SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
14/10/2010

Palmarès du Guide France Gault Millau 2011


Le Guide France Gault Millau sort le 28 octobre prochain. Il révèle des à présent les 3 chefs nominés, les 6 Grands de demain et les 22 jeunes talents Gault Millau, un titre crée en 2006 et obtenu en Alsace par Julien Binz (2006), Mike Germershausen (2007), Thierry Bendler (2008), Thomas Berry ( 2009), Sébastien Buecher (2010) et Antoine Huart, du restaurant L’Eveil des Sens, rue des Dentelles à Strasbourg, est le Jeune Talent Gault Millau Alsace en 2011



Antoine Huart,  restaurant L’Eveil des Sens à Strasbourg, est le Jeune Talent Gault Millau Alsace 2011
Antoine Huart, restaurant L’Eveil des Sens à Strasbourg, est le Jeune Talent Gault Millau Alsace 2011
La nouvelle édition 2011 compte 7500 adresses (5000 restaurants dont 2 000 tables à moins de 30 € et 2500 hôtels et chambres d’hôtes), 120 établissements " Coup de Cœur ", 300 photos d’hôtels et restaurants visités et sélectionnés par une équipe d’enquêteurs anonymes dont l’expertise est reconnue et qui règlent leurs notes. Ils s’attachent avant tout à la qualité des produits, au goût, aux cuissons justes, à la créativité et à la qualité de l’accueil et de l’ambiance.

Le Palmares 2011 : 11 établissements ont 5 toques, 57 ont 4 toques, 323 ont 3 toques, 1364 ont 2 toques, 2051 ont 1 toque et 1197 entrent dans la catégorie des bonnes adresses Avec 788 hôtels de charme et design et 158 chambres d’hôtes, la tendance se confirme : l’hôtellerie en France est bel et bien charme et design.

Les hôtels de petite capacité et chambres d’hôtes font dans l’intime, dans la personnalisation, dans le design. La sélection de Gault Millau est clairement orientée vers ces établissements dont on se passe secrètement l’adresse.

Trois chefs nominés " Cuisinier de l'année" : Edouard Loubet, Franck Putelat et Jacques Decoret

Palmarès du Guide France Gault Millau 2011
Depuis sa création en 1969 Gault Millau n’a eu de cesse de s’affirmer comme découvreur de talents culinaires et révélateur de tendances, c’est ainsi qu’il s’est inscrit dans le coeur de l’histoire de la gastronomie française.

Bistrots, tables créatives, grandes tables, tables de copains, tables de vacances, hôtels de charme, hôtels design, chambres d’hôtes

L’édition 2011 révèle pour cette année la nomination de trois chefs pour le titre de "Cuisinier de l’année" avec une annonce faite le jour du lancement du guide, en présence des plus grands chefs de France !


Le nom du Cuisinier de l’année sera révélé lundi 18 octobre, lors du lancement du guide au Pavillon Cambon Capucine à Paris.

Nominés pour le titre de Cuisinier de l’année Gault Millau :


Edouard Loubet – 4 toques – La Bastide de Capelongue à Bonnieux

Franck Putelat – 4 toques – Le Parc Franck Putelat à Carcassonne

Jacques Decoret – 4 toques – Maison Decoret àVichy

Les 6 Grands de Demain

Cette année, aucun alsacien n'est compté dans le Palmarès des Grands de Demain, alors que Valère Diochet, chef du restaurant Le Pont au Chat à Strasbourg s'était distingué dans cette catégorie en 2006 et Pascal Bastian, chef de l'auberge du Cheval Blanc à Lembach en 2009.

Maxime Crouzil - 3 toques
20 les Quais - 22130 Plancoet

Baptiste Fournier - 3 toques
Restaurant la Tour 31 Nouvelle-Place - 18300 Sancerre

Akrame Benallal – 3 toques
L’Atelier d’Akrame 64 rue de l’Arbre Sec 75001 Paris

Jan Schwittal - 2 toques
Septième Péché Cours deVerdun n° 65 33000 Bordeaux

Didier Goiffon - 3 toques
Restaurant la Marelle 1593 av de Lyon 01960 Péronnas

Sébastien Grospellier - 3 toques
La Table de Chaintré Le Bourg 71570 Chaintré


"Choisir les Grands de demain, c’est dénicher des talents. Cette vocation de découvreur, le guide Gault Millau en est particulièrement fier et ce depuis plus de 40 ans ", explique Patricia Alexandre, directrice du guide.
Valère Diochet, Pascal Bastian ( Grands de Demain en 2006 et 2009) et Sébastien Buecher, Jeune Talent 2010
Valère Diochet, Pascal Bastian ( Grands de Demain en 2006 et 2009) et Sébastien Buecher, Jeune Talent 2010

Les 22 Jeunes Talents de moins de 34 ans

Depuis plus de 40 ans, Gault Millau a la vocation de découvrir des talents et de mettre en lumière les jeunes chefs en devenir.
Une déontologie et des valeurs qui s’appuient sur l’anonymat des enquêtes réalisées et qui sont renouvelées chaque année.. Le plaisir et la découverte à chaque coin de rue, ou au détour d’une route de campagne, l’excellence et la créativité à tous les prix.

Ils sont jeunes, ils représentent leur région, honorent leur terroir, font appel aux producteurs locaux ou montrent simplement une personnalité naissante. Ce sont nos Jeunes talents, un pour chacune des 22 régions de France, et Gault Millau, comme chaque année, s’attache à promouvoir le dynamisme gastronomique de chacune à travers cette distinction.

Guide édité par les éditions Gault Millau S.A. 1920 pages - Prix public : 29 euros TTC
Mise en vente le 28 octobre 2010 En librairies et grandes surfaces


RELIRE

Sébastien Buecher, élu jeune talent de l'année 2010 par le GaultMillau

Valère Diochet ; une cuisine traditionnellement authentique

Pascal et Carole Bastian prennent les rênes du Cheval Blanc

Les 5 toques et les 6 Grands de Demain en 2010

Consulter l'album de l'inauguration du guide à Paris en 2010 avec Jean-Georges Klein, Sébastien Buecher, Pascal Bastian, Valère Diochet


Palmares des 22 Jeunes Talents Gault Millau 2011

1) ALSACE - STRASBOURG (67)
Antoine Huart - L’Eveil des Sens

Strasbourg, carrefour de l’Europe avec un jeune chef formé chez Bruneau à Bruxelles et qui offre à la capitale alsacienne un répertoire directement inspiré d’outre-Quiévrain, modernisé et adapté à une gastronomie d’aujourd’hui. Original et séduisant.

2) AQUITAINE ~ OSSÈS (64)
Henri Amestoy - La Ferme Gourmande

Dans une ancienne ferme rénovée, Henri Amestoy, ancien second au château de Bagnols, se retrouve au pays pour puiser, entre racines et actualité, une jolie cuisine personnelle dans un intérieur contemporain plein de gaieté.

3) AUVERGNE
Xavier Beaudiment - Le Pré carré à Durtol

A la suite de Bernard Andrieux, Xavier Beaudiment montre dès les premiers moins des ambitions légitimes et une belle patte personnelle. Les parfums du cru entourent les pro- duits nobles et l’ancien de chez Bath,Westermann ou Dutournier montre son savoir-faire.

4) BOURGOGNE~ BEAUNE (21)
Kunihisa Goto - Le Clos du Cèdre

C’est une des révélations de l’année : un chef japonais, formé chez Etchebest et Decoret, et qui rénove la chic cuisine bourguignonne du Cèdre pour l’enrober de parfums subtils et parfois lointains, à un niveau trois toques très prometteur.

5) BRETAGNE ~ PLOËRMEL (56)
Cédric Rivière - Le Cobh

Qui a dit que l’hôtellerie de province montrait trop souvent une cuisine ennuyeuse ? Cédric Rivière, dans cette atmosphère bourgeoise, montre de réelles dispositions à secouer le cocotier breton tout en restant fidèle au terroir, sur la pêche comme sur l’élevage fermier.6)


CENTRE ~ SAINT-JEAN DE BRAYE (45)
Frédéric Jenot - Les Toqués

Dans les faubourgs d’Orléans, un jeune chef bien formé (le Ritz à Paris, le Palais à Biar- ritz) donne une leçon de simplicité et de curiosité à travers une cuisine voyageuse et pleine d’allant, visitant les terroirs et ciblant ses tarifs avec justesse.

7) CHAMPAGNE ARDENNE ~ ROUVROY-SUR-AUDRY (08)
Jean-Michel Marchal - Aux Chandeliers

C’est un cuisinier déjà confirmé qui fait le métier avec enthousiasme : Jean-Marie Marchal a le grand souci de montrer sa région sous son meilleur jour et l’on trouve sous ses Chandeliers une véritable cuisine ardennaise revisitée.

8) CORSE ~ CORTE (20)
Grégory Lesermann - Nicoli

L’ambiance d’un bistrot, la modernité d’une table citadine et l’esprit corse, produits du cru et manière soignée, il n’en faut pas plus pour donner une très belle adresse à cette capitale du centre de l’île. Une cuisine élaborée sur les bases du terroir.

9) FRANCHE-COMTE ~ PUPILLIN (39)
Samuel Richardet - Auberge du Grapiot

Etonnante construction contemporaine dans un village viticole sur les hauteurs d’Ar- bois. Les vignerons du village participent à cette fête d’un terroir très transformé et adapté à son siècle par Samuel Richardet, jeune chef habile et performant.

10) ÎLE-DE-FRANCE ~ PARIS 6E
Rémi Van Peteghem - Sensing

On ne l’a pas assez souligné Rémi Van Peteghem, lieutenant de Guy Martin dans cette annexe contemporaine au joli décor, et supervisée à distance par le maître du Grand Véfour, est un remarquable chef au service d’une belle cuisine de son époque.

11) LANGUEDOC-ROUSSILLON ~ LATTES (34)
Romain Salamone - Sensation

Sensation à Lattes, les premiers pas de Romain Solamone, passé chez Pourcel, ne passent pas inaperçu. Cette cuisine est digne d’un jeune chef ambitieux : elle montre audace et innovation, et un potentiel qui ne demande qu’à s’exprimer, s’affiner, s’affirmer.

12) LIMOUSIN ~VARETZ (19)
Nicolas Soulié - Château de Castel Novel

C’est aussi l’image d’une certaine tradition française, un jeune chef en devenir fait ses armes dans une superbe demeure châtelaine qui lui offre les meilleures conditions d’épanouissement. Nicolas Soulié montre une belle maîtrise sur les exercices imposés et les compositions plus personnelles.

13) LORRAINE ~ VERDUN (51)
Geoffrey Buquet - Epices et Tou
t
La Lorraine s’éveille et Verdun bouge : une bonne nouvelle due en partie au dynamisme de cette table pleine de gaieté où un jeune chef avec un cœur " gros comme ça ", Geoffrey Buquet, fait revenir le naturel au galop dans des assiettes pleines de fantaisie.

14) MIDI-PYRENÉES ~ BOZOULS (18)
Guillaume Viala - Le Belvédère

On pressentait chez GuillaumeViala un véritable potentiel. La deuxième toque et ce titre de Jeune talent confirment l’impression. Une maîtrise certaine des cuissons, le respect du produit, la sagesse qui ne bride pas l’imagination : ce Belvédère est sur les bons rails.

15) NORD-PAS-DE-CALAIS ~ BOESCHEPE (59)
Florent Ladeyn - Auberge duVert Mont

L’exemple est courant et réserve souvent de belles surprises, Florent Ladeyn retrouve l’au- berge familiale et rénove la cuisine : le mix culturel et générationnel fonctionne fort bien au cœur des Flandres pour montrer un terroir enjoué et moderne.

16) BASSE-NORMANDIE ~ COUTANCES (50)
Mickael Marion - Le Clos des Sens

L’enseigne " Au Vieux Coutances " a cédé la place à une table beaucoup plus contempo- raine avec l’arrivée de Mickael Marion. Une tradition régionale actualisée avec entrain, des prix serrés sur des produits de terroir du Cotentin.

17) HAUTE-NORMANDIE ~ VERNEUIL-SUR-AVRE (27)
Franck Moisan – Le Clos

Un manoir anglo-normand un peu collet monté qui a déniché un jeune chef plein de talent pour donner un coup de fouet à la cuisine. Un peu d’effet dans les présentations, mais une technique au point et un beau potentiel.

18) PAYS-DE-LA-LOIRE ~ MAYENNE (53)
Nicolas Nobis - L’Eveil des Sens

Heureuse découverte dans la banlieue de Mayenne: Nicolas Nobis, anciennement au Manoir du Lys, prouve que la jeune garde sait aussi se tourner vers le naturel et la simplicité avec des assiettes incisives et sobres sur des produits de première fraîcheur.

19) PICARDIE ~ BERRY-AU-BAC (02)
Christophe Gilot - La Cote 108

Depuis quelques années, Christophe Gilot montre une remarquable énergie à bouger les lignes et les cotes. Petit à petit, il catalyse ses idées au service d’une cuisine plus assagie et maîtrisée qui lui offre cette année ce premier titre.

20) POITOU-CHARENTES ~ ARÇAIS (79)
Pierre-Alain Mahuteaux - Ma Gourmandise

Voilà une belle gourmandise au cœur du Marais Poitevin : un terroir revisité avec intelli- gence et distinction par Pierre-Alain Mahuteaux, une atmosphère raffinée et des produits rares sur ldes compositions originales, du myocastor à la courge butternut.

21) PACA ~ ROURE (04)
Christophe Billau - Auberge Le Robur

Christophe Billau a su régénérer cette auberge bien connue dans le canton. Le site est superbe, le jeune chef ambitieux et dans ce décor rénové, il invente également de nouvelles sensations, textures, cuissons, parfums sur un fond de Provence souriante. Billau :Auberge le Robur à Roure

22) RHÔNE-ALPES ~ CORRENÇON-EN-VERCORS (38)
Jérôme Faure - Bois Fleuri

Depuis quelques saisons et l’arrivée de Jérôme Faure, on sent poindre dans cette mai- son montagnarde chaleureuse et actuelle un souffle tonique. Le chef aime sa région et l’honore par des assiettes pleines d’imagination sur les mariages terre-mer et sucré-salé.


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70



Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires