SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
21/03/2018

EGAST 2018 : Anne-Cécile SCHERRER remporte le trophée des Femmes & Chefs


Le mercredi 21 mars 2018, le Trophée des Femmes & Chefs, Trophée Bernard Jacob, a été remporté par Anne-Cécile SCHERRER, du restaurant l'Eveil des sens à Strasbourg (67). Justine SUSS du restaurant le Kasbur à Monswiller et Audrey STIPPICH de la Brasserie Les Haras complètent le podium en prenant respectivement la deuxième et la troisième place.

Une belle après-midi destinée à mettre en avant les femmes qui œuvrent dans les cuisines des restaurants et placée sous le signe du talent et de la créativité au féminin.



De g. à d. : Justine SUSS, Anne-Cécile SCHERRER et Audrey STIPPICH
De g. à d. : Justine SUSS, Anne-Cécile SCHERRER et Audrey STIPPICH
"J'étais plutôt confiante par rapport à une place sur le podium mais terminer en tête, je ne m'y attendais pas. Je suis très fière d’avoir remporté ce concours, c’est une bonne expérience qui va me permettre de gagner en confiance, d'autant que c'est la première fois que je participe à ce type de compétition."

Anne-Cécile SCHERRER s'est préparée avec des amis et avec Antoine Huart, le Chef du restaurant L'Éveil des sens où elle est second de cuisine. "Pour être proche des conditions du concours, je travaillais à partir d’un panier dont je ne connaissais pas les ingrédients à l’avance.
J’avais un peu peur avec le canard car c’est un produit que j’ai peu travaillé. Alors, j’ai opté pour une association avec l’orange, un classique, et j’ai composé autour de cela. Avec mon commis, nous avons vite trouvé des idées pour les légumes."

Le plat réalisé par Anne-Cécile SCHERRER
Le plat réalisé par Anne-Cécile SCHERRER
Les 6 candidates devaient réaliser en 2 heures maximum un plat pour 8 personnes à partir d’un panier surprise.
Pour cette édition, le canard était était à l'honneur. Et pas n'importe quel canard puisqu'il était offert par la Maison Masse.
Il fallait le présenter en 2 cuissons avec un gastrique servi à part et au minimum 2 légumes. Ces 2 légumes ne pouvaient pas être préparés en purée.
A partir de ce panier, Anne-Cécile SCHERRER a préparé un filet de canard snacké. Pour la seconde cuisson, elle a choisi une présentation en maquis avec des pruneaux, de l'orange et du chou. D'autres légumes comme de la pomme de terre ou une lamelle de fenouil, ont complété son plat.

Emmanuelle HERMANS, membre du jury technique, au micro de Isabelle CHALAYE, l'animatrice du concours
Emmanuelle HERMANS, membre du jury technique, au micro de Isabelle CHALAYE, l'animatrice du concours
Organisé en partenariat avec l’association Femmes et Chefs d’Alsace et UMIH 67, ce concours est un des rares consacré uniquement aux femmes en cuisine, explique Bruno JAHN, Directeur de l’UMIH67.
Il ajoute : "Même si le travail des femmes en cuisine est de plus en plus reconnu, le métier de cuisinier est encore très masculin, voire misogyne. Un tel concours permet de valoriser la présence des femmes dans cette profession et de montrer l’intérêt d’une touche féminine en cuisine. C’est aussi l’occasion de montrer ces femmes et leur travail remarquable."
Emmanuelle HERMANS, gagnante 2014 du concours et membre de l’association Femmes et Chefs complète : "Les femmes sont très (trop) peu nombreuses en cuisine. Une femme qui arrive dans une cuisine a du mal à s’imposer. Au milieu des concours majoritairement masculins, celui-ci est là pour montrer aux femmes que la cuisine, c’est possible."

Le Jury

Les deux jurys réunis. De g. à d. : F. LOWENGUTH, M.H.GOEPP, S.LAYEN, E.HERMANS, B.JAHN, N.SCHOTT, A.DARVAS, C.GUTH, L.HASSLER, I. LE SANN et C.WEBER
Les deux jurys réunis. De g. à d. : F. LOWENGUTH, M.H.GOEPP, S.LAYEN, E.HERMANS, B.JAHN, N.SCHOTT, A.DARVAS, C.GUTH, L.HASSLER, I. LE SANN et C.WEBER
Le jury Dégustation était présidé par Amélie DARVAS, cheffe du restaurant Haï Kaï (Paris) et révélation du Guide Omnivore 2017. Elle était entourée de Noémie SCHOTT, de l’Aedden Place (Strasbourg) et lauréate 2016 du concours, de Chloé GUTH, restaurant Les Funambules (Strasbourg), de Laëtitia HASSLER, restaurant L'impro (Strasbourg), de Bruno JAHN et Christophe WEBER, représentants de l'UMIH67 et de Isabelle LE SANN, représentante du partenaire ÉS Énergie.

Comme son nom l’indique, ce jury est chargé de goûter le plat préparé par les candidates. En plus du goût et de l’esthétique du plat, le jury apprécie la cohérence et la créativité de la prestation, "la façon dont la cuisinière gère le fait de ne pas connaître à l’avance les produits qu’elle va travailler", précise Bruno JAHN.


Le jury Dégustation au travail
Le jury Dégustation au travail
Amélie DARVAS, jeune Chef et présidente du jury a pris beaucoup de plaisir à découvrir la cuisine des 6 candidates. "C’est chouette de les voir travailler, toutes très appliquées, de voir les produits se transformer au fur et à mesure."
Isabelle LE SANN a apprécié les bons et beaux plats qu’elle a pu déguster. "Nous soutenons ce concours depuis sa création car il y a encore beaucoup à faire pour la parité."
Noémie SCHOTT est tout aussi ravie d’avoir pu faire partie du jury. "C’est bien moins de pression. Nous avons passé un bon moment, tout en œuvrant pour une bonne cause."
Son regard sur la prestation de Anne-Cécile SCHERRER ? "Son assiette se détachait des autres, c’était harmonieux et épuré. Et en termes de goût, elle a réussi à trouver un vrai équilibre entre les différents ingrédients."

Le jury technique. De g; à d. : E.HERMANS, M.H.GOEPP, S.LAYEN et F.LOWENGUTH
Le jury technique. De g; à d. : E.HERMANS, M.H.GOEPP, S.LAYEN et F.LOWENGUTH
Le jury technique était composé de Marie-Hélène GOEPP, Chef de cuisine de collectivité, de Emmanuelle HERMANS, gagnante 2014 du concours et membre de l'association Femmes et Chefs, de Francette LOEWENGUTH, Chef à domicile (Wissembourg) et Stella LAYEN, Restaurant l’Amuse-Bouche (Strasbourg).

Emmanuelle HERMANS explique : "Notre mission est d’évaluer comment travaillent les candidates : organisation, propreté, respect du produit et interaction avec leur commis. Elles doivent aussi faire attention à la quantité de produits mis en œuvre : il faut faire une recette pour 8 personnes et non pour 10. Et éviter au maximum les pertes."
Pour Stella LAYEN, cette édition est un bon cru. "Il y a des différences entre celles qui ont déjà passé des concours et celles pour qui c’est une première. Mais dans tous les cas, l’organisation cuisinière-commis a bien fonctionné et leur plan de travail est resté propre."

Le palmarès

Les candidates avant l'annonce des résultats
Les candidates avant l'annonce des résultats
1ere : Anne-Cécile SCHERRER, restaurant L'Éveil des sens à Strasbourg (67)
2e : Justine SUSS, restaurant le Kasbur à Monswiller (67)
3e : Audrey STIPPICH, brasserie Les Haras à Strasbourg (67)

4e ex-aequo
Élisa AYME, restaurant Le Jardin Secret à la Wantzenau (67)
Tiffen BERNHARDT, restaurant Régent Petite France à Strasbourg (67)
Isabelle GATSCHINE, restaurant le Hühnerstall à Dieffenthal au Val (67)


Par Isabelle Oche
Crédit photos ©Isabelle Oche


www.egast.fr

RELIRE


Autres photos du concours

Anne-Cécile SCHERRER et son commis, Emma
Anne-Cécile SCHERRER et son commis, Emma

En pleine préparation du canard, Justine SUSS qui a pris la 2e place du concours
En pleine préparation du canard, Justine SUSS qui a pris la 2e place du concours

Le moment du dressage du plat pour Audrey STIPPICH, 3e du concours
Le moment du dressage du plat pour Audrey STIPPICH, 3e du concours

Amélie DARVAS, Présidente du jury dégustation, et Stella LAYEN, membre du jury technique
Amélie DARVAS, Présidente du jury dégustation, et Stella LAYEN, membre du jury technique


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 61



Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires