Restaurant Lerouy, un tour du monde des saveurs


Le 14 février 2014, le jour de la St-valentin, l’Hotel-restaurant le « Schaflager » situé sur la route menant au château du Haut-Koenigsbourg, réouvre ses portes,sous une nouvelle enseigne "restaurant Lerouy". Cette nouvelle identité marque un changement avec le retour du fils "prodigue" Christophe Lerouy, qui a travaillé auprès des plus grands chefs étoilés, revenu sur ses terres natales après le décès brutal de son papa Dominique Lerouy. Avec son frère Julien, 21 ans, pâtissier de métier, le duo fraternel insuffle une nouvelle dynamique à l’établissement, investissant 80000€ pour scinder la partie restauration, : d’un coté le bistrot qui propose une carte régionale au déjeuner et d’un autre, le restaurant gastronomique Lerouy qui invite au voyage culinaire avec en soirée, un tour du monde des saveurs, laissant carte blanche à la créativité du jeune chef de 31 ans, plein de talent.


Julien et Christophe Lerouy ©JulienBinz
Julien et Christophe Lerouy ©JulienBinz
L’Alsace compte parmi ses chefs un nouveau talent, dont le retour a été motivé par le décès de son père, hôtelier-restaurateur bien connu dans la région.

Dominique Lerouy était arrivée d’Auvergne dans les années 1980, passé par le château d’Isenbourg à Rouffach, la Croix d’or à Trois-Epis et le Bristol à Colmar pendant une dizaine d’années, a ouvert cette affaire avec son épouse Marie-Claire, qui gère encore aujourd’hui la partie hôtelière.

l'entrée du restaurant gastronomique
l'entrée du restaurant gastronomique
En Juillet dernier, le restaurateur est décédé provoquant le retour de Christophe venu épauler et soutenir sa famille dans cette tragédie. "J’avais une très belle place de chef en Asie", souligne Christophe Lerouy "Et je travaillais également sur le projet d’ouverture d’un restaurant", rajoute-t-il.

Mais les aléas de la vie bouleversent souvent les plans établis. "Nous avions déjà évoqué il y a quelques années que je revienne travailler avec mon père, mais cela ne s’était pas concrétisé", se souvient-il.

Restaurant Lerouy, un tour du monde des saveurs
La fatalité modifie sa destinée. Lui, formé au lycée Storck à Guebwiller, au Bristol à Colmar, passé par la Pommeraie à Sélestat avant d’entamer un tour du monde étoilé, peut se targuer d’avoir appris son métier dans les plus belles maisons aux quatre coins du monde traversant mers et océans, de l’Europe aux Etats-Unis, de l’Asie, au Moyen-Orient, ramenant dans sa besace d'expériences, des épices, des produits exotiques, des techniques et des saveurs cosmopolites.

en amuse-bouche tarte flammée saumon/capre
en amuse-bouche tarte flammée saumon/capre
"On n’est pas sérieux quand on a 17 ans", écrivait A. Rimbaut.
Christophe, quant à lui , officiait déjà à Paris au Ledoyen chez Christian Lesquer (trois étoiles Michelin), enchaînant au Grand Vefour chez Guy Martin (trois étoiles Michelin), rejoignant en 2003, les frères Pourcel au Jardin des sens à Montpellier. Il s’envole ensuite à Los Angeles à l'Ortolan et à l'Ermitage au Raffles à Berverly Hills. Puis direction Singapour chez Emmanuel Stroobant au Lighthouse-Fullerton Hotel.

macaron céleri/tube beurre de cacahuète
macaron céleri/tube beurre de cacahuète
En 2009, il réintègre le groupe des frères Pourcel et Christophe Lerouy fait l'ouverture de la deuxième saison du Carré Blanc, tiendra les cuisines du pacha à Marrakech et avait préparé l’ouverture de la "Maison Pourcel" à Shanghai. "Je me souviens d’une brigade de 70 personnes, c’était impressionnant", sourit-il comptabilisant aujourd’hui une collaboratrice en salle et son frère Julien en cuisine. "Mais cela suffit puisque le chef contribue au service en apportant les plats personnellement à table. "Je trouve que le contact avec le client est important", dit-il, doté d’un fort capital sympathie et relationnel. Il va de l’avant, il va au-devant, inspire le respect dans une démarche volontaire, passionnée et créative.

spaguetti d'asperges, asperges blanches, purée pomme verte, quenelle sauce hollandaise, bouillon jambon cru
spaguetti d'asperges, asperges blanches, purée pomme verte, quenelle sauce hollandaise, bouillon jambon cru
Fin 2011, il rejoint les cuisines du grand chef allemand Juan Amador à Mannheim, où il part faire l'ouverture comme chef de cuisine du nouveau restaurant AMADOR & Cellar à Abu Dhabi; au bout d'un an il décroche avec son équipe le "best fine dining restaurant by what's on" et "best newcomer restaurant by what's on ".

gambas poelées/purée citron vert/purée chou-fleur, chocolat blanc/ sauce réglisse/griottes
gambas poelées/purée citron vert/purée chou-fleur, chocolat blanc/ sauce réglisse/griottes
Le globe trotter culinaire peut se targuer d’avoir rempli un passeport en moins de trois ans, va saupoudrer sa carte des parfums d’Asie, de techniques culinaires audacieuses, et conjuguer le terroir régional et les produits importés, sans fusionner leurs identités, imposant une signature culinaire personnelle, laissant émerger une table inédite dans la région.

cabillaud sauce paprika/éponge encre seiche/ purée riz noir/péquillos
cabillaud sauce paprika/éponge encre seiche/ purée riz noir/péquillos
L’entrée de la table gastronomique se fait discrètement sur le coté de l’établissement. La salle, épurée, contemporaine, relevé d’un peps de couleur, accueille 20 couverts.

Boeuf cuit en basse température/jus roquette wasabi/ purée gingembre /épinard/chips de riz
Boeuf cuit en basse température/jus roquette wasabi/ purée gingembre /épinard/chips de riz
Le chef se donne carte blanche pour surprendre déclinant un menu en trois, quatre ou cinq plats (32€, 39€ ou 52€), qui met en exergue des associations évidentes ou surprenantes, jouant sur les couleurs, éprouvant les saveurs, osant les textures, maîtrisant les basses températures, flirtant avec le moléculaire (bulles, gelées, azote…)., risquant l’étonnant, suscitant l’émotion gustative sans condition.

Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©JulienBinz

crumble/nougatine et ganache chocolat/gariguettes/ Sorbet persil/ macarons fraises
crumble/nougatine et ganache chocolat/gariguettes/ Sorbet persil/ macarons fraises
RESTAURANT LEROUY
Route du Haut-Koenigsbourg
Réservation au 03.88.82.22.69.

Du mardi au dimanche de 19h à 21h - Bistro de 12h à 15h
Courriel : contact@lerouy.fr
Site internet : www.lerouy.fr
Fermé le lundi

Menu carte blanche
3 plats : 32€ + vins: 43€
4 plats : 39,5€ + vins :54€
5 plats: 52€ + vins 70€

L'équipe : Julien & Christophe Lerouy et Céline Wambt
L'équipe : Julien & Christophe Lerouy et Céline Wambt

cliquez sur le visuel pour voir plus de photos

















1.Posté par Dauber guillaume le 22/10/2014 16:32

C'est fermer définitivement ??


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 55

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires