SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
26/03/2012

EGAST :La gastronomie durable, un pari appétissant pour les restaurateurs alsaciens

Communiqué de presse


Le salon EGAST qui s'est déroulé du 18 au 21 mars 2012 au Parc Expo de Strasbourg-Wacken, symbolise le rassemblement des professionnels des métiers de l’Equipement, de la Gastronomie, de l’Agroalimentaire, des Services et du Tourisme. Une manifestation de 4 jours placée sous le signe de rencontres, d’innovations, de découvertes et de shows qui rassemblent les représentant des différents corps de métier.

Différentes rencontres thématiques et débats ont été organisés lors des cafés-tribunes.L’Association Objectif Climat a débattu sur le thème "Manger c’est agir " autour de la gastronomie durable en Alsace, avec Franck Sellier, Directeur du CEFPPA ; Marc Lévy, Directeur de l’ADT du Bas-Rhin ; Eric Wolff Directeur de l’Alsacienne de Restauration ; Jacques Lorentz, Président de la Fédération des Chefs de Cuisine-Restaurateurs d’Alsace, Cristina Alegre, coordinatrice d’Objectif Climat et avec Sylvain Gröndahl



EGAST :La gastronomie durable, un pari appétissant pour les restaurateurs alsaciens
L’Association Objectif Climat1 et ses partenaires profitent du salon Egast pour transmettre leur message en faveur d’une gastronomie "sobre en carbone", dans le cadre d’une table-ronde multi-partenariale.

"30 % des émissions de gaz à effet de serre sont dues à l’alimentation : la production, le transport, la transformation ou encore conservation des aliments entrent en compte. Chaque aliment a un impact différent. Par exemple, produire 1 kg de bœuf équivaut à rouler 70 km en voiture", explique Cristina Alegre, coordinatrice d’Objectif Climat.

La démarche ne répond pas uniquement à une question environnementale, mais aussi à des enjeux territoriaux et économiques. "La cuisine sobre en carbone réveille la créativité des chefs. C’est en fait très facile, pas plus cher et elle met en valeur l’économie et les emplois locaux", insiste Jacques Lorentz, président de la fédération des chefs de cuisine et restaurateurs d’Alsace.

EGAST :La gastronomie durable, un pari appétissant pour les restaurateurs alsaciens
Objectif climat est une association régionale créée en 2007 qui a pour but de sensibiliser, accompagner, mobiliser les citoyens, décideurs politiques et professionnels alsaciens sur les questions climatiques et énergétiques. Données estimées par Jean Marc Jancovici, fondateur du cabinet Carbone.

Afin de former les futurs chefs à cette problématique, le CEFFPA d’Illkirch propose un cycle de formation pour ses élèves en partenariat avec Objectif Climat. "Les apprentis se posent des questions sur le prix de revient de ces produits, le risque du manque de variété, les réactions de la clientèle habituée à la présence de certains produits dans les menus. A nous de leur montrer l’étendue des possibilités et la richesse de cette gastronomie" poursuit Franck Sellier, directeur du centre.

Le rôle des pouvoirs publics apparaît comme essentiel dans le développement d’une gastronomie régionale durable : "Grâce à l’appel d’offre des cantines de la ville de Strasbourg qui faisait la part belle aux produits locaux et au bio, nous avons développé une vraie filière de production et contribué à la conversion en bio de plusieurs exploitations alsaciennes. Notre engagement est de leur acheter leur production, ce que nous pouvons faire grâce aux volumes liés à la commande publique " souligne Eric Wolff, directeur de l’Alsacienne de restauration.

Le but de l’opération est aussi de donner aux professionnels alsaciens une plus value par rapport à leurs confrères d’autres régions. "Nous souhaitons communiquer sur les pratiques respectueuses de l’environnement qui mettent aussi en valeur le savoir-faire des chefs, valorisent les producteurs et mettent en avant nos produits traditionnels" commente Marc Lévy, directeur de l’Agence de développement touristique du Bas-Rhin.

Tous les acteurs sont d’accord pour continuer à développer une gastronomie plus responsable et respectueuse de l’environnement. L’action se poursuivra en octobre avec la prochaine édition de "Manger c’est agir ", pendant laquelle les restaurants participants proposeront des repas "sobres en carbone".

Lors de l’édition 2011, sur 49 établissements, 3 ont participé et environ 7600 repas ont été servis.
Objectif Climat espère bien dépasser ce nombre en 2012.

www.objectifclimat.org


RELIRE

Objectif climat : en Alsace, "Manger, c’est agir !


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 69



Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires