L'Alsace nouvelle vague inaugure le restaurant l'Alsace à Paris


Le Mardi 28 octobre 2014, le restaurant de l'Alsace à Paris réouvre à nouveau ses portes avenue des Champs Elysées après 26 mois de travaux. La veille, Pascal Brun, président du Directoire Groupe Frères Blanc a invité des chefs Alsaciens "Nouvelle vague" sélectionnés d'après l'ouvrage de Gilles Pudlowski pour déguster un déjeuner réalisé par Bernard Leprince Meilleur Ouvrier de France, chef des chefs du Groupe Frères Blanc et Patrick Ortega, chef du restaurant L'Alsace.


Les chefs Alsaciens inaugurent Le restaurant L'Alsace sur les Champs Elysées avec Bernard Leprince et Patrick Ortega ©SandrineKauffer
Les chefs Alsaciens inaugurent Le restaurant L'Alsace sur les Champs Elysées avec Bernard Leprince et Patrick Ortega ©SandrineKauffer
"C'est l'occasion de rendre hommage à la nouvelle vague de chefs alsaciens grâce auxquels les traditions gourmandes alsaciennes, non seulement se transmettent mais aussi se renouvellent et se réinventent sans cesse" précise Pascal Brun citant la présence de Pierre HERME, pâtissier et

Laurent ARBEIT - Auberge St Laurent (Sierentz)
Pascal BASTIAN - Auberge du Cheval Blanc (Lembach) Jean-Paul BOSTOEN - Auberge de L’Ill (Illhaeusern)
Julien BINZ - Au Rendez Vous de Chasse (Colmar)
Valère DIOCHET - Le Pont aux Chats (Strasbourg)
Georges FLAIG – Anthon (Obersteinbach)
Yannick GERMAIN - Au Bœuf (Sessenheim)
Michel HUSSER Le Cerf - (Marlenheim)
Michel JAECKEL - Staeffele (Saverne)
Yves KIEFFER – Kasbür (Monswiller)
Jean-Marc KIENY - La Poste (Riedisheim)
Jean-Yves LEROUX - L’Ecluse 16 (Altwiller)
Hubert MAETZ - Le Rosenmeer (Rosheim)
Jean-Yves SCHILLINGER JY’S (Colmar)
Sébastien SCHMITT - Le Clos de la Garenne (Saverne) Nicolas STAMM et Serge SCHAAL - La Fourchette des Ducs (Obernai)
Pierre WELLER - La Source des Sens (Morsbronn- Les-Bains)
Eric WESTERMANN - Le Buerhiesel (Strasbourg)

"Autant de parrains reflétant avec brio l’Alsace du XXIe siècle réunis pour marquer la "Renaissance" de cette "ambassade de la gastronomie et du terroir alsacien que nous avons voulu à l’image de cette belle région qu’est l’Alsace : à la croisée des chemins de la tradition et de la modernité" a souligné Pascal Brun.

Le choix des parrains s'est inspiré de l'ouvrage de Gilles Pudlowski " l'Alsace Nouvelle Vague " dans lequel il présente 22 chefs Alsaciens qui feront la gastronomie alsacienne de demain.

de G à D : Patrick Ortaga, Pascal Brun, Bernard Leprince et le directeur de salle ©SandrineKauffer
de G à D : Patrick Ortaga, Pascal Brun, Bernard Leprince et le directeur de salle ©SandrineKauffer
Après 26 mois de travaux, l’Alsace, crée en 1977, l’un des vaisseaux amiraux du Groupe Frères Blanc, rouvre ses portes mardi 28 octobre 2014. Plus lumineuse, plus confortable, mais toujours aussi chaleureuse, cette institution au service non-stop (24/24 7/7 et 365 jours/ an) revient au cœur de la vie et de la restauration parisienne sous de nouveaux atours. Avec un espace entièrement restructuré et baigné de lumière, offrant sur deux niveaux une vue imprenable à 180° sur la plus belle avenue du monde, l’Alsace aspire à redevenir « La » brasserie des Champs-Elysées. Une halte incontournable.

"C'est une renaissance! " s'est exclamé Pascal Brun, annonçant que le soir-même un diner d'anthologie à 8 mains allait être réalisé par Emile Jung, Antoine Westermann, Marc Haeberlin représenté par son chef Jean-Paul Bostoen, et Bernard Leprince.

Mais surtout dès le mois de novembre, un chef Alsacien va être invité tous les mois pour mettre en suggestion à la carte de l'Alsace, un plat signature de son établissement

Les chefs Alsaciens sous "l'horloge de l"Alsace" ©Eric Thierry
Les chefs Alsaciens sous "l'horloge de l"Alsace" ©Eric Thierry
Une structure épurée de 600 m2 tout en transparence, clarté et rondeur, des espaces de restauration sur deux niveaux, rez-de-chaussée et premier étage, des matières nobles, des clins d’œil à l’Alsace parsemés par touches discrètes ou spectaculaires (une horloge monumentale, réplique de celle de la cathédrale de Strasbourg, est visible de l’extérieur) apportent un nouveau souffle résolument dans l’air du temps, original et très élégant à l’établissement.

La métamorphose concerne d’abord la redistribution complète des volumes intérieurs. "A la fermeture, nous recevions nos clients au rez-de-chaussée et au sous-sol. Désormais, ils peuvent être servis à toute heure du jour ou de la nuit au rez-de-chaussée et au premier étage. Cette salle est d’ailleurs exceptionnelle et offre aux convives une vue imprenable sur les Champs-Elysées", souligne Pascal Brun.

la belle horloge qui évoque celle de la cathédrale ©Eric Thierry
la belle horloge qui évoque celle de la cathédrale ©Eric Thierry
Si l’espace est réaménagé, la capacité d’accueil reste la même et fait de l’Alsace l’un des plus grands restaurants des Champs-Elysées ! L’établissement peut accueillir 111 personnes au rez-de- chaussée et 70 au premier étage, soit 181 personnes au total. Ouverte également en continu, la contre terrasse dispose quant à elle de 120 places assises. "Nous aspirons à servir 850 couverts par jour avec le concours d’une centaine de collaborateurs", rajoute Pascal Brun.

Le clou de la décoration, c'est cette horloge plafonnière, qui s’inspire de la célèbre horloge astronomique de la cathédrale de Strasbourg. Légèrement inclinée, d’un diamètre de 4,50 mètres et avec une grande aiguille mesurant 1,57 mètre, elle est visible depuis les Champs-Elysées ! Cette pièce emblématique rythme désormais la vie de ce restaurant qui fait chaque jour le tour du cadran, ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Bernard Leprince est le chef des chefs du groupe Frères Blanc ©Eric Thierry
Bernard Leprince est le chef des chefs du groupe Frères Blanc ©Eric Thierry
Au piano, dans la cuisine flambant neuve et largement agrandie Bernard Leprince, Chef des Chefs du Groupe Frères Blanc, Meilleur Ouvrier de France 1996 et prix Taittinger 1995. Bernard Leprince a fait ses armes dans les plus grandes cuisines du monde comme la Tour d’Argent, le Fouquet’s ou chez Prunier à Paris, le Savoy à Londres ou encore les cuisines du roi du Maroc et du président algérien. Depuis septembre 2003, Bernard Leprince orchestre les cuisines des 15 restaurants du Groupe Frères Blanc, accompagné d’une brigade de Chefs dans chaque maison. Il oriente et forme les 15 Chefs et 378 cuisiniers du groupe.

Il réalise la carte exécutée par Patrick Ortega, Chef de l’Alsace. Formé au lycée hôtelier du Moulin à Vent de Perpignan, Patrick Ortega se plonge dès l’âge de dix-sept ans, en 1983, dans l’ambiance des brasseries parisiennes en intégrant la brigade du premier Bar à Huîtres, à Montparnasse.

la tarte à l'oignon ©Eric Thierry
la tarte à l'oignon ©Eric Thierry
Aujourd'hui, c'est un jour historique le nouveau four vient d'être allumé et il ne s'éteindra plus...
A la carte, le terroir et les recettes régionales sont les vedettes : la Tarte à l’oignon ou la Terrine de canard au Riesling tiennent le haut de l'affiche.

Mitonnée avec art, la choucroute occupe une place prépondérante sur la carte. Depuis sa création en 1977, l’Alsace est en effet réputée pour servir la meilleure de Paris ! "Notre chou est cuisiné "Maison" selon la tradition, c’est-à-dire avec du vin blanc d’Alsace, de la graisse de canard, du genièvre, de la coriandre, du cumin, et des graines de moutarde. Les charcuteries sont, quant à elles, artisanales et confectionnées selon les recettes de Bernard Leprince, Meilleur Ouvrier de France et Chef des Chefs du Groupe Frères Blanc. »

la choucroute maison ©SandrinKauffer
la choucroute maison ©SandrinKauffer
A l’Alsace, cette spécialité savoureuse et généreuse multiplie ses atours : "la choucroute Strasbourgeoise" est agrémentée d’échine, poitrine fumée, knack, boudin noir ; "Maison d’Alsace", elle s’enrichit de saucisse fumée au cumin et de demi-jarret ; la "Royale" est mijotée au Crémant d’Alsace ; la "Choucroute de poissons fins" mêle les saveurs délicates de l’omble chevalier, du saumon et du haddock ; la "Choucroute d’oie " met à l’honneur la cuisse, le magret et le foie gras d’oie ; la "Choucroute de crustacés" rassemble crevettes, langoustines et crabe.

Kouglof Elysée ©Eric Thierry
Kouglof Elysée ©Eric Thierry
"Notre sélection de vins d’Alsace est à faire pâlir d’envie les plus grands amateurs", affirme Pascal Brun, Président du Groupe Frères Blanc. Au chapitre des "Gourmandises", le Strudel aux pommes et raisins, le Sorbet citron au marc de Gewurztraminer, la symphonie de Mirabelles, répondent toute l’année et sans interruption aux envies de douceur à l’alsacienne.

"Nous travaillons par exemple avec la fromagerie Siffert-Frech, ou encore les maisons Gustave Lorentz et Klipfel pour les vins", souligne Bernard Leprince.

Par Sandrine Kauffer
crédit photos ©SandrineKauffer et ©Eric Thierry



Restaurant l'Alsace
39 Avenue des Champs-Élysées,
75008 Paris
01 53 93 97 00

RELIRE


voir plus de photos en cliquant sur le visuel

L'Alsace nouvelle vague inaugure le restaurant l'Alsace à Paris










1.Posté par Christian de Brosses le 23/03/2015 22:47

La photo "Les chefs Alsaciens sous "l'horloge de l"Alsace"" n'est pas de Eric Thierry mais de Christian de Brosses !


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 56

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires