Bilan :LES ETATS GENERAUX DE LA SOMMELLERIE FRANCAISE


Sous l’impulsion de Michel Hermet, son président, l’Union Nationale de la Sommellerie tenait ses Etats Généraux, lundi 12 janvier 2015 à Nîmes. 100 sommeliers, représentants toutes les délégations Française étaient présents et acteurs de leur devenir. Restitution d’une journée qui signe l’engagement des professionnels à se mobiliser autour d’une ambition : rester le meilleur ambassadeur des vins français.


Bilan :LES ETATS GENERAUX DE LA SOMMELLERIE FRANCAISE
C’est lors du renouvellement de son mandat le 12 novembre 2013 dernier que Michel Hermet proposait l’organisation des « états généraux de la sommellerie ».

Pour le Président, « l’intention est de nous poser les véritables questions, de nous regarder tels que nous sommes, de dresser un état des lieux le plus objectif possible, mais surtout, d’imaginer demain avec ambition et détermination pour que notre métier soit valorisé à la hauteur du professionnalisme et de la passion qui animent chacun d’entre nous ».


Bilan :LES ETATS GENERAUX DE LA SOMMELLERIE FRANCAISE
Les états généraux ont mis en exergue et priorisé plusieurs chantiers avec comme objectif principal de professionnaliser l’UDSF afin qu’elle devienne un acteur incontournable et qu’elle reste le meilleur ambassadeur des vins français et de la culture qui y est associée.

La gestion administrative de l’UDSF / Fédérer, dynamiser et organiser les associations régionales
Aujourd’hui, l’UDSF regroupe 21 associations régionales qui vivent inégalement avec une
communication interne entre le siège et les régions parfois difficile. Le fonctionnement actuel s’appuie entièrement sur des bénévoles dont les limites ont été soulignées. Le recrutement a également été un sujet largement abordé avec la nécessité de motiver les jeunes actifs à rentrer dans l’association et également de se poser la question de la présence « d’amis de sommelier » au sein d’une association professionnelle.

Les pistes d’actions :
- Réfléchir sur une réorganisation des régions avec l’évocation de la mise en place de 5 super régions.
- Développer le site web de l’UDSF, pierre angulaire de la communication interne, et son interactivité entre les membres et les associations régionales. (Actualité, agenda et vote en ligne, trombinoscope ...)
- Mettre en place un classement des membres pour différentier les professionnels actifs des autres membres

Bilan :LES ETATS GENERAUX DE LA SOMMELLERIE FRANCAISE



Faire de la sommellerie une voie d’excellence / Le sommelier et la restauration

La formation au métier de la sommellerie a été également au cœur des débats avec comme priorité les jeunes en formation dans les écoles. Dans ce cadre, le lobbying vers les instances d’enseignement doit être activé pour donner au métier de sommelier toute la place qu’il mérite au sein des métiers de la restauration. Dans le même registre, il a été évoqué la formation continue à mettre en œuvre auprès du personnel de restauration et des patrons des établissements.

Les pistes d’actions :
- Renforcer le lien avec les écoles et avec l’association des sommeliers formateurs. Mise en place de visites de sommeliers dans les écoles, présentation de l’association, invitation des élèves aux sorties dans le vignoble, inscrire les élèves dans les associations de sommeliers, mette en place un système de parrainage, favoriser la vocation féminine
- Imaginer la mise en place d’une formation continue à l’UDSF pour le personnel de salle en place.
- Proposer aux partons de restaurant une plaquette présentant le métier de sommelier


Bilan :LES ETATS GENERAUX DE LA SOMMELLERIE FRANCAISE
Le sommelier, 1er ambassadeur de nos vignobles et les partenaires

Le financement de l’association a été pointé comme la clé de voute d’une évolution de fonctionnement. L’UDSF doit impérativement retravailler sa posture avec ses partenaires. Les liens avec le vignoble et les interprofessions viticoles, évidents par nature, sont à resserrer. Egalement à développer la relation avec les marques emblématiques de l’univers de la gastronomie, de la restauration et du service. Enfin, à l’image des chefs de cuisine, le métier de sommelier doit être plus médiatisé et communiquer, pour renforcer sa légitimité, auprès du grand public.

Les pistes d’actions :
- Coordonner les relations avec les interprofessions
- Mettre en place un club des partenaires actif
- Organiser une journée de la sommellerie à destination du grand public - Travailler une stratégie de communication

L’UDSF en bref

1907 : Naissance de l'Union des Sommeliers à Paris
1970 : Naissance de l'Union de la Sommellerie Française
L' UDSF fédère de 21 régions françaises avec 1100 adhérents.
Elle organise les concours du Meilleur Jeune Sommelier de France et du Meilleur Sommelier de France. Elle est membre de l'Association de la Sommellerie Internationale (ASI),
organisatrice du concours du Meilleur Sommelier du Monde ainsi que les concours intercontinentaux (meilleur sommelier des Amériques, d'Asie-Océanie et d'Europe).
L'UDSF est très étroitement liée à l'enseignement et à la formation des jeunes sa principale vocation. La transmission du savoir reste sa principale préoccupation.

www.sommelier-france.org









A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 56

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires