SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
25/02/2014

Strasbourg mon amour; 20 000 participants en 2014


Au total, sur les 10 jours de l’opération, ce sont plus d’une trentaine de manifestations différentes qui ont animé la ville aux couleurs de l’amour (un grand nombre d’entre elles se déroulant sur plusieurs jours). Un véritable embrasement !
16 824 participants ont assisté aux manifestations énoncées ci-dessus. Mais, compte tenu des manifestations qui n’ont pas encore été chiffrées, on peut sans doute estimer à environ 20 000 personnes le nombre de participants. Si nombre d’entre elles ont suivi plusieurs manifestations, on peut raisonnablement supposer que l’opération a attiré entre 10 et 12 000 participants uniques. (...) Ce qui équivaut, avec une dépense moyenne de 250 euros, à environ 1 million d’euros de retombées économiques.



Strasbourg mon amour; 20 000 participants en 2014
32 Hôteliers, 16 Restaurateurs, 2 bars, Batorama, les Boutiques de l’Aubette, le Café Brant, le CIVA, la Corporation des Pâtissiers, les Etoiles d’Alsace, le groupe FHB, la galerie Bertrand Gillig, la Librairie Kléber, le garage Kroely et Smart - la distillerie Massenez, le cinéma l’Odyssée, les Vitrines de Strasbourg, le Musée Vodou, le Zénith se sont mobilisés pour accroître la fréquentation touristique au mois de février, proposer une manifestation à la fois originale et qualitative qui puisse s’adresser tant aux Alsaciens qu’aux touristes. Outre une programmation exigeante, l’opération doit permettre d’ouvrir des lieux d’exception, de les faire vivre autrement.

Les temps forts

Clotilde Courau et Lionel Suarez, « Piaf, l’être intime » © Philippe de Rexel
Clotilde Courau et Lionel Suarez, « Piaf, l’être intime » © Philippe de Rexel
- Grande soirée d’ouverture à l’Opéra national du Rhin :

Un lancement en beauté pour la seconde édition de l’opération : un millier de personnes ont assisté au spectacle « Piaf l’être intime » donné par la comédienne Clotilde Courau. Les tarifs doux pratiqués pour l’opération ont permis à de nombreuses personnes de passer leur première soirée à l’opéra.

© Tom Walter, Passe Muraille
© Tom Walter, Passe Muraille
- Guinguette des amoureux :

Le Café Brant, ouvert exceptionnellement pour l’occasion, n’a pas désempli tout au long de la journée. Sur la piste de danse, des couples de tous les âges. Au total, ce sont environ 2 000 personnes qui ont assisté à cette guinguette éphémère.

© Philippe de Rexel
© Philippe de Rexel
- Le Pont des Soupirs :

Malgré la pluie tombée une bonne partie de la journée, la terrasse panoramique du Barrage Vauban, ouverte en nocturne pour « Strasbourg mon amour », a accueilli 1 078 visiteurs, venus apprécier le panorama mis en valeur par le collectif AVExciters (soit presque deux fois la fréquentation de l’an dernier).
Une demande en mariage a même été prononcée ce jour-là, sous le regard ému de l’assistance. « Strasbourg mon amour » ne pouvait rêver plus belle preuve d’amour !

© Jean-René Denliker, CUS
© Jean-René Denliker, CUS
- Dîner des Etoiles d’Alsace :

140 participants ont dégusté en tête-à-tête le menu raffiné créé par les Etoiles d'Alsace sur le thème « Des Mets et des Mots ». Grâce au succès remporté par la manifestation l’an dernier, le dîner affichait déjà complet une semaine avant la date.

- Nocturne dans les musées :

600 personnes ont assisté à la nocturne au Palais Rohan et au Musée de l’œuvre Notre-Dame (+29 % par rapport à la soirée « My funny Valentine » proposée aux étudiants l’an dernier). Le concert de Nouvelle Vague en salle du Synode fut un succès (avec de nombreux rappels!), tout comme les visites décalées dans les musées et la célébration de l’amour courtois par un ensemble de musique médiévale.

© Philippe de Rexel © Office de Tourisme de Strasbourg et sa Région
© Philippe de Rexel © Office de Tourisme de Strasbourg et sa Région
- Concert harpe et poésie au ciné-bal de l’Aubette :

Les deux versions du spectacle (une version romantique à 19h et une version plus sensuelle à 23h) ont remporté le même succès : la salle du ciné-bal était tout à fait pleine (soit 200 personnes au total).

- Slow party :

Pour la seconde année consécutive, une piste de danse éphémère avait été mise en place dans la galerie commerciale de l’Aubette. Succès garanti ! Avant même l’ouverture des portes de nombreux couples patientaient dans le froid. Environ un millier de personnes ont profité, avec beaucoup d’émotion, de cette soirée délicieusement régressive (contre 600 l’an dernier, soit + 40%).

© Philippe de Rexel
© Philippe de Rexel
- Concert de clôture : Jay-Jay Johanson

Cet ultime temps fort a fait salle comble (500 personnes dans l’auditorium de la Cité de la Musique et de la Danse). L’opération « Strasbourg mon amour » ne pouvait s’achever plus en beauté.

Les autres manifestations

- Showcase Cats on Trees au Camionneur :

Organisé en partenariat avec RFM, ce concert a attiré environ 200 personnes au Camionneur. Un showcase privé pour 3 heureux couples avait été organisé par la radio dans l’après-midi à bord du bateau lounge de Batorama. Une belle rencontre pour les fans du duo toulousain nominé aux Victoires de la Musique.

- Soirée froufrou par les Webavardes :
Succès assuré pour cette soirée organisée par ce collectif de bloggeuses très actif à Strasbourg. Une salle comble dès l’ouverture, et une file d’une cinquantaine de personnes à l’extérieur... au total, ce sont environ 600 personnes qui ont assisté à cette soirée dans la grande salle de l’Aubette.

- Duo d’amour à la cathédrale :
La crypte de la cathédrale, où sont célébrés d’ordinaire les mariages, était ouverte exceptionnellement pour l’occasion. 150 personnes ont assisté à cette séance de duos d’amour et de lectures autour du Cantique des Cantiques.

- Baignade au clair de lune :
Pour cette baignade nocturne intimiste le soir de la Saint-Valentin, la piscine nordique du Wacken a enregistrée 525 entrées (soit + 37,5 % par rapport à l’an dernier).

Strasbourg mon amour; 20 000 participants en 2014
- Roadkiss :

Arpentant la ville durant toute la période, la camionnette vintage aux couleurs de Strasbourg mon amour a su capter l’attention. 400 couples et familles ont pris la pose, soit environ 1 000 personnes. Grâce au partenariat avec La Poste, un jeu-concours organisé sur la page Facebook de l’opération proposait aux couples les plus populaires de remporter un carnet de timbres collector à leur effigie. Le Roadkiss a, du reste, suscité de nombreuses interactions sur les réseaux sociaux.

© Philippe de Rexel
© Philippe de Rexel
- Movie Couples :

Cette animation proposée en partenariat avec les Galeries Lafayette a permis à 1 166 couples d’incarner sur écran géant des amoureux mythiques.

- L’herboriste de l’amour :
Présent sur deux marchés strasbourgeois, Daniel Zenner a vanté les mérites des plantes à de nombreux visiteurs en faisant déguster à une centaine de couples sa soupe aphrodisiaque.

- Croisière romantique :

5 183 personnes ont profité des croisières romantiques mises en place par Batorama sur toute la période, soit + 22% par rapport à la même période l’an dernier (même s’il faut quelque peu relativiser car un phénomène de hautes-eaux avait empêché la circulation des bateaux pendant 3 jours).

- Envoûtements au musée Vodou :
62 personnes ont suivi les visites envoûtantes du musée sur le thème de l’amour vaudou. Après avoir confectionné leur propre fétiche pour sceller leur amour, les couples sont tous repartis le sourire aux lèvres. Ces visites, occasion, pour beaucoup, de découvrir ce nouveau musée, étaient toutes complètes.

- Visites coups de foudre :

Proposées aux amoureux par la Cave historique des Hospices civils, ces 4 visites, toutes complètes, ont attiré 160 personnes (soit + 15% par rapport à l’an dernier).

- « Histoires d’amour à Strasbourg » et « Strasbourg la romantique » :
Malgré une météo parfois capricieuse, 144 personnes ont suivi les 12 visites guidées proposées par l’Office de Tourisme dans le cadre de « Strasbourg mon amour ».

- Les « Off »
Grand succès aussi des soirées « off » au Coco Lobo ou chez « Mémé dans les orties » (dont les animations sur le thème « red light district » ont marqué les esprits !).
Bien d’autres initiatives sont encore à recenser, comme le salon de thé éphémère proposé par la corporation des Pâtissiers dans la galerie de l’Aubette ou les multiples animations organisées le 14 février en gare de Strasbourg par la SNCF...

La fréquentation touristique

1/ Dans les hôtels
Les chiffres de fréquentation touristique du mois de février ne sont pas encore disponibles, mais de nombreux hôteliers interrogés confirment avoir effectué plusieurs réservations dans le cadre de l’opération (par exemple, l’hôtel Beaucour doit 30 nuitées à « Strasbourg mon amour », le Hilton 40, le Novotel 27...).

2/ A bord des TGV
La SNCF, partenaire de « Strasbourg mon amour » avait proposé une offre exceptionnelle pour l’occasion « 1 billet acheté, 1 billet offert » (au départ de 26 gares TGV françaises). L’offre, valable sur la période de l’opération, a été commercialisée à partir du 28 janvier. 1 300 billets « Duo » à destination de Strasbourg ont été vendus dans le cadre de cette opération, ce qui représente 2 600 personnes - un bon chiffre, selon le service marketing de la SNC


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 69



Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires