SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
26/01/2018

La nouvelle cuisine de Jérome Jaegle


Ouvert en 2015, le restaurant l’Alchemille s’est frayé une place de choix dans le joli village médiéval de Kaysersberg, entretemps élu village préféré des Français.

Reprenant l’ancien bistrot, Marie-Laure et Jérôme Jaegle fourmillent d’idées pour faire évoluer leur univers, le personnalisant et l’embellissant au rythme des possibilités.
Une nouvelle cuisine plus grande, lumineuse et idéalement placée face à l’entrée des clients, permet au chef de saluer tous les convives. Avec une fenêtre latérale, quelques privilégiés attablés juste à coté, ont une vue imprenable sur la cuisine pendant le service.



La nouvelle cuisine de Jérome Jaegle l'Alchemille à Kaysersberg ©SandrineKauffer
La nouvelle cuisine de Jérome Jaegle l'Alchemille à Kaysersberg ©SandrineKauffer
La cuisine est montée du sous-sol au rez-de chaussée, en lieu et place de l’ancienne stammisch.

Avec l’exploit d’avoir décroché ses distinctions dans 9m2, Jérôme Jaegle aujourd’hui s’illumine dans une belle cuisine ouverte.

Le passe expose le dressage des assiettes et la proximité avec les clients, qui en passant l’interrogent, permet de partager ses passions

Derrière les panneaux boisés, se découvre la stammtisch ©SandrineKauffer
Derrière les panneaux boisés, se découvre la stammtisch ©SandrineKauffer
La salle est splendide, plus cosy et chaleureuse. Le bois, le brut, le végétal demeurent omniprésent, la stammtich est installée en salle, « protégée » par des panneaux déco. L’univers épuré est à l'image du couple de restaurateurs. A l'Alchemille, on va à l'essentiel.

La Stammtisch a été déplacée dans la salle du restaurant. ©SandrineKauffer
La Stammtisch a été déplacée dans la salle du restaurant. ©SandrineKauffer
Parmi ses nouveautés, Jérôme Jaegle met en avant son potager de 700m2 en permaculture cultivé par un maraicher.

"Créé dès l’ouverture en 2015, notre clos est devenu un véritable jardin maraîcher, un lieu où l’on cultive légumes, plantes, fruits", explique le chef. "Sa conception permaculturelle nous permet aujourd’hui de retrouver le goût du vrai. Quel bonheur de cuisiner et faire goûter à ses hôtes ce que Dame Nature nous offre. C’est avec cette même démarche que j’attache une grande importance aux producteurs locaux qui mettent à mon service des produits d’excellences aux saveurs de notre terroir."

"Mon rapport à la terre reste primordial", poursuit-il. "Le fait de posséder mon propre jardin maraîcher est pour moi le vrai liant entre notre terroir, ma cuisine et mon héritage. Depuis mon enfance, je suis immergé dans cet univers du goût et du respect des valeurs avec des grand-parents et des parents boucher-charcutier à Kaysersberg, rien n’est dû au hasard et cela se ressent dans mon travail".

De la route, on remarque sur sa terrasse privée une serre qui abrite son herbier et potager d’appoint.

Menu photographié en janvier 2018

Gravelax de truite fumée au sapin ©SandrineKauffer
Gravelax de truite fumée au sapin ©SandrineKauffer

tarte flambée de l'Alchemille ©SandrineKauffer
tarte flambée de l'Alchemille ©SandrineKauffer

Magret de canard fumé ©SandrineKauffer
Magret de canard fumé ©SandrineKauffer

Cressonnette ©SandrineKauffer
Cressonnette ©SandrineKauffer

Boeuf / Miel / Doucette ©SandrineKauffer
Boeuf / Miel / Doucette ©SandrineKauffer

Oie/ salsifi/ épeautre/blette ©SandrineKauffer
Oie/ salsifi/ épeautre/blette ©SandrineKauffer

Résine/ Douglas/Epicea ©SandrineKauffer
Résine/ Douglas/Epicea ©SandrineKauffer

Chocolat /vanille/prunelle sauvage ©SandrineKauffer
Chocolat /vanille/prunelle sauvage ©SandrineKauffer
Dans son actualité, Jérome Jaegle prépare deux concours. Sélectionné pour le trophée Henri Huck, organisé par la Fraternelle des Cuisiniers d'Alsace sur le salon EGAST qui aura lieu en mars 2018 à Strasbourg, Jérome Jaegle vise également le titre de Meilleur Ouvrier de France.

"Compétitif dans l’âme, j’ai développé mon goût de la compétition en participant à plusieurs concours culinaires nationaux et internationaux : 1er prix national Taittinger 2006 et 2008, 2ème au prix international Taittinger 2006, Bocuse d’Or France 2010, Bocuse de Bronze Europe 2010 et 4è avec le prix du Jury Spécial Viande au Bocuse d’Or Monde 2011", précise le chef. ( relire )

Toute l'Alsace avait soutenu le candidat Français en 2011, organisant notamment un diner de gala. ( relire)

Par Sandrine Kauffer
crédit photos ©Sandrine Kauffer


L'Alchémille
53 route de Lapoutroie
68 240 Kaysersberg
T. +33 (0)3 89 276 641
www.lalchemille.fr

RELIRE



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 60



Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires