Les petits bonheurs de l'Alsace Bossue par Gilles Pudlowski


Dans notre revue de presse cette semaine, Gilles Pudlowski fait escale au restaurant La Charrue à Rexingen, au Tilleul à Drulingen, au Caveau à Bischtroff-sur-Sarre et chez le Boulanger-pâtissier Fritsch à Adamswiller.


Les petits bonheurs de l'Alsace Bossue par Gilles Pudlowski
" Entre Drulingen et Sarre-Union, des adresses simples et bonnes à découvrir juste pour le plaisir.

Méconnue, exquise, sympathique, c'est la Charrue de Rexingen.
On monte quelques marches, on ouvre une porte naïvement sculptée et on tombe sur une salle rustique avec sa mezzanine joliment soignée.

L'accueil d'Elisabeth est adorable et la cuisine de Serge Koehl vaut le détour. On a connu jadis ce jeune couple au lac du Donnenbach à la Petite-Pierre.

Serge, natif de Diemeringen, ancien adjoint de Bruno Sohn, au Foyer des Pêcheurs et de l'Auberge d'Imsthal, n'a pas perdu la main, reprenant une auberge de village qui faisait pizzeria.

Le lieu a gardé le charme d'antan et la cuisine fait merveille dans la simplicité, avec ça et là la touche qui fait la différence. Ravioles d'escargots à la crème, ail et persil, ragoût de lotte et homard, belle tête de veau, magret de canard aux épices à tandoori, tiramisu aux fraises et meringue glacée chantilly font mouche. La carte des vins qui fait la part belle au gros négoce de partout peut aisément progresser.

Restaurant A la Charrue, 13 Rue Principale, 67320 Rexingen, 03 88 01 77 36

Restaurant Au Tilleul à Drulingen

A Drulingen, les Drommer tiennent depuis trente ans une auberge qui fait son succès de village. Il y a la grande terrasse, le comptoir, les salles avenantes, l'accueil plein de gentillesse et la cuisine de Jean-Pierre qui, sur un registre large et régional, s'efforce de plaire à tous. Le plat du jour (à 8 €) attire du monde à midi. Le soir, c'est plus calme et les prestations sont soignées, comme les assiettes généreuses et bien remplies. Presskopf maison (avec ses morceaux de cochon coupés un peu trop fin), bouchée à la reine, tête de veau vinaigrette, assiette de crudités, girolles à la crème persillée, sandre à l'oseille avec sa mousseline saumonée, escalope viennoise avec grumbeerekiechle et frites ou encore cordon bleu. Les desserts, en " tout préparés ", dispensent gentiment soufflé glacé au Grand Marnier, meringue glacée chantilly, mais aussi tarte aux mirabelles, digne de grand-mère et tirée du four maison. Gentils menus à tous les prix et riesling de chez Kieffer à Blienschwiller qui passe comme une lettre à la poste.

Restaurant Au Tilleul, 18 Rue Phalsbourg, 67320 Drulingen, 03 88 00 63 41
Restaurants : au Tilleul à Drulingen et La Charrue à Rexingen,
Restaurants : au Tilleul à Drulingen et La Charrue à Rexingen,

Restaurant Le Caveau Bischtroff-sur-Sarre

Angèle Letzter (DR)
Angèle Letzter (DR)
Bischtroff-sur-Sarre qui s'appelait jadis Pissdorf avant que les facétieux n'obligent le maire à changer le nom de sa commune vante avec aise son Caveau débonnaire.
La maison existe depuis 1869, Angèle et Wilfred Letzter qui constituent la 5e génération ici présente, proposent ambiance adorable et table de qualité. Madame est aux fourneaux, monsieur à l'accueil et le fiston, qui a été nommé meilleur sommelier suisse, envoie depuis le Chésery à Gstaad de grandissimes bouteilles vides qui contribuent à la déco maison et de gentilles idées vineuses qui agrémentent une carte avenante.
On vient pour les tartes flambées, les pizzas, la truite fumée au bois de vigne et au raifort, les belles viandes (entrecôte de 300 g, magret sauce au cassis), le jambon braisé au madère, les ravioles à l'alsacienne ou l'escalope de veau à la crème, comme pour l'atmosphère débonnaire de maison d'amis. Les petites salles aux murs rouges surchargés de gravures, objets en pâte à sel, casseroles en cuivre et ustensiles paysans possèdent l'aspect chalet, chaleureux et boisé.

Restaurant Le Caveau, 15 Rue Gare, 67260 Bischtroff-sur-Sarre, 03 88 01 30 14

Boulangerie-pâtisserie Fritsch à Adamswiller

Enfin, si vous êtes dans le secteur, poussez jusqu'à Adamswiller, histoire de découvrir la maison Fritsch. Cette épicerie de village, qui fait aussi boulangerie, cache son jeu. Christophe qui a repris la maison de ses grands-parents et a appris le métier chez Muller-Oberling à Saverne et chez Oppé à Mutzig, connaît la musique. Ses éclairs (vanille, café, chocolat) avec leur très fine crème pâtissière allégée sont un délice et sa charlotte quetsche / mirabelle comme sa religieuse au chocolat sont dignes d'un orfèvre du genre.

Boulangerie-pâtisserie Fritsch, 2 Rue Principale 67320 Adamswiller, 03 88 01 70 13

La rubrique de Gilles Pudlowski
Article publié dans les Dna Édition du Dim 3 jan. 2010


Julien Binz
contact@julienbinz.com









A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 11

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires