4 questions à Eric Zwiebel, Meilleur Sommelier de Grande-Bretagne


Eric Zwiebel, Chef sommelier au Summer Lodge Hotel Spa à Evershot dans la province du Dorset (Angleterre), Meilleur sommelier de Grande-Bretagne 2004 et Master Sommelier, a proposé une dégustation de vins d’Alsace à la Foire aux Vins de Colmar (68), vendredi 28 juillet à 19h30, lors d'un passage rapide dans son Alsace natale.


Eric Zwiebel, le chef sommelier alsacien en Angleterre © Johanna Wiss
Eric Zwiebel, le chef sommelier alsacien en Angleterre © Johanna Wiss
Johanna Wiss : Parlez-nous des vins que vous présentez aujourd’hui. Quelle est la sélection et comment s’est-elle faite ?

Eric Zwiebel : « La sélection des vins a été faite en collaboration avec Thierry Fritsch, le responsable marketing du Conseil Interprofessionnel des Vins d’Alsace (CIVA). Ces 8 vins sont issus d’une sélection plutôt classique mais représentent des valeurs sûres. L’idée est de faire découvrir au public de cette soirée la large palette arômatique que nous offrent les vins d’Alsace. L’intégralité des cépages sont représentés avec » :

- Pinot noir Herrenreben 2014 – Vins d’ Alsace Schoenheitz
- Crémant rosé Mayerling brut – Cave de Turckheim
- Riesling Les Pierrets 2014 – Vins d’Alsace Josmeyer
- Riesling Kanzlerberg 2010 – Gustave Lorentz
- Muscat 2016 – Domaine Albert Mann
- Pinot Gris lieu-dit Karchweg 2015 – Cave de Cleebourg
- Gewurztraminer Ostenberg 2015 – Domaine Loew
- Gewurtztraminer vendange tardive 2009 – Famille Hugel

La sélection de vins d'Alsace pour l'afterwine de la Foire aux vins de Colmar © Johanna Wiss
La sélection de vins d'Alsace pour l'afterwine de la Foire aux vins de Colmar © Johanna Wiss
JW :Quel est le rapport des Anglais aux vins d’Alsace ?

EZ : « De grands progrès ont été effectués. Il y a quelques dizaines d’années, les vins d’Alsace avaient la réputation d’être sucrés, de donner mal au crâne etc… La profession a beaucoup souffert de cet à priori. Aujourd’hui, avec les efforts de communication réalisés à tous les niveaux, l’Alsace gagne des parts de marché. Les consommateurs commandent eux-mêmes des vins de la région, sans forcément demander l’avis du sommelier.
Les Anglais, quant à eux, ne connaissaient que 3 types de nos vins : le riesling, le pinot gris et le gewurztraminer. Leurs goûts tendent plutôt vers des vins secs.

Je suis moi-même un grand ambassadeur de ma région et propose sur la carte de mon restaurant, qui compte 1600 références, pas moins de 70 blancs d’Alsace secs, 10 rouges, 3 références de crémant et une trentaine de moelleux. J’ai à cœur de faire découvrir des petites pépites à mes clients, des domaines peu connus et qui font parfois de très belles choses. »

Eric Zwiebel prépare le concours du Meilleur Sommelier du Monde © Johanna Wiss
Eric Zwiebel prépare le concours du Meilleur Sommelier du Monde © Johanna Wiss
JW : Quel est le message global que vous souhaitez faire passer ce soir ?

EZ : « Nous devons être fiers de nos vins ! Aussi bien les producteurs que les consommateurs. Il ne faut pas trop se poser de question, arrêter de douter : on a du bon vin !

L’Alsace est la région viticole qui possède probablement la plus grande diversité en matière de vins, avec une large palette d’expressions différentes, toutes marquées de l’empreinte du vigneron et de son travail. Nous avons un vécu, une histoire du vin en Alsace. Il faut continuer ensemble les efforts de promotion de nos vins, aussi bien du côté des vignerons, des acteurs intermédiaires mais aussi des consommateurs. De plus, avec l’envolée des prix du Bordeaux et du Bourgogne, l’Alsace peut tout à fait tirer son épingle du jeu ! »

Johanna Wiss et Eric Zwiebel lors de l'afterwine de la FAV 2017 à Colmar
Johanna Wiss et Eric Zwiebel lors de l'afterwine de la FAV 2017 à Colmar
JW : Pour conclure, quelle est votre actualité ? Participerez-vous à des concours prochainement ?

EZ : « Bien sûr ! Les concours, c’est mon dada, c’est plus qu’une passion ! Je participe à la sélection qui aura lieu début 2018 pour représenter l’Angleterre au championnat du Meilleur sommelier du Monde en mars 2019. Ce sera ma 4e tentative, je souhaite y arriver, ce serait pour moi une véritable consécration, un aboutissement. Le niveau est très élevé, demande la maitrise des situations de service ainsi que de grandes connaissances théoriques sur la viticulture, la vinification des vins du monde entier, mais également tout ce qui touche à l’univers des boissons : liqueurs, spiritueux, bières, sakés, eau, café, thé…
C’est un investissement financier lourd, de part l’achat de vin pour les nombreuses dégustations d’entrainement nécessaires, toutes réalisées avec une limitation de durée. Je me suis également entouré d’un coach personnel ainsi que d’une personne qui m’aide sur toute la partie technique.
D’autre part, je fais partie du comité technique en qualité de Meilleur sommelier d’Angleterre et Master sommelier et serai donc membre du jury pour le prochain concours du Master Sommelier. »

Propos recueillis par Johanna Wiss
Crédit et photos



RELIRE










A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 56

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires