SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
03/03/2013

La Cheneaudière propose une sélection d’accords mets et jus de fruits !

Publi-communiqué


A la Cheneaudière à Colroy-la-Roche, toute l'équipe pense aux personnes qui ne souhaitent pas consommer d’alcool. Rodrigue Palvadeau, le sommelier, a réfléchi à des accords mets et jus de fruits originaux travaillés à partir de produits locaux : jus de pommes variés de Claude Kupferschlager, jus bio Sautter (67) et de jus proposés par des maisons réputées pour la qualité de leur produits tels que Alain Milliat ou encore Kookabarra.



Geoffroy l'apiculteur et Roger Bouhassoun lors de la semaine du goût organisé par le club Prosper Montagné
Geoffroy l'apiculteur et Roger Bouhassoun lors de la semaine du goût organisé par le club Prosper Montagné
Entre Strasbourg et Colmar, à 500 mètres d'altitude, La Cheneaudière se situe dans un village calme et paisible près des sommets vosgiens. Cet hôtel de charme, membre de l’association des Relais & Châteaux, dispose de 32 chambres, junior suites et suites, d’un restaurant qui met à l’honneur les produits locaux et le "fait maison" et d’une superbe piscine intérieure chauffée, ouverte sur la nature environnante.

Le sommelier Rodrigue Palvadeau
Le sommelier Rodrigue Palvadeau
Né à Nantes en 1975, Rodrigue Palvadeau a été attiré très tôt par les métiers de la restauration.

Entré à l’école Hôtelière d’Orvault (44) en 1990, il a une révélation lors de son premier stage : il restera en salle. Après des expériences dans différents établissements, il développe de plus en plus d’intérêt pour le vin. A 25 ans, il convainc Michèle Vételé, sommelière de renom et propriétaire de l’Hôtel Anne de Bretagne (44) un Relais & Châteaux, 2 macarons Michelin d’intégrer son équipe de sommellerie.

Après 10 années passées au sein de cet établissement, il intègre La Cheneaudière en 2011 au poste de sommelier.





"Amoureux de mon métier, la passion des vins m’anime. Cette passion englobe d’autres boissons telles que les spiritueux, mais également les jus de fruits élaborés par des artisans ou des producteurs aussi enthousiastes que les viticulteurs. Aujourd’hui les modes de consommation évoluent et certains clients ne ressentent plus le besoin d’accompagner systématiquement un bon repas par du vin. C’est pour ces clients que j’ai souhaité proposer une alternative en imaginant des accords originaux mets et jus de fruits à La Cheneaudière." indique Rodrigue Palvadeau.


Quelques exemples d’accords mets et jus de fruits

Duo de foie gras d’oie selon la recette traditionnelle et de foie gras de canard aux épices de pain d’épices / Jus de Pommes-Coing, Claude Kupferschlaeger à Bourg-Bruche (67)

Dégustation : Nez de miel, de raisins et pommes cuites. La bouche est intéressante car on sent le côté ligneux voire tannique du coing qui " tient" les sucres et donne un support au jus de fruit. L’ensemble est harmonieux, avec une bouche sucrée mais équilibrée. La clé de l’accord : Sur le même principe que le vin moelleux, on cherche un support sucré afin d’avoir la puissance nécessaire pour affronter le foie gras. Les tannins du coing donnent un support rafraîchissant à l’ensemble.

La Cheneaudière propose une sélection d’accords mets et jus de fruits !
Homard en fricassée, "käse Knepfle" moelleuse à la faisselle bio du Climont comme les faisait Oma Lucie, sauce homardine crémeuse / Rubis de Rhubarbe, Michel Moine à Xertigny (88)

Dégustation : La robe présente une couleur rose corail. Le nez est frais marqué par la rhubarbe fraîche, groseilles et framboises. La bouche est peu sucrée, acidulée et saline. La fin de bouche est longue. La clé de l’accord : La texture du plat est riche et onctueuse. Avec un jus clair et peu sucré, l’accord repose sur le pouvoir désaltérant de la rhubarbe. Ce jus se déguste comme un vin blanc.

Daniel Stein et Roger Bouhassoun, les chefs de la Cheneaudière
Daniel Stein et Roger Bouhassoun, les chefs de la Cheneaudière
Pigeon de la ferme kieffer : la poitrine farcie en basse température, les cuisses rôties, jus court et corsé, choux vert et marrons / Nectar de Myrtilles Sauvages, Alain Milliat à Orliénas (69)

Dégustation : Une robe rouge bleutée, profonde ; Un nez franc de myrtilles, de sureau et de poivre. L’intérêt se porte en bouche, sur la texture dense et serrée qui rappelle certains vins issus de Syrah. Une belle acidité salivante en finale. La clé de l’accord : Comme avec une belle Syrah, ce jus joue sur la puissance, l’acidité et les épices en opposant le moelleux de la cuisson basse température du pigeon.




L'Hostellerie La Cheneaudière ****
Relais & Châteaux
67420 Colroy-la-Roche
Tél : 03 88 97 61 64
www.cheneaudiere.com
info@cheneaudiere.com

RELIRE


Voir l'album photos en Diaporama



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 69



Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires