Le Grillon à la Wantzenau : pizzas à pâte fine et spécialités alsaciennes


Corinne Daull, fille de Jérôme Daull du Relais de la Poste et nièce de Pierre Daull du Pont de l’Ill, perpétue la tradition familiale d’une cuisine du terroir simple et gourmande, et celle du restaurant qu’elle a repris il y a à peine dix mois, Le Grillon à la Wantzenau (67), tradition de pizzas à pâtes fines, et de tartes flambées, cuites au feu de bois. Le Grillon est membre de l'association des Hôteliers restaurateurs de la Wantzeanu


Le Grillon à la Wantzenau
Le Grillon à la Wantzenau
" Tout est fait maison", précise Corinne Daull d’emblée. "Mon pizzaïolo a travaillé 27 ans en Sicile. Ces pizzas sont tops. Sa pâte est excellente", ajoute la patronne. " Le Grillon est réputé depuis 1976 pour ses pizzas à pâtes fine. Les clients me disent aujourd’hui que notre pâte est encore meilleure," dit-elle, enchantée.


Le Grillon à la Wantzenau
Le Grillon à la Wantzenau
Son chef de cuisine, Michel Metz, a travaillé au Relais de la Poste 23 ans, avec le père de Corinne. Le seconde Marc Stephanus, lui aussi un ancien du Relais de la Poste, âgé d’à peine 33 ans. "J’ai embauché ces deux chefs pour que Michel transmette ses recettes à Marc", explique Corinne. "Michel tient sa pâte à tartes de son arrière-grand-mère ! Je veux que les recettes continuent à se passer de générations en générations", insiste-t-elle. La tarte à la rhubarbe meringuée et le baba au rhum remportent au Grillon un franc succès, en effet. Tout comme les bouchées à la reine, le foie gras et le presskopf que Michel Metz a appris de Jérôme Daull, ou les galettes de pommes de terre… fraîches et sans œuf comme il se doit !


Le Grillon à la Wantzenau : pizzas à pâte fine et spécialités alsaciennes
Côté cuisines, le Grillon est donc une valeur sûre. Côté salle, c’est tout aussi réussi puisqu’on y retrouve l’ambiance "village", chère à Corinne. "On se sent comme à la maison", s’enthousiasme-t-elle. "C’est convivial", lance-t-elle encore.

Elle y accueille l’ancienne clientèle de son père, les gens du village, et les entreprises du coin. A midi, on y sert une moyenne de 70 couverts, et le soir, entre 30 et 100, selon la date. "Ca marche bien, sans faire de pub", résume Corinne Daull, qui est née à la Wantzenau et est heureuse d’y être retournée après trois ans passés à Strasbourg au Muensterstuewel, avec son papa en cuisine.

Le Grillon à la Wantzenau : pizzas à pâte fine et spécialités alsaciennes
« A la Wantzenau, les clients, je les connais. C’est important pour moi. Le restaurant a une âme. C’est simple, sans chichi », assure-t-elle. « La force de cette maison, c’est que tout vient des tripes », déclare-t-elle, en riant.

Et pour ceux qui veulent un peu d’intimité, une « soirée vraiment privée », Corinne Daull a aménagé des chalets finlandais, tapissés de peaux de rennes, pour une raclette ou une pierrade l’hiver, et manger à la carte, l’été.

Par Annde Frintz
Crédit photos ©Lukam/JulienBinz

Le Grillon
18, route de Strasbourg
67610 La Wantzenau
Tél. 03 88 96 27 84

RELIRE
Le Grillon est membre de l'association des Hôteliers restaurateurs de la Wantzeanu









A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 54

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires