SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
04/11/2017

Laurine et Romain Gutleben sont à un tournant de leur histoire

Publi-reportage


Les jumeaux Laurine et Romain Gutleben du restaurant La Vieille Forge à Kaysersberg (68) modifient leur trajectoire, se retrouvant chacun à la tête de leur propre établissement, réalisant une carte des mets personnelle.

Après 3 années à évoluer ensemble à la tête du restaurant familial créé par leurs parents Marie et Rémy Gutleben, les "jumeaux" ont décidé de s'installer, désirant tous deux travailler avec leurs conjoints. Ainsi, ces deux personnalités culinaires distinctes trouveront leur pleine expression dans leurs cuisines respectives.



Laurine et Romain Gutleben sont à un tournant de leur histoire - © Sandrine Kauffer
Laurine et Romain Gutleben sont à un tournant de leur histoire - © Sandrine Kauffer
A 27 ans, les jumeaux Laurine et Romain Gutleben du restaurant La Vieille Forge à Kaysersberg, ont la tête sur les épaules et ont mûrement réfléchi leur décision, en bonne intelligence : chacun souhaite exprimer sa propre identité dans son établissement.

Romain Gutleben s'est formé auprès de son père à la Vieille Forge. Il effectua ensuite un brevet professionnel au Maximilien 1* Michelin à Zellenberg chez Jean-Michel Eblin. Il y assimilera la finesse et la recherche de la perfection. En intégrant le restaurant kaysersbergeois en 2010, il affirma son style, bien décidé à faire évoluer le restaurant familial, en obtenant notamment un Bib Gourmand en 2013.

Rendez-vous dès janvier 2018 chez Romain Gutleben à l'Auberge du Froehn à Zellenberg - © Sandrine Kauffer
Rendez-vous dès janvier 2018 chez Romain Gutleben à l'Auberge du Froehn à Zellenberg - © Sandrine Kauffer
Aujourd'hui, Romain Gutleben vient d’acquérir l’Auberge du Froehn de la famille Hattermann à Zellenberg (68). Avec son épouse Laure, ils intègreront l’établissement en janvier 2018, pour s’épanouir ensemble ; Romain en cuisine et Laure en salle.

« Ma femme est fleuriste de métier. Sa passion pour la décoration rayonnera sur la salle», assure Romain Gutleben. « En cuisine, je souhaite conserver le même esprit culinaire que précédemment à l'Auberge du Froehn, dans un style traditionnel revisité, mais en signant ma propre carte » affirme-t-il.

Laurine Gutleben continue à développer sa cuisine moderne et épurée à la Vieille Forge à Kaysersberg - © Sandrine Kauffer
Laurine Gutleben continue à développer sa cuisine moderne et épurée à la Vieille Forge à Kaysersberg - © Sandrine Kauffer
Laurine Gutleben quant à elle, poursuit l'aventure de la Vieille Forge à Kaysersberg, rejointe par Antoine Bauer, son conjoint. Ce dernier connait bien la maison car il était l’apprenti de Rémy et RomainGutleben. Aujourd’hui, un nouveau défi s’offre en prenant la direction de la salle.

Laurine Gutleben, Meilleure Apprentie de France en 2010, mettra en exergue les techniques culinaires transmises par Olivier Nasti, Meilleur Ouvrier de France 2007 et 2* Michelin au Chambard à Kaysersberg, ainsi que la philosophie d'une cuisine épurée qu'elle s'est véritablement appropriée dans la maison Troisgros à Roanne. « Je veux proposer une cuisine moderne, dans un style clair et lisible, sans fioritures », affirme la jeune femme enjouée.

Les jeunes chefs conserveront tout de même quelques recettes familiales toujours plébiscitées par les clients. Ainsi, on retrouvera dans les deux maisons, l’incontournable « foie gras et sa confiture de choucroute » ou la « tarte aux oignons doux, truffée de boudin », deux vrais plats-signature.

Ils sont tous deux impatients et exaltés de relever ce nouveau défi, qui renforcera davantage leurs liens. «On devra se responsabiliser, chacun dans nos établissements, même si on sait pertinemment qu'on pourra toujours compter l'un sur l'autre et sur nos parents», indique Romain Gutleben. « C'est audacieux de sa part de se lancer», rajoute Laurine, « Il sort de sa zone de confort, je souhaite sincèrement qu’il réussisse»]b.

«De toute façon, nous sommes et nous resterons toujours là l’un pour l’autre. En dehors du travail, nous sommes très fusionnels ! » concluent-ils, partant bras dessus, bras dessous.

Les jumeaux "toujours là l'un pour l'autre" - © Sandrine Kauffer
Les jumeaux "toujours là l'un pour l'autre" - © Sandrine Kauffer
Bien évidemment, cette décision est placée sous la bienveillance et les encouragements des parents. Rémy, le papa, avoue avoir eu une certaine émotion au départ, mais il est désormais très heureux de voir ses enfants s'épanouir. « Tout le monde peut choisir son chemin » confie-t-il. « Et puis, on sera toujours derrière eux ! Même retraité, j'aime venir les aider en cuisine dans la mise en place», énonce-t-il nostalgique.

«Je suis fière de leur parcours», rajoute Marie, visiblement émue. «Nous serons toujours près d'eux pour les encourager chacun dans leur voie et leur apporter tous nos conseils et notre soutien. Une nouvelle page du livre se tourne, réécrivant deux belles histoires de cuisiniers reliés par leur jumélité, leurs racines familiales, culinaires et surtout leur complicité. Ils sont toujours si proches et à 10mn à peine l'un de l'autre, toujours là pour l'autre.»

Ne soyez donc pas surpris si vous croisez l'éternel sourire de Marie, la maman, ou le regard protecteur de Rémy, le papa, en cuisine dans l’une ou l’autre adresse, car ils ne seront jamais bien loin !


Par Johanna Wiss et Sandrine Kauffer
Crédit photos © Sandrine Kauffer

La Vieille Forge
1 Rue des Écoles
68240 Kaysersberg-Vignoble
03 89 47 17 51
www.vieilleforge-kb.com

Auberge du Froehn
5 Route d'Ostheim
68340 Zellenberg
03 89 47 81 57


RELIRE



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4



Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires