SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
18/09/2017

Le restaurant du Mouton à Ribeauvillé s'offre une nouvelle jeunesse


Catherine et Tanguy Lehmann ont repris l’hôtel-restaurant Au Mouton en mars 2013, un ancien relais de poste daté de 1392, situé dans le haut de la ville de Ribeauvillé (68).
Après la rénovation des 14 chambres de l’hôtel classé 2 étoiles, la bâtisse s’offre une nouvelle jeunesse en 2017, en repensant ses deux salles dans un esprit résolument contemporain.



Catherine et Tanguy Lehmann, propriétaires de l'hôtel-restaurant Au Mouton à Ribeauvillé © Johanna Wiss
Catherine et Tanguy Lehmann, propriétaires de l'hôtel-restaurant Au Mouton à Ribeauvillé © Johanna Wiss
Après un passage de 7 années en Suisse, dans de prestigieux établissements, Tanguy Lehmann saisit l’opportunité de reprendre la Carpe d’Or à Saverne (67), en location-gérance. Six années à faire ses preuves, l’envie de posséder sa propre affaire se fit ressentir. S’en suivi un temps de recherches, pour finalement trouver l’hôtel-restaurant du Mouton à Ribeauvillé, sur une petite place baignée de soleil, du côté de la fontaine de la Sinne. Ni d’une, ni de deux, Catherine Lehmann quitta quant à elle, son poste d’infirmière pour rejoindre son mari dans l’aventure, à la gestion de la partie hôtellerie.

Le couple exploita l’établissement tel quel durant 3 ans, avant de rénover l’intégralité des 14 chambres. Les travaux d’accessibilité et de mise aux normes des toilettes se sont avérés être la bonne excuse pour entreprendre une refonte complète des deux salles du restaurant totalisant 80 places, en ce début d’année 2017. 6 semaines de fermeture et 250 000 € d’investissements plus tard, et l’établissement revêt une toute autre allure !

Ambiance feutrée et chaleureuse dans la première salle, avec une grande cave à vin intégrée - document remis
Ambiance feutrée et chaleureuse dans la première salle, avec une grande cave à vin intégrée - document remis
« Nous avions la volonté de mettre notre touche, tout en conservant l’esprit de vieille auberge de la bâtisse » affirme Catherine Lehmann.
Le projet a été confié à un décorateur strasbourgeois ainsi qu’aux différents artisans locaux, qui connaissaient déjà le bâtiment, « car on rencontre parfois des surprises avec les vieilles maisons alsaciennes » confie le propriétaire.

Désormais, ce sont deux styles bien distincts que l’on peut retrouver au restaurant. Une première salle garantit une ambiance feutrée et chaleureuse, où les boiseries de la bâtisse ont été conservées. La pièce s’articule autour d'une imposante cave à vins qui habille tout un pan de mur de sa paroi vitrée.
« Nous avons une carte de vins de plus de 100 références » souligne Tanguy Lehmann. « Nous faisons la part belle aux viticulteurs de Ribeauvillé bien sûr, mais nous avons également la chance de pouvoir proposer de beaux rouges ainsi qu’une sélection de millésimes anciens, de tous les vignobles de France », atteste-il, avec une certaine fierté.

Style brasserie pour la deuxième salle, intégrant la cave de maturation pour les viandes - document remis
Style brasserie pour la deuxième salle, intégrant la cave de maturation pour les viandes - document remis
La deuxième salle s’inscrit dans un style brasserie résolument moderne, avec une grande horloge murale, des ampoules à filaments, des banquettes et tables en bois. Mais surtout, ce qui attire l’oeil en entrant, c’est la cave de maturation pour les viandes.
« Nous avons voulu jouer la carte de l’innovation en installant cette cave au coeur de la salle du restaurant. Nous maturons nos viandes de qualité durant 21 jours minimum. Ainsi, les pièces sont beaucoup plus tendres et le goût, plus intense » atteste Tanguy Lehmann.

Ensuite, c’est au tour du chef de cuisine Eric Billi de sublimer le boeuf. « Bien sûr, on trouvera de la choucroute et un coq au riesling à la carte, nous sommes dans une ville touristique, mais nous voulions surtout proposer quelque chose de nouveau à nos clients. »
Et le restaurateur ne compte pas s’arrêter en si bon chemin car, en octobre, il mettra les produits tripiers à l’honneur durant une première quinzaine puis ceux de la chasse, en seconde partie du mois.

Terrasse ombragée de 60 places, donnant sur la place de la Sinne - document remis
Terrasse ombragée de 60 places, donnant sur la place de la Sinne - document remis
Le couple savernois, désormais bien intégré à la cité des ménétriers, avoue se sentir chez lui. Ensemble, ils ont créé un établissement dynamique, à leur image. Ils participent à la vie de Ribeauvillé à travers l’association des commerçants, les réunions de dégustation des vignerons ou encore à la fête des vins et de la gastronomie au mois de juillet, « qui est une belle promotion pour la ville et ses acteurs locaux ».


Par Johanna Wiss
Crédit / Photos © Johanna Wiss et Hôtel-restaurant du Mouton

Hôtel** restaurant du Mouton
5 place de la Sinne
68150 Ribeauvillé
03 89 73 60 11
www.hoteldumouton.fr

RELIRE



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 68



Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires