SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
24/07/2018

Balade sur les terres de la pomme de terre primeur d'Alsace


C’est la pleine saison de la pomme de terre Primeur d’Alsace. Roland Schweitz, agriculteur à Duttlenheim (67) explique son métier et de ce qui fait que ce petit légume est si bon à cuisiner et à déguster.



Roland Schweitz est adhérent à l'Interprofession Fruits et Légumes d'Alsace (IFLA)
Roland Schweitz est adhérent à l'Interprofession Fruits et Légumes d'Alsace (IFLA)
Sur ces terres au milieu d’un triangle entre Obernai, Molsheim et Enthzheim, Roland Schweitz cultive 12 variétés de pommes de terre. Son crédo : « respecter la terre, le travail du sol ». Sa production est d’ailleurs en agriculture raisonnée car « on ne doit pas faire n’importe quoi avec la nature » ajoute-t-il.

Les pommes de terre Primeur sont les premières à faire leur apparition dans les champs, de la fin juin au 15 août. Elles sonnent l’ouverture de la saison, ce qui fait forcément plaisir aux producteurs comme Roland Schweitz. « Car entre le moment où on sème (début mars) et la récolte, il y a des moments difficiles, des risques liés à la météo. » Même si le climat alsacien est plutôt propice à cette pomme de terre précoce.

Balade sur les terres de la pomme de terre primeur d'Alsace
Pas encore à maturité au moment de leur mise sur le marché, les pommes de terre Primeur d'Alsace se caractérisent par une peau fine qui s’enlève sans épluchage. C’est un produit frais et jeune dont Roland Schweitz propose 4 variétés : l’Adora, l’Agatha, l’Annabelle et la Cherry, dont la particularité est d’avoir une chair rouge qui plait aux amateurs.
« Nous avons 10 à 15 hectares de pommes de terre Primeur pour un rendement de 15 à 18 tonnes à l’hectare » explique Roland Schweitz. Il ajoute « Et 2018 est plutôt une bonne année »

La pomme de terre primeur d'Alsace gagne à être dégustée presque nature : cuite à la vapeur, préparée en salade ou encore simplement avec la peau, coupée en deux, parsemée d'épices et cuite au barbecue. Préparation dont Roland Schweitz parle avec gourmandise.

Dans cette famille, on est agriculteur de génération en génération. C'est la deuxième, celle de Roland Schweitz, qui a commencé à cultiver des pommes de terre à Duttlenheim dans les années 1980 avec son épouse. À l’époque, il y encore du chou, culture qu’il abandonnera dans les années 1990. En 2013, il ajoute le conditionnement à son activité d’agriculteur et la société devient « La Bruchoise » en écho à la plaine de la Bruche où il est installé.

Une plaine de la Bruche très favorable à la pomme de terre avec un sol limoneux qui garantit un produit d’une bonne qualité culinaire, sans marque sur la peau et d’une coloration homogène. Le limon, l’argile et le loess forment un ensemble équilibré qui, de plus, retient bien l’eau. Et c'est idéal pour les pommes de terre car comme le dit Roland Schweitz « Il faut de l’eau au bon moment, c’est ce qui va garantir la qualité du produit. »


Par Isabelle Oche
Photos La Bruchoise


LA BRUCHOISE
Maison Roland Schweitz
7 route d’Innenheim
67120 DUTTLENHEIM
06 81 66 32 26
www.la-bruchoise.alsace/

RELIRE



A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 61



Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires