Le cadeau de Noël d’Olivier Nasti à Brigitte Turri


Une interprétation de la tourte d’oie de sa maman, réalisée dans le moule familial qui sert à la confection de ce plat traditionnel depuis plus de 60 ans

Pour les Alsaciens, Noël est une fête magique où l’on se plonge dans ses souvenirs d’enfance. Et aussi une occasion unique de déguster les cuisines familiales où ils excellent, pour le plus grand bonheur de leurs invités.


Le cadeau de Noël d’Olivier Nasti à Brigitte Turri
Brigitte Turri, de Holtzwihr, dans le Haut-Rhin, se souvient pour nous, avec son époux André, de la cuisine de sa maman Rosalie, en particulier de la tourte d’oie qu’elle préparait chaque Noël.

Olivier Nasti, Meilleur Ouvrier de France, chef étoilé du Chambard à Kaysersberg, est lié à l’histoire de la famille Turri à travers des camaraderies de garçons et des amitiés qui n’ont jamais failli.
Pour le réveillon de Noël, il interprète la tourte d’oie de Rosalie, la maman de Brigitte Turri

Le cadeau de Noël d’Olivier Nasti à Brigitte Turri
" J’ai été très ému, un jour dans la cuisine de Mme Turri, quand elle fit monter une coccinelle sur une feuille de papier pour lui rendre sa liberté, confie le cuisinier. Depuis, nous ne nous sommes jamais perdus de vue."

Pour parfaire ce retour à la cuisine traditionnelle des fêtes, Olivier Nasti nous propose aussi les recettes d’une entrée au saumon et au sandre qui peuplaient jadis les rivières alsaciennes et d’un kougelhopf glacé somptueux et facile à réaliser.
C’est d’ailleurs le souper qu’il va préparer pour sa propre famille le jour de Noël.

Le cadeau de Noël d’Olivier Nasti à Brigitte Turri
" Quand j’avais dix ans, la tradition avait cours dans notre famille. Nous adorions Noël, c’est toujours la plus belle fête de l’année, où l’on se retrouve dans la chaleur familiale. On se réjouissait longtemps à l’avance. Pour nous, Noël c’était le ciel ", se souvient Brigitte Turri.

Une année, sa maman lui offrit une poupée qu’elle avait faite elle-même et de petits habits neufs les Noël suivants. Sa maman garnissait aussi, dans le plus grand secret, l’arbre de Noël dans la pièce interdite, jusqu’au soir où l’on dégustait enfin sa fameuse tourte à l’oie.

Le cadeau de Noël d’Olivier Nasti à Brigitte Turri
" Mon père allait acheter l’oie chez un paysan, maman prenait son foie qu’elle mettait tout entier dans la pâte avec d’autres viandes. Le 25, on mangeait l’oie rôtie tout simplement, avec mon père Aloïse, mon frère Gérard, avec les deux Louise, ma grand-mère et ma tante, mon autre tante Madeleine d’Amérique et son mari Louis. D’abord, on chantait Mon beau sapin. Mon frère, qui était à la manécanterie de Colmar, nous interprétait l’Ave Maria ", se souvient-elle.

Son père agitait une clochette, ouvrait la porte d’entrée et remerciait le " Christkindel ", l’enfant Jésus de passage, n’ayant pas le temps de s’arrêter, pour distribuer les cadeaux. Alors, seulement, la famille passait à table pour déguster la délicieuse tourte d’oie suivie d’une bûche de Noël à la crème au beurre. "À 11 h 30, nous partions tous à la messe de minuit et au retour, on allait vite se coucher pour rêver au lendemain", conclut Brigitte Turri.


Textes et photos : Christine Hart

Article publié le 23-12-2009 dans l'Alsace



RELIRE

La recette d'Olivier Nasti : La tourte d’oie

A découvrir, le livre d'Olivier NASTI

Olivier Nasti, le magicien des saveurs


Julien Binz
contact@julienbinz.com









A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 11

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires