SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
20/05/2015

Ouverture du restaurant Vertige à Pfastatt (68)


Comme nous vous l’annoncions en janvier dernier -> relire, Christophe Girerd et Fabrice Colicchio-Meyer se sont associés pour ouvrir samedi 23 mai 2015, le restaurant Vertige à Pfastatt (près de Mulhouse) 68.



Marilyne et Christophe Girerd enseignants et chefs consultants pour VERTIGE -DR
Marilyne et Christophe Girerd enseignants et chefs consultants pour VERTIGE -DR
Dans cette nouvelle adresse de 35 couverts, le couple Marilyne et Christophe Girerd, enseignants au Lycée de Guebwiller (Elle) et à celui de Thann (Lui) seront chefs de cuisine-consultants.

A 38 ans, formée à l'Abbaye de Sainte Croix, 1 Macaron Michelin à Salon de Provence et au Château de Divonne (1 Macaron Michelin) à Divonne-les-bains, Marilyne décroche son premier poste de chef de cuisine en 2000 au Restaurant / Bodega La Messa de Lola à Toulouse, puis au Restaurant La flûte à l’or à Lauzerte (Tarn et Garonne), où elle avait la co-Gérance de l’établissement avec Christophe Girerd. Puis, elle intègre l’IUFM de Toulouse. Professeur Certifiée en Production Culinaire, elle enseigne Depuis 2003 au Lycée Storck de Guebwiller (68).

A 39 ans, Christophe Girerd est également Professeur Certifié en Production Culinaire. Leur parcours en parallèle est assez éloquent, mettant en exergue leur complicité, puisqu'ils ont fait les mêmes maisons, exceptées que Christophe se forme en Pâtisserie, chez Saunal à Toulouse en tant que responsable des entremets. L'an dernier, il a été intronisé Membre des Disciples d'Escoffier

Fabrice Colicchio-Meyer est le gérant-associé de VERTIGE pour diriger une équipe de 5 salariés, des anciens étudiants qui avaient envie de participer à ce projet.

L'Equipe de Vertige
Alexandre Mangano Directeur de salle et sommelier
Jeanne Battisti, Maitre d'hotel
Kevin, chef de rang
Robin Braesch second de cuisine
Emile Schacherer chef patissier

Ouverture du restaurant Vertige à Pfastatt (68)
À quelques jours de l’ouverture, Marilyne & Christophe Girerd et Fabrice Colicchio-Meyer sont fins prêts à recevoir leur nouvelle clientèle en place de l’ancien restaurant Lucasse. "Nous recherchions dans la banlieue Mulhousienne", explique Christophe Girerd avant de visiter l’ancien Lucasse. Le coup de cœur, restaurant de plein pied avec une terrasse lounge, 35 couverts répartis dans deux salles décorées par Jean-Luc Bodechon, créateur de l’Art Métal floral. "Nous nous étions rencontrés sur un autre projet et j’ai adoré ses créations. Pour Vertige, il a créée des chefs d’oeuvre , des pièces uniques exposées dans une salle aux tonalités Taupe en variation, gris foncé avec une moquette noire. Le résultat est superbe!, s’exclame Christophe Girerd. "Il était ferrailleur d’Art, puis est devenu fleuriste et a conjugué ses passions".


Ouverture du restaurant Vertige à Pfastatt (68)
"Le nom du restaurant VERTIGE a été trouvé par Marilyne. Plusieurs lectures sont possibles "vert et tige" connoté floral, ou "vertige" pour rappeler nos montagnes savoyardes", rappelle Christophe Girerd.
"Le logo est végétal, mais nous ne sommes pas du tout un restaurant végétarien", dit-il précisant le respect de la nature, des saisons et des produits et surtout des fruits et des légumes qu'ils aiment cuisiner.

"Dans l’assiette nous avons voulu toujours valoriser un légume", poursuit-il. "Par exemple l’entrecôte de bœuf Black Angus à la moelle, jus corsé au yuzu, avec une déclinaison de carottes de toutes les couleurs, ou la volaille de la ferme Flieger (Sundgau) avec une déclinaison de pommes de terre sous différentes textures".


Emile Schacherer, Christophe Girerd et Robin Braesch
Emile Schacherer, Christophe Girerd et Robin Braesch
En entrée, on pourra choisir parmi les premiers plats inscrits, le foie gras mit cuit en millefeuilles, gelée de cassis de Bourgogne, les asperges vertes d’Alsace, œuf poché bio, espuma d’asperges vertes aux morilles, ou encore la féra (toujours un clin d’œil à la Savoie) avec exclusivement des légumes Verts.

Un menu du jour tarifé à 20€ (3 plats avec amuse-bouche et mignardises) sera proposé les déjeuners du jeudi, vendredi, samedi et lundi. 3 menus (35€, 55€, et 83€) en plus de la carte mettront en valeur une cuisine qui s’appuie sur des techniques modernes de cuisson, mais fondée sur des classiques.

Robin Braesch, Jeanne Battisti, Emile Schacherer et Alexandre Mangano
Robin Braesch, Jeanne Battisti, Emile Schacherer et Alexandre Mangano
"C’est avec toute la brigade que nous avons réalisé la carte. En cuisine le second Robin Braesch et le chef patissier Emile Schacherer sont nos anciens élèves. Nous les avons formés et ils connaissent déjà notre manière de cuisiner et nos goûts. Ils étaient déjà avec nous sur le salon Festivitas à Mulhouse. Ce qui nous a fait plaisir, c’est qu’ils ont tout de suite adhéré au projet et nous avons une bonne équipe avec un bel outil de travail à disposition".


Une création de Jean-Luc Bodechon.
Une création de Jean-Luc Bodechon.
Dès samedi, le rythme de vie professionnel va s’accélérer pour ces deux enseignants, devenus chefs de cuisine consultants. Ils partageront leur temps entre l’éducation et le restaurant avec -pour fil conducteur- toujours la transmission et la formation

Bon succès

Par Sandrine Kauffer
Crédit photos -DR


VERTIGE
67 rue de Richwiller
03 89 62 77 23 ·
Fermé Mardi et mercredi
Suivez-les sur Facebook

Ouverture du restaurant Vertige à Pfastatt (68)

Toute l'équipe du restaurant VERTIGE -DR
Toute l'équipe du restaurant VERTIGE -DR


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 60




Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires