Palmarès GAULT MILLAU TOUR GRAND EST 2017


Comme chaque année les équipes du Gault Millau sillonne la France pour remettre des trophées. Côme de Cherisey, directeur général et directeur de la rédaction de Gault & Millau, Marc Esquerré rédacteur en chef des guides, Marie-Laure Jarry, directrice du marketing et de la communication remettent de nombreux trophées (Gault&Millau d’Or Grand-Est 2017, Transmission, sommelier, Accueil, Jeune Talent Service en Salle, Techniques d’Excellence, Espoir, Jeune Talent, Tradition, Cuisine de la mer, Grand de Demain, Terroir d’Exception, Pâtissier et Innovation).


Come de Chérisey a remis le Gault Millau d’ OR à Loïc Villemin Restaurant La Toya
Come de Chérisey a remis le Gault Millau d’ OR à Loïc Villemin Restaurant La Toya
Gault Millau d’ OR Loïc Villemin restaurant la Toya

Trophée Grand de demain Julien Dimofski Dimofski

Trophée de l’Innovation Nicolas Grandclaude In Extremis

Trophée de la Transmission Jean-Georges Klein à Villa Lalique à Wingen sur Moder

Trophée des techniques d’ Excellence Bruno Sohn au Relais de la Poste à La Wantzenau

Trophée Terroir d'exception Yannick Germain à l’Auberge au Bœuf à Fessenheim

Trophée de la Mer Eric Girardin à La Maison des Têtes à Colmar

Trophée de la Tradition Joseph Leiser Au Zahnacker à Ribeauville

Trophée de l’Accueil Carole Bastian auberge du cheval blanc à Lembach

Trophée du meilleur Pâtissier Thomas Helterlé Pâtisserie Helterlé à Strasbourg

Trophée du Meilleur Sommelier Valère Roussel La Source des Sens à Morsbronn

Trophée Espoir Xavier Jarry La Fabrique à Schiltigheim

Jeune Talent Thony Billon à la Verte vallée à Munster

Trophée Jeune talent Service en salle Noemie Matt Chez Guth à Steige


La région Grand-Est, la première étape du Gault&Millau Tour 2017. Gault&Millau, dénicheur de talents et initiateur de tendances, termine son Tour de France 2016 en faisant étape, le lundi 27 février, en région Grand-Est, à la Brasserie des Haras chez Marc Haeberlin, Maxime Muller (directeur) et François Baur (chef de cuisine) . Toutes les générations sont représentées lors de ces étapes du Gault&Millau Tour qui mettent en avant chefs, produits et savoir-faire régionaux. Ces événements rassemblent toute la profession pour une fête de la gastronomie en région.

" Gault&Millau goûte, partage et fait connaître", souligne Côme de Chérisey. "Avec le Gault&Millau Tour, nous nous déplaçons à la rencontre des chefs que nous avons découverts, pour les honorer. C'est un moment convivial qui rassemble la profession, favorise la transmission. Les cooking démos au cours desquelles se succèdent Chefs aînés et les Jeunes Talents favorisent le partage du savoir- faire. Le Gault&Millau Tour, c'est aussi des Trophées régionaux pour consacrer, encourager et impulser..."

"Chaque année, nous revenons avec le même plaisir poser les valises du Gault&Millau Tour dans cette Alsace qui nous reçoit toujours avec la même chaleur", rajoute Marc Esquerré. " Il y a quelques années, notre première édition s’était déjà tenue chez la famille Haeberlin. C’était à l’Auberge de l’Ill. Nous voici désormais accueillis à la Brasserie des Haras, lieu magique et secret construit au XVIIIe siècle où notre trophée Gault&Millau d’Or sera remis à un chef lorrain, Loïc Villemin, déjà Grand de demain dans notre guide 2012. Exerçant lui aussi en Lorraine, Julien Dimofski marche avec intelligence dans les pas de Pascal, son père, qu’il est déjà en train de dépasser. Sa cuisine subtile et riche en saveurs lui vaut le trophée de Grand de Demain. Avec le trophée du Jeune Talent remis à Thony Billon, nous revenons au cœur de l’Alsace, dans cette vallée de Munster, où ce jeune chef notamment formé au Chambard propose une cuisine à la fois gourmande et policée.
Remarqué alors qu’il dirigeait les cuisines de la Dame de Pic (à Paris), Xavier Jarry a parfaitement réussi son transfert en Alsace. Sa Fabrique, installée à Schiltigheim, est l’une des tables en vue du moment et nous percevons un vrai potentiel chez ce cuisinier à qui nous remettons le trophée Espoir. Joseph Leiser est depuis longtemps une véritable figure de la restauration alsacienne. Son auberge Au Zahnacker, à Ribeauvillé, est une référence pour la clientèle locale et le travail précis et rigoureux de ce chef expérimenté se voit récompensé du trophée Tradition d’Aujourd’hui. Chez les Helterlé, on est plongé dans les bassines en cuivre de père en fils. Jean-Michel a créé la pâtisserie familiale il y a plus de 30 ans et c’est désormais son fils Thomas, qui fut chef-pâtissier au Jules Verne, au Lutétia et au Meurice, qui mène la barque avec Eve, son épouse. Sa boutique est évidemment incontournable à Strasbourg. Passé notamment à l’Arnsbourg auprès de Jean-Georges Klein, Valère Roussel s’épanouit depuis quatre ans chez Anne et Pierre Weller, à la Sources des Sens. Son caractère jovial et sa connaissance quasi-encyclopédique du vin sont récompensés par le trophée du Sommelier. Parce qu’un grand restaurant ne peut exister sans un service à la hauteur, nous avons souhaité braquer nos projecteurs sur l’Auberge du Cheval Blanc, à Lembach. Carole Bastian y accomplit un travail remarquable et indispensable à la mise en valeur de la cuisine de son mari, Pascal.

Les rives de la mer du Nord sont certes distantes de quelques centaines de kilomètres mais Eric Girardin, désormais installé à la Maison des Têtes à Colmar, prouve qu’une belle cuisine marine est évidemment possible en Alsace. As du produit, défenseur d’une cuisine teintée de haute bistronomie, entre fusion et naturalisme, Nicolas Grandclaude remporte le prix de l’Innovation pour le remarquable travail qu’il réalise quotidiennement à Epinal. On l’a croisé un peu partout, à Cannes, au service de Roman Abramovitch, à Hong-Kong... Bruno Sohn est revenu sur ses terres natales depuis quelques saisons et il a fait entrer la Méditerranée dans la belle maison à colombages de Caroline Van Maenen et Hervé Schmitt. Il reçoit le trophée des Techniques d’Excellence. La page de l’Arnsbourg définitivement tournée, Jean-Georges Klein a trouvé un défi à sa hauteur en prenant, avec son chef Jérôme Schilling, la tête de la Villa René Lalique. Ce formateur dans l’âme, chez qui tant de bons chefs sont passés, est distingué par le prix de la Transmission.
Dans une région au terroir si riche, recevoir le prix Terroir d’Exception n’est pas une distinction banale. Ancien Jeune Talent Alsace en 2012, Yannick Germain a confirmé nos attentes. Son amour du produit, pas uniquement local, trouve ainsi sa juste récompense. Distingué cette année par le titre de Jeune Talent Alsace, Yannick Guth sait qu’il doit aussi cette récompense à une tout une équipe soudée autour de son chef et de sa compagne, Emmanuelle David, responsable en salle.Noémie Matt, , nous a séduits par sa prestance et sa bonne humeur et reçoit le titre de « Jeune Talent service en salle ».

Le Gault&Millau d’Or Lauréat : Loïc Villemin – Toya (Faulquemont) 3 Toques 16,5/20

Come de Chérisey a remis le Gault Millau d’ OR à Loïc Villemin Restaurant La Toya
Come de Chérisey a remis le Gault Millau d’ OR à Loïc Villemin Restaurant La Toya
Passionné par le Japon (Toya est le nom d’un lac situé sur l’île d’Hokkaïdo), à l’image de l’un
de ses modèles (Laurent Peugeot, à Pernand-Vergelesses), Loïc Villemin, ancien Grand de
demain, poursuit son étonnant parcours, poussant chaque saison plus loin dans sa recherche
de nouveauté, usant sans abuser de quelques effets spectaculaires sur certains plats tout en
conservant l’essentiel, le goût, au gré de menus qui changent chaque semaine, un peu en
fonction du marché, mais surtout en fonction de l’humeur du moment. Cave superbe, en
particulier sur l’Alsace et la Bourgogne, service impliqué.

TOYA Parc d’Activité – Rue du Golf 57380 Faulquemont Tél : 03 87 89 34 22

Le Grand de Demain Lauréat: Julien Dimofski – Dimofski (Woelfling les Sarreguemines) 3 Toques 16/20

L'ambiance de vieux restaurant de bord de route situé à deux pas du site archéologique de
Bliesbruck-Reinheim est compensée par d'élégants luminaires design créant de subtils clairs
obscurs. La cuisine de Julien Dimofski est tout aussi fine que celle de son père mais se montre
encore plus riche en saveurs. Aussi bien le wasabi et le gingembre qui garnissent le carpaccio
de thon Akami que le yuzu et le poivre voatsiperifery avec les langoustines sont une
démonstration d'équilibre des saveurs. L'épais skrei un brin trop cuit repose sur des rattes du
Touquet particulièrement gourmandes et entouré d'un fin beurre d'algues. La tarte au
chocolat qui résume cette simplicité de haut niveau unique nous plaît si bien qu'elle mérite à
elle seule le voyage depuis Metz ou Strasbourg, tandis que la tarte fine aux pommes quoique
rehaussée de crème d'amandes est plus ordinaire. Bonne cave avec de belles références (par
ex. bourgognes blancs de chez Leflaive) conseillés par maman Véronique.

Restaurant Dimofski 2 quartier de la gare 57200 Woelfling les Sarreguemines
Tél : 03 87 02 38 21

Le Jeune Talent Lauréat : Thony Billon – Verte Vallée (Munster) 12/20 2 toques

Dans cet hôtel réputé pour ses séjours détente en vallée de Munster, la tradition est
confortable, la clientèle sereine et aisée. Thony Billon, qui travailla au Chambard, s'attache
donc à ne pas la brusquer, à lui offrir des assiettes bien dressées, des produits de qualité et
des compositions qui ne déchaîneront pas de manifestations de rue. Un ensemble propret,
qui vaut une première toque, pour le râble de lapin aux tomates et sorbet poivron tomate, la
truite d'une proche pisciculture poireaux et mayonnaise orange, le merlu vapeur beurre blanc
et le secreto iberico et variations d'aubergines. Desserts dans la même ligne de sagesse un
peu lisse, cave bien intéressante, par sa variété, son regard sur les autres régions et ses tarifs
intéressants sur certains beaux flacons. Crus choisis dans une cave experte fournie par les
meilleurs vignerons de l'hexagone.

Verte Vallée 10 rue Alfred Hartmann 68140 Munster Tel : 03 89 77 15 15

L’Espoir Lauréat : Xavier Jarry – La Fabrique (Schiltigheim) 15/20 3 toques

Xavier Jarry qui dirigeait jadis les cuisines de La Dame de Pic à Paris régale désormais les
gourmets de sa région d'origine où il a transformé un restaurant de quartier résidentiel
en table bistronomique. Le décor épuré à tendance scandinave à la mode est doté de belles
tables de frêne épais sans nappes, agréablement espacées. L'approche est contemporaine,
les saveurs sont réfléchies et tranchées et les idées nombreuses, souvent exprimées sous
forme de déclinaisons de produits à l'image de ce judicieux hors-d'oeuvre autour du
champignon de Paris où chaque variante a un goût différent ou ce joli cabillaud associé à
une déclinaison de carotte, orange et gingembre fort bien dosé ou ce paleron de bœuf
Angus fumé, chips de salsifis, poire et accompagné par un bouillon remarquable. On finit
avec le chocolat Caramelia très gourmand avec le sablé salé associé à la légèreté de la glace
au café blanc. Carte des vins concise avec 4 vins blancs et 4 vins rouges au verre clairement
annoncés. Service pro dirigé par la compagne du chef, Annouk Bonnet, ex-directrice de
salle de La Dame de Pic.

32 rue de la gare
67300 Schiltigheim
Tel : 03 88 83 93 83

La Tradition d’Aujourd’hui Lauréat : Joseph Leiser – Au Zahnacker (Ribeauville) 1 toque 12/20

Depuis des années, l'auberge animée avec brio par Joseph Leiser fait référence auprès des
locaux. La maison,; purement régionale, n'en rajoute pas dans le folklore, préférant la
sobriété et la rigueur alsacienne. Au service d'une cuisine probe et respectueuse, qui sait
s'intéresser à tous les genres : foie gras d'oie, cromesquis d'escargots, crème de volaille
aux écrevisses, lotte rôtie au jambon cru jus de viande, joue de bœuf en gremolata. Forte
cave, variée et classique.

Au Zahnacker 2 rue du Gnal De-Gaulle 68150 Ribeauville Tel : 03 89 73 60 77

Pâtissier Lauréat : Thomas Helterlé – Pâtisserie Helterlé (Strasbourg)

Le lieu est tellement magique qu'un cuisinier ne peut être qu'inspiré. Surtout s'il est bon.
Après Alexandre Klimenko, c'est Erwan Houssin, que l'on a connu au Diapason en lisière
d'Avignon, qui se frotte à ce panorama grandiose au pied du phare de Leucate. Le superbe
bâtiment contemporain ouvrant ses baies vitrées sur les vagues sauvages qui battent
inlassablement les récifs fournit un outil de rêve pour un chef un peu pêcheur. Le jeune
chef est encore un capitaine prudent, organisant des compositions d'inspiration
académique, un peu grande école, pour ne pas trébucher en ces premières semaines. Mais
la patte est là, la salade de poulpe et tomate est pleine de fraîcheur, les couteaux hachés
câpres et salicornes en condiment font merveille avec le merlu artichaut, et le dessert de
Pamela, épouse mais surtout pâtissière remarquable (cerise et chocolat crème glacée au
poivre, abricot amande caramélia...), donne le chemin des trois toques, qui devraient
sourire à la prochaine occasion. La cave est aussi un point fort, le chef s'avouant "fou de
vins" et ayant constitué, avant l'ouverture une collection toutes régions très solide et très
forte sur la région, avec tous les grands (Marlène Soria, La Marèle, Barral...), mais aussi les
nouvelles pépites indispensables (Danjou Basseny, Matassa, Ledogar...). Erwan est "Grand
de Demain" du Guide Gault&Millau 2017, grâce aussi évidemment à son épouse, Pamela,
pâtissière d'excellent niveau.

Pâtisserie Helterlé 96 Route de Mittelhausbergen 67200 Strasbourg

Le Sommelier Lauréat : Valère Roussel – La Source des Sens 13/20 2 Toques

Après avoir créé un spa de 2000 m2 et des chambres nature, Pierre Weller est devenu le symbole de l'Alsace qui bouge et qui réussit. Ce beau gosse de L'Outre-Forêt passé par Le Cheval Blanc de Lembach, Le Buerehiesel, Le Bateau Ivre, Le Louis XV, le Japon et le Brésil, interprète sur des bases solides, un style fusion de bon goût qui colle bien au style de la maison. Dans la salle contemporaine aux tons taupe, on assiste, écrans interposés, à la
préparation des plats avant qu'ils n'arrivent à table. Saint-Jacques en carpaccio, pas trop masquées par le soja de la vinaigrette façon thaï; le saumon mi-cuit avec pistou de roquette et pickles de légumes est très net; maigre de ligne très frais et bien cuit mais raviolis d'escargot un peu secs; la selle d'agneau en croûte de citron et purée à l'ail des ours est bien élaborée mais la présentation moins aboutie. La qualité du sucré dépasse parfois celle du salé: sablé breton, parfait fromage blanc, citron vert, framboise, sorbet berriolette original et doté d'une belle harmonie d'acidité, sablé au chocolat noir bio ceïba 60% pas trop sucré. Cette maison aux tarifs justes dispose de nombreux atouts d'une grande maison: sommelier (Valère Roussel, passé notamment à l’Arnsbourg et dont le caractère jovial et les grandes connaissances font merveille), pâtissier et l'accueil de la
fine Anne Weller.

La Source des Sens 19 Route de Haguenau 67360 Morsbronn-les-Bains Tel: 0388093053

L’Accueil en Salle Lauréat : Carole Bastian – Auberge du Cheval Blanc (Lembach) 16/20 3 toques

Grand de demain en 2009, auréolé d’un excellent et prometteur 16/20, Pascal Bastian est plus que jamais un chef avec lequel il faudra compter à l’avenir, de ceux qui incarnent sans aucun doute le futur de la gastronomie en Alsace. Dans cette maison où il fut commis avant de passer chez Philippe Etchebest (dont il fut le second à Saint-Emilion) et Jean-Georges Klein, ce chef pas encore quadra se distingue par l’équilibre subtil qu’il arrive à créer dans sa cuisine, entre appétit de modernité et références régionales : morilles farcies et pochées dans leur jus, poireaux crayons, crème double au vin jaune et œuf de caille en croûte de sucre, dos de turbot en croûte de noisettes, truffe blanche d’été, concombre, pomme verte et huître juste pochée, dos de porcelet laqué au miel et balsamique, crémeux de carotte relevé à la graine de moutarde et pétale de daïkon mariné... Cave très complète et bien commentée, service de grande maison.

Auberge du Cheval Blanc 4 rue de Wissembourg 67510 Lembach Tél : 03 88 94 41 86

La Cuisine de la Mer Lauréat : Eric Girardin – La Maison des Têtes (Colmar) 13/20 1 toque

C'est exactement cela qu'il fallait pour ce joyau colmarien. A savoir une chic brasserie de terroir managée par des pros qui ont une vision comme Marilyn et Eric Girardin. Un accueil, une cuisine, tout est juste et bien, intelligent et gourmand. Les assiettes de pure brasserie comme ces plats de terroir personnalisé, le gâteau soufflé de brochet épinards sauce riesling en passe de devenir un best seller, les escargots ou la choucroute, la belle côte de veau... Cave puissante en alsace mais riche de nombreux vieux millésimes bordelais.

La Maison des Têtes 19 rue des têtes 68000 Colmar Tel : 03 89 24 43 43

L’Innovation Lauréat : Nicolas Grandclaude – In Extremis (Epinal) 14/20 2 toques

Nous l’avions repéré il y a quelques années lorsqu’il officiait au cœur du département de l’Isère, à Marnans (au restaurant l’Atelier). Les aléas de la vie avaient contraint Nicolas Grandclaude à céder son affaire mais ce talentueux jeune chef vosgien a su rebondir et nous ne sommes pas peu fiers de l’avoir aidé dans cette entreprise, grâce à la Dotation pour les Jeunes Talents Gault&Millau que nous attribuons chaque année à 12 chefs en France. As du produit, défenseur d'une cuisine teintée de haute bistronomie, à la fois fusion, terre-mer et naturaliste, Nicolas Grandclaude transcende les légumes en plats savoureux qui ont ici plus de goût qu'ailleurs. Poireaux vinaigrette au goût végétal superbe, arrondis par le gras du jaune d'œuf parfait et souligné par le jambon Cecina de Leon, makis de crevettes sauvages associées merveilleusement au foie gras et légumes croquants, infusion de têtes bien corsée, citronnelle et gingembre bien dosés. Desserts dans le même esprit, comme la variation d'agrumes sur un "R" de tarte au citron meringuée fort contemporaine même si la barre chocolatée qui l'accompagne est un peu trop sucrée. La carte des vins essentiellement hexagonale est concise, les vins au verre sont bien choisis (mais pas encore assez nombreux). Le rapport qualité-prix est à la hauteur de cette image d'Épinal de la bistronomie : celui d'une grande cuisine facturée à prix d'ami. Épinal avait bien besoin d'une telle table.

In Extremis 7 place de l’Atre 88000 Epinal Tel : 03 29 35 46 41


Techniques d’Excellence Lauréat : Bruno Sohn – Relai de la Poste (La Wantzenau) 2 toques 14,5/20

Après un tour du monde en 15 ans, Bruno Sohn a rejoint sa région, au cœur de La Wantzenau, dans la coquette maison à colombages, tirée à quatre épingles et prolongée par une véranda, que dirigent Caroline Van Maenen et Hervé Schmitt. Ancien de Jung, Westermann et Ducasse, le chef qui maîtrise son sujet fait entrer la Méditerranée au pays des cigognes. Superbes sardines sur gelée d'orange, préparation goûteuse de foie gras de canard cuit au torchon au bouillon de canard, compote d’oignons rouges, olives, gingembre, épais pavé de cabillaud de ligne piqué à l’anchois et poêlé, cocos blancs de «Pigna» mijotés au vieux jambon qui apportent une touche ménagère chère au chef, cul de veau de lait rôti en cocotte de fonte, pieds et tête en cordon bleu dans un esprit canaille chic fort gourmand, Paris-Brest monté à la minute accompagné par une glace insuffisamment sucrée. Cave classique conseillée par Hervé Schmitt.

Relais de la Poste 21 rue du Gnal De-Gaulle 67610 La Wantzenau Tel : 03 88 59 24 80

La Transmission Lauréat : Jean-Georges Klein – Villa René Lalique 4 toques 17/20

Devenue la propriété du magnat helvétique Silvio Denz, la fière villa à colombages et aux toits pentus, qui jadis appartenait au fondateur des cristalleries, a été transformée en hôtel de charme. L'architecte Mario Botta lui a adjoint une salle aux habits de verre, ouverte sur un parc arboré. Un cadre exclusif dont le décor, habilement agencé de mobilier de collection noir et cristal signé Tina Green, habituée des yachts et des appartements new-yorkais, est la plus belle vitrine contemporaine et vivante de la cristallerie sans pour autant tomber dans l’ostentatoire. Cette salle, l’une des plus belles de l'Hexagone, vaut à elle seule le déplacement, donnant une autre image de l'Alsace, quasi inattendue dans un village des Vosges du Nord jusqu'ici habitué à une vie cachée. Jean-Georges Klein, au meilleur de sa forme, a quitté l'Arnsbourg pour remettre les compteurs à zéro et proposer avec son nouveau chef exécutif, Jérôme Schilling, une cuisine d'émotions dans un cadre haute définition, avec quelques nouveautés comme l'apparition d'un menu végétal. Au menu Signature, on retrouve quatre toques d’emblée avec la déclinaison de fruits rouges, le carpaccio de langoustines et betteraves, le dos de bar de ligne et vinaigrette de fleur de sureau, la très belle composition autour des dernières tomates du jardin associées à la buratta, le homard bleu à la chair fort soyeuse reposant sur une mousseline de carottes ou encore le classique pigeon flanqué d'un jus épais et d'olives taggiasche. On conclut avec un judicieux pain perdu au cœur coulant à la vanille élaboré par Nicolas Multon. Supervisé par Patrick Meyer, le personnel de service élégamment vêtu par Cléone s'améliore sans cesse. Romain Iltis, sommelier MOF 2015 conseille avec doigté les bons accords dans une cave pléthorique où sommeillent les crus issus des différents domaines de Silvio Denz (Château Lafaurie-Peyraguey, Faugères et Château Péby Faugères, Montepeloso en Toscane et Clos d’Agon en Catalogne) ainsi que de sa riche collection privée.

La Villa René Lalique 18 rue Bellevue 67290 Wingen sur Moder

Terroir d’Exception Lauréat : Yannick Germain – Auberge au Bœuf (Sessenheim) 13,5/20 3 toques

Depuis son titre de Jeune Talent Gault&Millau en 2012, les distinctions se sont accumulées sur les épaules de Yannick Germain. Ce dernier n’a heureusement pas pris la grosse tête, et la maison familiale (depuis 5 générations) demeure toujours aussi joyeuse et colorée. S’appuyant discrètement sur le terroir local, la cuisine de ce chef discret et passionné s’ouvre à tous les horizons, avec le homard breton dont la queue est cuit à basse température et les pinces en timbale de spaghettis aux courgettes ou le veau de lait dont le filet est braisé alors que les joues et le tendrons sont préparés en cannellonis aux truffes... Cave essentiellement locale, service élégamment dirigé par Claudine Germain.

Auberge au Bœuf 1 rue de l’Eglise 67770 Sessenheim Tel : 03 88 86 97 14

Jeune Talent Service en Salle Lauréat : Noémie Matt – Auberge Chez Guth 13/20 2 toques

Posée à flanc de colline, cette ancienne ferme-auberge est transformée progressivement en table montagnarde pour gourmets avertis par Emmanuelle David et Yannick Guth. Tout un programme prometteur pour ce jeune couple plein d'enthousiasme: enclos avec chèvres, jardinières aux herbes sauvages, décor montagnard boisé, terrasse dominant le Val de Villé. Ancien de Marc Haeberlin, Sébastien Sevellec à La Villa à Calvi, Emmanuel Renaut à Flocons de Sel, Yannick Guth élabore une cuisine qui répond à l'environnement: L'Estivale qui associe avec fraîcheur concombre, pastèque, anguille fumée, féta et myrtille, l'œuf dont le gras du jaune amplifie l'association de la pomme de terre et du fumé, ou encore la noix de veau longue cuisson, entourée par un habit d'herbes du jardin (vraiment utile?), et rehaussée par l'anchois. On finit avec la fraise, croquant et panna cotta de persil, qui s'accorde à merveille à la glace au poivre noir de Sarawak. Chaque formule de menu se rapporte à une altitude différente et peut être accompagnée de vins au verre de découverte servis parfois un peu jeunes. Yannick est "Jeune talent" du Guide Gault&Millau 2017 et Noémie Matt, en salle, est distinguée par le titre de Jeune Talent Service en Salle au Gault&Millau Tour.

Auberge chez Guth 5a rue du Bas Mont 67200 Steige Tel : 03 88 58 12 05



cliquer sur la visuel pour voir toutes les photos










A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 52

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires