L'oenotourisme selon le domaine Cattin : ouverture d'un nouveau bar à vin


Le domaine Cattin s’est doté d’un nouvel outil de taille pour développer la partie oenotourisme de ses 3 marques commerciales Joseph Cattin, Théo Cattin et Edouard Leiber.
Jacques Cattin et sa femme Anaïs ont en effet à cœur de développer ensemble cette facette du métier de vigneron. Après 2 ans de réflexion et une année de travaux, la nouvelle cave, située à deux pas des chais historiques à Vœgtlinshoffen (68) a ouvert ses portes au public depuis le 1er novembre 2017.


Le caveau de dégustation avec 48 références - © Johanna Wiss
Le caveau de dégustation avec 48 références - © Johanna Wiss
Anaïs et Jacques Cattin viennent tout juste de terminer les travaux de leur nouveau bâtiment, le 1er novembre 2017, qui vient compléter les chais historiques du domaine Cattin à Voegtlinshoffen (68).
L’équipe de 35 salariés exploite trois marques commerciales dans ce domaine : Joseph Cattin, Théo Cattin et Edouard Leiber. Ainsi, il leur est désormais possible de proposer 48 références à la dégustation traditionnelle dans ce nouveau caveau de 200 m2.

« Nous avons la chance de bénéficier d’un superbe outil que nous voulons faire partager à nos clients » affirme Anaïs Cattin, responsable communication et export. Les visites guidées proposées par le domaine démarrent dans l’ancienne cave, où le travail de la vigne et la vinification y sont expliqués, et se termine par la dégustation dans le nouveau bar à vin sur le toit du nouveau bâtiment.

Le Belvédère est totalement vitré et permet de profiter d’une vue à 360° sur tout l’environnement alentour, surplombant la plaine d’Alsace.
« Depuis la terrasse, la vue permet d’expliquer notre démarche. Le village est adossé aux collines avec les carrières de grès en fond, au loin, on aperçoit la Forêt Noire, qui permet d’expliquer le micro-climat dont nous bénéficions, et enfin, en face de nous, les différents terroirs que l’on distingue, qui permettent d’expliquer nos vins » précise Jacques Cattin, le jeune vigneron.

Une cave semi-enterrée a également été construite, dans le but d’éviter les fluctuations de température lors de l’élevage du crémant sur lattes.

Anaïs et Jacques Cattin, fiers de voir leur projet aboutir après plus de deux ans de réflexion - © Johanna Wiss
Anaïs et Jacques Cattin, fiers de voir leur projet aboutir après plus de deux ans de réflexion - © Johanna Wiss
Il a fallu 2 ans de réflexion à Jacques et Anaïs Cattin pour aboutir à un cahier des charges simple mais précis. « Nous avions des idées issues de nos voyages. Le cube en verre sur le toit était une de nos requêtes, ainsi que l’utilisation de matériaux nobles, qui rappelleraient la vigne et notre vignoble. Le bâtiment devait s’inscrire dans le paysage, sans le dénaturer » explique Jacques Cattin.

Ainsi, la façade a été érigée en grès jaune de Rouffach, complétée d’acier laqué, de couleur brune, qui se rapproche sensiblement de celle de la terre du grand cru Hatschbourg. Le toit a été végétalisé, connotant au vert des feuilles de vigne.
A l’intérieur, dans le bar à vin d’une surface de 215 m2, on retrouve un parquet massif fait de chêne brut, qui s’apparente au bois des foudres. Les parois vitrées sont en référence au verre de vin.
Enfin, le bar, majestueuse pièce maitresse de la grande verrière, est fait d'inox, pour faire écho aux cuves issues du même matériau, chères aux vignerons. « Son design rappelle un verre coupé ou encore la finesse d’une bulle de crémant, pour les plus imaginatifs » indique-t-il.
Cet ouvrage est fait d’un seul morceau d’acier qui a nécessité pas moins de 1000 heures de travail, dont 500 uniquement pour réaliser le martelage de l’arrondi.

« Toutes les entreprises qui ont été sollicitées sont alsaciennes. Il était important pour nous de privilégier les structures locales, comme nous le faisons pour nos producteurs de produits du terroir au bar à vin » renchérit Anaïs Cattin.

Pas moins de 1000h de travail ont été nécessaires pour réaliser le bar du Belvédère - © Johanna Wiss
Pas moins de 1000h de travail ont été nécessaires pour réaliser le bar du Belvédère - © Johanna Wiss
Les deux jeunes exploitants ont voyagé au début de leurs carrières professionnelles respectives, et se sont inspirés d’activités organisées dans d’autres régions viticoles dans le monde, pour développer la partie oenotourisme du domaine, projet cher à leur cœur.
« En France, avec notre savoir-faire gastronomique et vinique, il est évident pour nous de mettre en avant cet art de vivre à travers différents événements. Nous organisons des « wine dinners », ces soirées accords mets et vins avec des chefs ou des producteurs, servis avec nos vins. On est à la source, directement à la cave, chez le vigneron, cela trouve son sens » explique la jeune femme, enthousiaste.
Le couple compte bien organiser ce genre de soirées à minima une fois par trimestre, à commencer par une soirée d’exception, pour la Saint Sylvestre, avec un menu réalisé par un chef étoilé. L'espace, doté d'une cuisine, est également totalement privatisable.

4 personnes embauchées pour l’accueil au caveau et au service du bar à vins pour un accueil en français, anglais, allemand mais aussi en mandarin - © Johanna Wiss
4 personnes embauchées pour l’accueil au caveau et au service du bar à vins pour un accueil en français, anglais, allemand mais aussi en mandarin - © Johanna Wiss
Pour compléter l’expérience, une carte de « tasting flights » propose une sélection de 35 vins sous forme de forfait, permettant aussi bien de découvrir la gamme de cépages traditionnels alsaciens, idéal pour les novices, que de réaliser une dégustation comparative de 5 ou 6 rieslings issus de terroirs différents, pour les palais un peu plus entrainés.
Des planchettes de produits du terroir issus de producteurs locaux comprenant charcuteries, fromages, foie gras, produits laitiers ou même du chocolat viennent compléter l’offre vinique.

Par Johanna Wiss
Crédit et photos ©


CATTIN - Grands Vins d'Alsace
35 Rue Roger Frémeaux
68420 Voegtlinshoffen
www.cattin.fr

RELIRE



Planchettes de produits issus de producteurs locaux - © Johanna Wiss
Planchettes de produits issus de producteurs locaux - © Johanna Wiss

Le Belvédère et sa terrasse panoramique, vue à 360 ° - © Johanna Wiss
Le Belvédère et sa terrasse panoramique, vue à 360 ° - © Johanna Wiss










A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 65

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires