SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
05/09/2017

Jonathan Lux, du restaurant Le Cerf à Marlenheim remporte le titre de Meilleure bouchée à la reine 2017


Le mardi 5 septembre 2017, le concours régional de la meilleure bouchée à la reine d’Alsace se tenait en lieu et place du Théâtre du goût, à la Foire Européenne de Strasbourg. Comme chaque année, une quinzaine de participants ont endossé leur tenue de concours et répondu présent à l’appel du Groupement des Hôteliers Restaurateurs du Bas-Rhin et des Chefs d’Alsace, co-organisateurs de ce bel événement, accessible au grand public.
C’est Jonathan Lux, évoluant à l’hôtel-restaurant Le Cerf 1* à Marlenheim (67) qui a remporté le trophée 2017.
Jérôme Mourlam, du restaurant Elisabeth à La Vancelle (67) a terminé en seconde position, tandis que Juan Forcadete, du restaurant Au Bœuf à Soufflenheim (67) a grimpé sur la troisième marche du podium.



L'ensemble des participants au concours de la Meilleure bouchée à la reine d'Alsace 2017 © Une Fille en Alsace
L'ensemble des participants au concours de la Meilleure bouchée à la reine d'Alsace 2017 © Une Fille en Alsace
Pour le concours de la meilleure bouchée à la reine d’Alsace, les concurrents étaient briefés ; c’est une recette traditionnelle qui était attendue. C’est un plat qui demande beaucoup de techniques et d’ingrédients différents, comme le veau, la volaille, la quenelle, les champignons de Paris…
« Une belle croûte, avec un bon feuilletage au beurre est également essentielle » rappelle Daniel Zenner, chroniqueur du journal et animateur du concours.

La bouchée gagnante, proposée par Jonathan Lux du restaurant Le Cerf 1* à Marlenheim © Une Fille en Alsace
La bouchée gagnante, proposée par Jonathan Lux du restaurant Le Cerf 1* à Marlenheim © Une Fille en Alsace
En effet, le jury allait noter les candidats sur le visuel bien sûr, mais surtout sur le goût. Le respect d’une belle hauteur de la croûte, de sa texture et sa cuisson permettaient de rafler 40 points d’un coup ! La garniture, c’est-à-dire l’appareil de la bouchée à la reine, noté sur 30 points quant à lui, était jugé sur le goût et la consistance de la sauce, ne devant être ni trop liquide, ni trop liée.

« On attend des candidats une justesse dans leurs cuissons des différents éléments mais aussi de la croûte, et dans l’assaisonnement de leurs bouchées. C’est ce tout qui permettra de remporter le titre ! » avertit Alexis Albrecht, président du jury et vainqueur du concours l’année précédente.

Justesse des cuissons et des assaisonnements étaient attendus de la part des candidats © Une Fille en Alsace
Justesse des cuissons et des assaisonnements étaient attendus de la part des candidats © Une Fille en Alsace
Les participants ont tous redoublé d’effort pour envoyer 4 assiettes de dégustation au jury. La majeure partie de leur travail a été réalisé en amont du concours, seuls les dernières cuissons et ajustements étaient possibles, durant 15 minutes.
Et c’est dans une ambiance bon-enfant que les candidats passèrent 3 par 3 derrière les postes de travail, avec certes, l’objectif de remporter la première place en tête, mais en se prêtant de temps en temps au jeu des questions-réponses, posées par Daniel Zenner.

« Remporter un tel concours n’est pas sans incidence. » Une victoire assure prestige et reconnaissance, mais surtout, des retombées économiques directes pour l’entreprise. « Je n’ai pas pu retirer la bouchée à la reine de ma carte durant un an, dans mon restaurant étoilé », assure Alexis Albrecht.

Jonathan Lux, du restaurant Le Cerf 1* à Marlenheim, grand vainqueur du concours de la bouchée à la reine 2017 © Une Fille en Alsace
Jonathan Lux, du restaurant Le Cerf 1* à Marlenheim, grand vainqueur du concours de la bouchée à la reine 2017 © Une Fille en Alsace
Le public, venu nombreux, n’a pas du se faire prier pour déguster quelques mises en bouche restantes, proposées par les candidats, en attendant la proclamation des résultats.
Ces derniers ne tardèrent pas à arriver car, selon l’ensemble du jury, il y a eu des choses somptueuses, mais également des garnitures qui manquaient d’éléments. Quelques assiettes sortaient rapidement du lot.

« On ne gagne pas toujours du premier coup, j’ai tenté ma chance 4 ou 5 fois pour y arriver ! » se remémore Alexis Albrecht, en souriant.
Jonathan Lux a voulu défier les statistiques en remportant le trophée d’or lors de sa première participation à un concours en tant que candidat. L’actuel responsable du garde-manger du Cerf à Marlenheim 1* assure qu’il est « très heureux d’évoluer dans une équipe avec une telle osmose. J’acquiers tous les jours plus d’expérience ».

Il ajoute, non sans cacher sa joie, que « les bouchées à la reine seront disponibles dès cette fin de semaine au restaurant » !


Rendez-vous lundi 11 septembre pour le concours de la Folle Choucroute d'Alsace des Chefs d'Alsace, au Théâtre du goût de la Foire Européenne de Strasbourg, à partir de 10h.

4èmes places ex-aequo

Adeline Bricka, restaurant La Boucherie à Haguenau
Christophe Charpiot, restaurant Le Vendal à Strasbourg
Kevin Kuntz, restaurant Le Cheval Noir à Herrlisheim (67)
Anne Ernwein, hôtel-restaurant à l’Agneau à Paffenhofen
Louis Feger, restaurant les Saveurs du Martzenberg à Truchtersheim
Jérémy Gasser, hôtel-restaurant La Verte Vallée à Munster
Thierry Grandgeorge, hôtel-restaurant Velleda à Grandfontaine
Alexandre Heiser, auberge du Pont de la Zorn à Weyersheim
Sébastien Kubler, restaurant Le 15 à Ostwald
Franck Labbé, restaurant au Relais du Bois à Mertzwiller
Emilienne Ngo Mayai, restaurant Chez l’Oncle Freddy à Strasbourg
Sébastien Vierling, restaurant S’Fassner Stuebel à Fessenheim-le-Bas
Le podium, de gauche à droite : 3e place Juan Forcadete, 2e place Jérôme Mourlam et 1e place Jonathan Lux © Une Fille en Alsace
Le podium, de gauche à droite : 3e place Juan Forcadete, 2e place Jérôme Mourlam et 1e place Jonathan Lux © Une Fille en Alsace

Composition du jury

Alexis Albrecht, restaurant Au Vieux Couvent 1* à Rhinau, vainqueur 2016 du concours et président du jury
Franck Battenhauser, CHR Alsace, Souffelweyersheim
Sandra Himmler, ancienne apprentie à l’Elysée, de Bischheim
Georges Gilg, hôtel-restaurant Gilg à Mittelbergheim
François Langs, ancien restaurateur de Strasbourg,
M. Schneider, ES Energies Strasbourg

Par Johanna Wiss
Crédit
Photos par Céline Schnell
© Une Fille en Alsace
unefilleenalsace.com


Le Cerf
30, rue du Général de Gaulle
67520 MARLENHEIM
03 88 87 73 73
www.lecerf.com
Le jury en pleine notation © Une Fille en Alsace
Le jury en pleine notation © Une Fille en Alsace

Joie et émotions pour la distribution des prix. Ici Juan Forcadete reçoit la Bouchée à la reine de Bronze du président du jury, Alexis Albrecht © Une Fille en Alsace
Joie et émotions pour la distribution des prix. Ici Juan Forcadete reçoit la Bouchée à la reine de Bronze du président du jury, Alexis Albrecht © Une Fille en Alsace

RELIRE



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 70



Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires