SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
10/02/2018

"Nous sommes les premiers sur TripAdvisor ! Et nous en avons marre!"


"Nous sommes les premiers sur TripAdvisor ! Et nous en avons marre!"
Ainsi s'expriment Valérie et Christophe Leyssens, propriétaires du restaurant "Le Petit Bidon" à Colmar (68) , enseigne courue et reconnue qui caracole en tête du classement sur le site "TripAdvisor".
En effet, depuis plusieurs mois, toujours d'après le géant américain et ses "inspecteurs", "le Petit Bidon" est le meilleur restaurant de Colmar sur 302 autres tables. Il passe aisément devant tous les étoilés installés en cette ville. Plutôt que de fanfaronner, les propriétaires de ce petit restaurant de vingt places, sont dépités. Et il ne peuvent rien faire, car la multinationale, via l'Internet, ne leur demande pas leur avis.



Pourtant, nombre de restaurants, appartenant surtout à des groupes de financeurs ou faisant partie de chaînes, concourent pour figurer dans les premiers au classement. Tout est bon pour y parvenir: leur marketing est bien huilé, comme la maîtrise des outils de communication moderne et leur intégration via les réseaux sociaux. Des mauvaises langues affirment même que l'on peut payer des boîtes ou des personnes pour déposer des avis favorables ou défavorables. A défaut de figurer dans le Michelin, ils seront sur TripAdvisor.

Mais alors pourquoi Christophe et Valérie sont-ils dépités?

Christophe est seul en cuisine. Valérie assure le service en salle. Quentin, leur fils, est doué dans le conseil et le choix des vins. On vient en cet établissement pour se régaler de la cuisine du patron, déjeuner entre midi et deux d'un goûteux menu du jour, dîner excellemment en amoureux, ou fêter en famille l'héritage légué par mémé.

Au petit Bidon on s'y sent bien. On est un peu comme à la maison, sans esbroufe, sans chichi. Comme les vins proposés par Quentin, la maison respire la sincérité. Les produits ultra-frais arrivent tous les matins. Les fonds de sauce réduisent paisiblement, les légumes bio sont épluchés chaque matin et le riz à l'impératrice gonfle sur le coin du fourneau. En ces lieux, point de mousses tièdes ou de mets déstructurés, pas de pousses cultivées en Hollande et en plein hiver, pas de tomates ou de haricots verts en février.

Vous aurez la chance d'avoir dans votre assiette un poisson de saison, chaud, dont la peau croustillante vous comblera : un pavé cuit au doigt et à l'œil, comme dans le temps, avant l'invention du plastique et donc du sous-vide. Notre cuisinier fait donc fit du dictat des grands Manitous de la cuisine médiatisée qui affirment qu'au dessus de 54°C, un poisson est foutu. Existe-t-il encore des cuisiniers indociles qui résistent ? Qui présentent un pavé de biche cuit dans une poêle, grillé en surface et saignant à coeur ?
La cuisine de Christophe est cuisinée, saine, sans tabous ni intégrisme alimentaire car le foie gras, le gibier ou l'os à moelle ont leur place à côté de la quinoa, des lentilles ou des algues.

"Nous sommes les premiers sur TripAdvisor ! Et nous en avons marre!"

Sur la porte du restaurant figure les horaires d'ouverture, l'autocollant du contrôle sanitaire indépendant et les chèques de bienvenue ANCV. Pas de pub pour le Grand Futé, le Champarare, le Poniatowski, le Grandpeugeot ou le Go et Milo.

Pour Michelin, le restaurant n'est pas assez classe et trop convivial. Et vous ne verrez surtout pas le "Certificat d'Excellence" fourni par TripAdvisor, car Christophe et Valérie ont refusé de donner au géant américain le moindre centime.

La meilleure publicité est et restera le bouche à oreille.

Christophe et Valérie ont créé ce restaurant pour se faire plaisir, régaler les habitants locaux ainsi que les clients qui les ont suivi depuis leur précédent restaurant, le "Melichkann" à Jebsheim.
Ce restaurant, sans la bénédiction des guides et apprentis critiques gastronomiques est toujours complet. Mais Christophe et Valérie ressentent aujourd'hui les effets pervers de TripAdvisor. Le téléphone ne cesse de sonner : la demande étrangère est à son comble. Pour que les habitués puissent avoir une table, il faut ruser. Ce restaurant, comme expliqué plus haut, n'a pas été conçu pour satisfaire les touristes, déjà par son emplacement, car il est situé en dehors des grands flux des marchés de Noël. Vous n'aurez en ce restaurant point de menu enfant : les parents responsables devront piocher dans les plats proposés à la carte et les marmots s'abstenir de l'émincé de volaille-frites, du jambon-coquillettes, du steak-nuggets-ketchup-mayo et de la boule de glace industrielle.
C'est un comble ! Pour un restaurant classé en tête par un géant américain, point de tout cela !
La clientèle TripAdvisor ne trouvera pas non plus dans ce restaurant Colmarien, sur une carte qui ne changera pas de l'année, de la tarte à l'oignon, du Baekaoffa, des tartes flambées, de la choucroute garnie ou de la fondue au Munster!
Certains disciples de TripAdvisor sont donc déçus. Pour un numéro un, ça manque de classe ! Pas de menu enfant, pas de spécialités alsaciennes, pas de chichis, que le choix entre quatre entrées, quatre plats et quatre desserts ! Et pas de premiers Grands Crus Classés Bordelais mais une superbe sélection de grands vins de Pays.

Pour Daniel Zenner "La meilleure publicité est et restera le bouche à oreille"
Pour Daniel Zenner "La meilleure publicité est et restera le bouche à oreille"

Valérie et Christophe en ont marre de certains avis vomis sur la toile, au vu et su de tout le monde. Des avis de gens incultes, simplement cons, quelquefois vicieux ou pervers qui se prennent pour des inspecteurs Michelin. Certains commentaires reflètent même l'analphabétisme de certains internautes qui cumulent en plus une ou plusieurs tares ci-dessus mentionnées.
Pourtant Valérie prend sur son temps de repos, le temps de répondre à toutes les calomnies. Allez lire les réponses de la patronne, c'est succulent ! En attendant, juste pour le plaisir, sans changer la moindre virgule, en voici quelques gratinées:

Petit restaurant et petite carte.
"Onglais pleins de nerf et poisons "Ombre" avec une sauce b isard.
Très petite carte sans choix , il n'as qu'un poison sur la carte.
Nous avons retourné 2 plat sur 3 , après quoi, ont nous as inviter à en rester là et aucun desert nous as été proposé suite à notre demande, ont nous à inviter à payer et à quitter le restaurant ( les plat retourné ne nous ont pas été facturés ).
Restaurant à éviter"

Moyen et un peu chère
"Les serveurs NE sont pas très sympa, le repas n'est pas très copieux, je suis restée sur ma faim et le prix est trop cher.
Je ne recommande pas ce restaurant".

Trop simple pour une cuisine de restaurant
"Le menu du jour était certes correct, mais d'une stupéfiante simplicité pour un restaurant si bien noté!! Les goûts, les textures, les produits.... je fais exactement la même chose à la maison! Poisson cuit à l'eau, purée de potimarron sans épices (genre, on prend le potimarron, on le cuit et on le mixe), velouté de champignons sans goût. Et en amuse-bouche, soupe de parmentier, enfin soupe de pomme-de-terre quoi!!
Bref, très déçue, car je ne vais pas au restaurant pour manger comme à la maison.
Un peu de fantaisie ou de découvertes svp...
Je ne recommande pas le menu du jour si on est un peu gastronome".


Nous, on rigole de ces perles de conneries, mais la plupart des restaurateurs en ont marre.
Allez absolument voir la vidéo de Vincent Durin, chef des "Moulins de Saint Aygulf" à Fréjus. Ce dernier pousse un coup de gueule mémorable mais nécessaire. Cependant sur une interview à la télé, on peut apercevoir sur sa porte d'entrée le certificat d'excellence de TripAdvisor ! Alors, on crache dans sa soupe?

Qui est TripAdvisor ?

Créé en 2000, le chiffre d'affaire de TripAdvisor en 2012 a été de 763 millions de dollars.
Il n'est pas malsain de créer de la richesse ou d'être riche. Avec un soupçon de philanthropie, c'est encore mieux. Ce géant est actif dans la sphère des loisirs, des vacances et de l'hôtellerie. Curieux paradoxe : l'Amérique, pays de la malbouffe, qui possède aussi le record du monde d'habitants obèses, donne des leçons et note les restaurants français étoilés ou non. Rien dans tout le fonctionnement de ce site n'est objectif, car les clients, heureux ou déçus, sont peu nombreux à prendre la plume pour commenter un restaurant. Certains ne savent même pas faire la différence entre un omble chevalier et un filet de cabillaud, un navet ou un rutabaga. Quand on ne sait pas, on se tait. Même TripAdvisor annonce la couleur de son ignorance, car avant même de déposer son avis, il faut répondre à cette question : "Ce restaurant possède-t-il des places assises ?".

A mon avis, sans chaises, un établissement servant de la nourriture ne peut prétendre à l'appellation "restaurant". Tout au plus, il s'agit d'un bar ou d'un fast food.
Les controverses et actions en justice concernant ce groupe sont nombreuses. Il suffit de se renseigner. Mais le plus beau coup d'éclat fut réalisé par un journaliste anglais (Oobah Butler) qui a créé dans sa cabane de jardin à Londres un restaurant fictif. Grâce à de faux avis déposés par des amis, son restaurant fantôme le "Shed at Dulwich" est passé en tête de classement sur TripAdvisor en six mois ! Et sans jamais avoir servi un seul repas !
Alors, TripAdvisor, crédible ou pas ?

Quels sont les actions qu'un restaurateur peut entreprendre pour contrer ce géant ?

Il n'existe malheureusement pas beaucoup de solutions, du moins elles sont plus complexes que de botter les fesses d'un critique gastronomique car, dans ce cas l'effet ne se fait pas attendre : non parution dans le guide, vous voilà tranquille ! Mais comment empêcher Tripadvisor de vous nuire ?

Apparemment, cela est impossible, du moins il faut passer par voie procédurière, et la justice est lente et chère !
Il existe bien quelques sociétés qui, moyennant finances, s'essayent à ôter des avis méprisants ou complaisants, mais ce n'est pas gagné.

Pour ma part, afin d'aider "Le Petit Bidon", je vais déposer un commentaire horrible, histoire de les faire descendre dans le classement, un commentaire de complaisance en fait :

Horriblement délicieux
" tro peti restorant. La serveuse sokupe trop de nous et les vin servies ont même pas de sulfitts. Les plas on trop de savoeur, tro de gou et son tro frait. J'ai pas kiffé grave, comme ma meuf qu'aime pa les salsifi et l'andouyette. dans la salade alsaciene y avait meme pa de salade et le demie de vin blanc en caraff a meme pa été débouchez devan nous. Nul grave. Pa de nugette et de frite mayo ketcheupe pour le gamin et aussi pas de sték haché c'est pour sa kil a pa aréter de gueulé dan ce resto kiné vraimen pa a konseillé. Et ma femme bourré en avait trop marre de tout ça on as pas du tout lyké grave"

Au petit Bidon, allez-y en semaine, car pour éviter d'avoir trop de Tripadvisorien et de Tripadvisorienne, le restaurant est désormais fermé les samedi et dimanche!

Par Daniel Zenner

RELIRE



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4



Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires