SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
04/03/2018

L’Epuisette à Strasbourg, la mer dans votre assiette


Depuis le 9 novembre 2017, il flotte comme un parfum d’air iodé sur la rive droite strasbourgeoise de l’Ill avec l’ouverture de l’Epuisette, un restaurant-bar marin ouvert par Patrick Renaud et Mara Barac.

En lieu et place de l’ancienne épicerie de Fès, on s’attable désormais à une table commune pour y déguster coquillages, poissons et autres fruits de mer, tout près de l’Observatoire et du Jardin botanique de Strasbourg. (67
)



Patrick Renaud, originaire de La Rochelle et Mara Barac, originaire de Split en Croatie ont imaginé le lieu dans l’esprit cabine de mer version citadine à travers une décoration bien marine.

Le premier, ancien responsable de développement commercial a voulu faire de sa passion pour les produits de la mer son métier, la seconde officiait dans les cuisines de Vert Carotte, l’une des premières enseignes strasbourgeoises de restauration rapide offrant une cuisine saine, biologique et préparée sur place ouvertes dans les années 2010 à Strasbourg.

Accompagnés par Maud Thiébaut, architecte strasbourgeoise et décoré au fil des envies déco des propriétaires, le lieu est revêtu, comme un clin d’œil à l’ancienne épicerie, véritable institution dans le quartier, d’un sol de faïence verte tout droit venue de Fès.

Pour le reste, des petits objets savamment disposés çà et là rappellent le thème marin, comme par exemple les cruches Fish & Fish de Paola Navone pour Serax ou l’épuisette accolée au mur bleu océan, emblème de la maison.


fish & chips de merlu frais
fish & chips de merlu frais
Selon Mara Barac, Capitaine en cuisine, il est avant tout question de plaisir, de création autour des produits marins et d’inspirations puisées en bordure de mer. Elle a à cœur de proposer des sauces faites maison pour accompagner son fish & chips de merlu frais, est ravie de proposer un saumon Gravlax, maison également, et ne manque pas non plus de préciser que les accras de la carte sont élaborés tous les jours à partir de morceaux choisis de morue fraîche.

Les clients peuvent d’ailleurs l’observer depuis la table et suivre l’avancée des préparations, puisqu’une cuisine ouverte surplombe la salle, à l’instar d’une passerelle maritime !

Il est vivement conseillé de réserver sa table, puisque le restaurant ne dispose que d’une quinzaine de places et que le carnet de réservations ne désemplit pas. Pour les beaux jours et lorsque la météo le permet, s’y ajoute une terrasse pouvant accueillir cinq tables, soit environ quinze places supplémentaires.

L’ardoise est volontairement courte et varie durant l’année selon le rythme des ressources halieutiques. Le restaurant se fournit directement auprès d’artisans de la mer situés sur nos côtes ouest et respecte la saisonnalité des produits. Des Moules de Bouchot AOP seront ainsi proposées dès le début de la saison prochaine. Les poissons fumés quant à eux proviennent de la Maison Lucas à Quiberon, un atelier de fumaison artisanale qui confère un goût authentique au produit, grâce à l’utilisation de sciures de hêtre vert.

Les arrivages s’effectuent en direct et cela, à raison de deux par semaine, sans aucun intermédiaire afin de garantir fraîcheur et choix dans les produits. Ainsi, des huîtres pêchées avant seize heures la veille pourront vous être proposées le lendemain sur un plateau. Encore une fois, Patrick Renaud et Mara Barac se fournissent directement auprès d’ostréiculteurs et proposent ce produit de manière raisonnée en respectant le cycle de vie de l’huître.

Le Merlu transformé en fish & chips (bientôt proposé à la vente à emporter dans un cornet comme dans les pays anglo-saxons) quant à lui, est notamment pêché par un petit chalutier, « la Cotinière », du nom du Port situé près d’Oléron.

L’Epuisette propose également des produits d’épicerie fine et de conserverie artisanale. Patrick Renaud a eu à cœur de faire appel à des maisons qui l’ont accompagné durant son enfance en bord de mer, comme par exemple l’Océan alimentaire située à Saint-Guénolé dans le Finistère. Il s’agit là d’un souvenir culinaire d’enfance, gage d’authenticité pour lui désormais. L’idée est de proposer autre chose que des produits issus de la mass market avec des producteurs pouvant attester de la traçabilité des produits, d’éthique et lui permettant ainsi à faire découvrir ces produits fins aux Alsaciens.

Du côté des desserts, la qualité n’est pas en reste non plus avec notamment les Babas au Rhum en bocaux de Luc Mobihan, Chef étoilé du restaurant gastronomique Saint-Placide à Saint-Malo. Cet été, la carte des desserts prendra le cap direction Marseille et son Vieux-Port avec les créations d’Emkipop, des bâtonnets glacés pour lesquels là encore, l’accent a été mis sur la production artisanale.

Côté cave ? Une sélection de vins issus de vignerons indépendants, mais aussi un Minervois cuvée l’Epuisette !

Par Marina Espiller
Crédits photos Marina Espiller et l'épuisette



Restaurant l’Epuisette
1 rue de Verdun
67000 Strasbourg
03.88.44.06.97
www.epuisette-strasbourg.fr

RELIRE



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 59



Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires