SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
03/11/2011

" La bière est au vin ce que l’âne est au cheval "

par Daniel Zenner




" La bière est au vin ce que l’âne est au cheval "
Retour sur le Mondial de la Bière de Strasbourg du 21 au 24 octobre 2011.


"La bière est au vin ce que l’âne est au cheval. Ce dernier, comme le vin, à depuis longtemps acquis ses lettres de noblesse. Le noble animal pavane le 14 juillet sur les Champs Elysées à proximité des grands restaurants dans les caves desquels sommeillent les plus grands crus de France. On achète, on revend, on spécule sur son cheval et son Château Yquem. Des salons leur sont consacrés, notre pays est fier de ses terroirs :
Le vin est La boisson aristocratique et convenable !


L’âne comme la bière sont un peu les oubliés. Les grandes oreilles travaillent sans relâche dans presque tous les pays du monde : ils jouent en silence un rôle économique non négligeable dans les déserts et les montagnes, où ils transportent hommes et matériaux. La bière, boisson cinq fois millénaire, est répandue dans le monde entier : on la produit et on la boit universellement : la dive mousse est la boisson populaire !

La bière et le vin se dégustent différemment : entrez dans un bar à vin : l’ambiance est feutrée, les lumières tamisées, la musique presque classique ; on échange à voix basse des mots au vocabulaire compliqué pour un non-initié : l’art de la dégustation est une science, presque une religion !


Poussez la porte d’une micro-brasserie : on trinque, on parle, on rit, on chante aussi. La boisson Celtique se ri des convenances et des Dieux. Elle s’apprécie simplement avec une knack, un bretzel ou un morceau de fromage ! Elle est boisson régénératrice, le pain liquide, l’eau fraiche des torrents de montagne !

" La bière est au vin ce que l’âne est au cheval "
Comme dans le monde du vin, il existe pour la bière une science de la dégustation. J’ai eu le privilège d’être invité cet été à Montréal comme juge au Mondial de la Bière. J’ai dégusté professionnellement une bonne centaine de bière, autant par plaisir et curiosité ! Quelles richesses d’arômes, de densités, de couleurs, de tenues de mousse, de finesse des bulles ! L’amertume, qui est considérée comme un défaut dans le vin, est dans la bière une qualité : elle se traduit, tels les tannins, en quantité, dureté, attaque, longueur, finesse, avec en plus le riche éventail des arômes typiques de chaque variété de houblon.

La bière est boisson de liberté car les législateurs Français ou Européen n’ont pas encore sévi. En automne, on peut ajouter dans son brassin les quetsches de son verger ; au printemps, un miel d’acacia, et en été les herbes aromatiques et médicinales que les druides utilisaient. L’amateur brasse quand bon lui semble, selon ses envies, l’arrivée d’un nouveau malt ou la saison de la graine verte de la berce. Il dispose d’un arsenal de techniques pour créer sa boisson : brasser tient de la cuisine car chacun possède ses recettes, ses ingrédients, ses préférences gustatives.

" La bière est au vin ce que l’âne est au cheval "
Après une journée chaude et bien remplie, j’ai dernièrement poussé du côté de Lyon, les somptueuses portes dorées d’un restaurant triplement étoilé. J’avais envie d’une bière de soif, une Pils, ou mieux, je rêvais d’une blonde Munichoise ! Mais je n’ai pas osé en demander car le champagne pointait déjà son bouchon aristocratique. Qu’aurait pensé le maitre des lieux ? Moi, un rustre alsacien qui commande de la bière ? Je pense que la maison n’en avait même pas à la pression...

A quand une carte des bières dans les grands restaurants ? Des conseils d’harmonies mets et bières ? Mieux, une formation pour un diplôme reconnu de sommelier option bièrologie ?

L'Abreuvoir brasse sur le salon. ©JulienBinz
L'Abreuvoir brasse sur le salon. ©JulienBinz
Alors le Mondial de la Bière de Strasbourg ? Quatre jours d’échanges, de dégustations, de convivialité, d’émotions partagées autour de la cuisine à la bière.

Epoustouflant : j’ai découvert lors de ce salon, cinq nouvelles micro-brasseries en Alsace ! Le vent de la qualité et de l’économie locale souffle à nouveau en plaine comme en montagne d’Alsace : tels le phénix, les brasseries de village renaissent de leurs cendres !

Quelques coups de cœur au salon :
*Brasserie Lobsann à …Lobsann (67) : une bière dense et pleine, brassée à la main…
*Brasserie Moon : née en Juillet à Hatten (67) De superbes bières artisanales. Cuves de 1 hecto brassées par la première femme " brasseur" d’Alsace !
*Brasserie de l’Abreuvoir à Breitenbach (67) : l’excellence sur toute la gamme!
*Brasserie Perle : le charme rafraichissant de la Démenthe !
*Brasserie Anosteké à Blaringhem (69) : la blonde de haute fermentation qui joue la symphonie en quatre houblons choisis pour leurs principes amers et leurs arômes typiques et floraux. Une des dix médailles d’or au Mondial.


Une Chronique de Daniel Zenner

www.daniel-zenner.fr/


RELIRE

Strasbourg; un mondial sous le signe de la cuisine à la bière !

Voir l'album photo du Mondial de la bière à Strasbourg

Le Mondial de la Bière de Strasbourg : une 3ème édition réussie!


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 61




Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires