SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
24/12/2013

"C’est bientôt Noël ! " Par Daniel Zenner


Noël, c’est Noël. On ne plaisante pas avec Noël, c’est sacré. La messe de minuit, la dinde, la bûche aux marrons et au schnaps, le p’tit Jésus en plâtre, qui prend place dans la crèche le 24 décembre dans la nuit pendant que les marmots dorment, ce divin enfant qui chaque année - à mon grand désespoir - est couché sur un lit de paille ; le sapin enguirlandé d’or et d’argent, d’où pendent des sucreries convoitées ; les cadeaux que l’on se fait suivant ses affinités et ses moyens financiers ; le vélo - tant espéré- qui écrase les chaussons laissés sous le sapin et dont le guidon chromé rivalise de beauté avec les étoiles cannelle, les sucres d’orge et les filets dorés, qui contiennent les sous en chocolat, les bouteilles liqueurs et la famille que l’on embrasse une fois par an.
La magie de mes noëls d’enfance, on ne touche pas, c’est sacré !



Illuminations de Noel chez Julien à Fouday ©JulienBinz
Illuminations de Noel chez Julien à Fouday ©JulienBinz
Noël, c’est une fête qui s’étale aujourd’hui sur un mois et demi. Les guirlandes électriques dans mon village sont installées depuis mi-novembre et les sapins sont déjà en place à cette date. Magie et marché de Noël. Les hôteliers-restaurateurs, loueurs de « Zimmer frei », chambres d’hôtes ou meublés, vendeurs de hot-dog, kebab, gaufres, frites, hamburgers, marchands de vins chauds, de pains d’épices, de confitures de bananes aux épices, de souvenirs pour les amnésiques, commerçants de tout bord, honnêtes ou maladroits, fromages et charcuteries d’ici ou d’ailleurs, jouets en bois et ceintures en cuir, concessionnaire de parking et d’emplacements pour camping-car, c’est la fête avant l’heure !

"C’est bientôt Noël ! " Par Daniel Zenner
Personne ne se plaint, sauf quelques riverains aigris. Et on aurait bien tort de cracher dans sa soupe car tout le monde – directement ou indirectement- profite de l’arrivée massive des hordes de touristes venus pour la magie de Noël : l’économie fonctionne à plein tube, et c’est tant mieux.

Noël n’appartient pas à l’Alsace
Voilà pour l’Alsace, berceau des marchés de Noël, quand le Christkindelmarik de Strasbourg faisait déjà rêver nos arrières grands-parents. Mais aujourd’hui tout le monde s’y met. Toulon possède aussi son marché de Noël alors que la région n’a jamais abrité le moindre épicéa ou sapin blanc. Seul le pin sylvestre ou le pin maritime croissent en ces contrées. Essayez d’accrocher une guirlande à un pin maritime, vous m’en donnerez des nouvelles !

Décorations Noel 2010 à la Cheneaudière à Colroy-la Roche ©JulienBinz
Décorations Noel 2010 à la Cheneaudière à Colroy-la Roche ©JulienBinz
Mais la cerise sur le gâteau (la noix sur le Berawecka devrais-je dire), c’est l’arrivée de magazine ou de publicité "Spécial Noël "

Certaines enseignes de grandes distributions vendent les amandes, les noisettes (en poudre ou entières) la noix de coco râpée, les fruits confits, la farine, le sucre ou les épices, bien moins cher que les grossistes, auprès desquels s’approvisionnent les professionnels des métiers de bouche. Pas de problème, tout le monde reconnait ses petits. Mais je viens de recevoir ce matin, via ma boîte à lettre papier, un catalogue spécial Noël. Sur la première de couverture, les slogans s’affichent : " Grandes idées, petits prix", "Bienvenue dans l’univers de Noël", "Surprenez vos invités", "Vu à la télé", "Gagnez jusqu’à 50%" Gagner 50% de quoi ? Le jusqu’à en lettres minuscules et le 50% en 24 pouces et en gras.

Décorations de Noel à la Winstub du Chambard ©JulienBinz
Décorations de Noel à la Winstub du Chambard ©JulienBinz
Je passe sur les nappes décorées, les pères Noël automates siliconés qui chantent "Happy Christmas", les lampes solaires en bonhomme de neige plastifié, les couronnes "traditionnelles" fabriquées en Chine et munies d’une ventouse pour une fixation facile ; les "Superbes bouquets d’hiver" en polyester, les 26 boules superbement décorées "Pour bébé, la boule la plus tendre…" Et des kilomètres de guirlandes étincelantes, de boules multicolores, de galets fluorescents, d’Elfes lumineux et de bougies "Enfant-Jésus" pour incendier le sapin. L’an dernier, dans un village voisin, une maison a d’ailleurs entièrement flambée : sa façade était en quasi-totalité recouverte de guirlandes électriques, ainsi que dans le jardin les nains, la biche et le faux puit. La fée court-circuit est venue sans prévenir…

l'arbre bleu, place Gutenberg à Strasbourg 2011. ©JulienBinz
l'arbre bleu, place Gutenberg à Strasbourg 2011. ©JulienBinz
Ce catalogue ? Un régal de conneries spéciales Noël, un ramassis de choses inutiles, moches, chères, en plastique et qui fait l’apologie du mauvais goût, de la consommation effrénée et irresponsable. Et je ne vous ai commenté que quelques offres jusqu’à la page 7 ! Le catalogue en contient 64 !

Mais quel bonheur de parcourir ces pages "Spéciales Noël" car je me marre.

Je me régale de voir à quel point des gens (je ne sais comment les nommer à cette heure) inventent des objets totalement inutiles en cuisine, mais qui, par le jeu d’un marketing savamment étudié, nous font comprendre que celui-ci est indispensable. Jugez-en :
- Un porte-œufs mimosa : un socle en plastique de 28 cm avec couvercle pour présenter joliment les œufs à table (5.99 €) Connaissez-vous une ménagère, qui réalise pour ces enfants des œufs mimosa ? Même les pros ne le présentent plus au menu du jour !
- Des ciseaux à 5 lames pour émincer les fines herbes (6.99€) Un truc qui doit casser dès le premier brin de ciboulette !
- 3 râpes en 1 (4.99€) Un objet miracle qui donne un coup pied aux fesses aux meilleurs robots ménagers. Le règne de la mandoline acier est décidément révolu.
- Un mélangeur-vinaigrette à 7.99 € avec manivelle, 2 becs verseurs, 4 recettes de vinaigrette et des graduations sur le plastique. Que du bonheur !
- Une multitude d’accessoires inféodés au micro-ondes, comme un bol en plastique pour cuire une pomme (4.99€), un socle pour disposer des rondelles de patates pour faire des chips (4.99€) et des sachets en polyester (6.99€) pour cuire votre poulet industriel sans salir le four !
- Au fond à gauche, en bas de page, mais écrit en police 18 sur fond rouge, et pour 4.90€, vous pouvez acquérir un livre de Cyril Lignac " Apéro dinatoire", "pour cuisiner comme un chef…"
Lecteurs, je ne vous ai entretenu que des pages "cuisine" 44 et 45. Je vous épargne le commentaire des autres. Imaginez la suite !

Illumination chez Julien à Fouday ©JulienBinz
Illumination chez Julien à Fouday ©JulienBinz
Noël. Les catalogues en France et les marchés de Palavas-les-Flots, la frénésie touristique, les pains d’épices industriels, le vin chaud coupé, la fête aux couleurs de Taiwan et les bonnets-cigognes "Made in China" La consommation de masse à n’importe quel prix, le rêve populaire à la portée de tous.

Je vous réserve une chronique courant décembre : "Les marchés de Noël, côté vendeur ! "

Par Daniel Zenner



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4




Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires