La Taverne Alsacienne, à l'aube de 50 années de renommée


La réputation de la Taverne Alsacienne à Ingersheim près de Colmar (68) n’est plus à faire. Voilà bientôt 50 ans (le 18 décembre 2014) que le restaurant appartenant à la famille de Jean-Philippe Guggenbuhl fait succès aussi bien par la qualité de sa cuisine traditionnelle et sa belle carte des vins déjà récompensée par la Revue des Vins de France en 2005.

La maisonnée pourrait être méconnue des touristes et néophytes, et pourtant dans la région de Colmar de nombreux habitués viennent s’y sustenter fidèlement depuis bientôt 50 ans. En 2014, la Taverne Alsacienne va fêter son demi-siècle, à l'instar de son chef Jean-Philippe Guggenbuhl.


Jean-Philippe Guggenbuhl ; un chef passionné par le vin ©JulienBinz
Jean-Philippe Guggenbuhl ; un chef passionné par le vin ©JulienBinz
En 1964, l’établissement qui était avant un bistrot de village, puis un café, avait été racheté par son père Charles Guggenbuhl. Originaire d’Illkirch, formé dans de belles maisons de la région (Maison rouge à Strasbourg, Maison des têtes à Colmar, le Bristol à Colmar) Charles Guggenbuhl souhaitait s’installer dans la région de Colmar et a saisi cette opportunité lorsqu’elle s’est présentée.

La salle de la taverne alsacienne -DR
La salle de la taverne alsacienne -DR
Dans la lignée de son papa, Jean-Phillipe Guggenbuhl se passionne pour le métier, se forme dans des restaurants étoilés (Aux Armes de France à Ammerschwhir, Au Cerf à Marlenheim, Chez Jean Schillinger à Colmar) avant d’être rappelé d’urgence à la Taverne Alsacienne pour remplacer son papa, victime d’un accident cardiaque. "J’aurai bien aimé encore faire l’un ou l’autre restaurant 3*, mais en 1985, mon père tombe malade et je viens aider maman dans l’affaire familiale" se souvient le chef.

Un an plus tard, en 1986, c’est le drame, un incendie ravage l’établissement, qui est reconstruit. Les stigmates d'une Taverne alsacienne ont fait place aux couleurs pastelles d’un restaurant traditionnel.

Sur les 5 enfants de Charles, 3 sont présents à la Taverne Alsacienne puisque les deux soeurs du chef sont en salle.

En cuisine, Jean-Philippe a veillé à la continuité de ce qui a fait le succès de l'établissement, reprenant les recettes de son père, qui plaisaient tant aux clients. La choucroute traditionnelle à l'Alsacienne, préparée à la graisse d'oie et garnie de ses cochonnailles, la lotte à l’armoricaine aujourd’hui sensiblement revisitée au safran d’Alsace sont toujours à la carte de la taverne alsacienne. "Notre force, c'est dans la continuité", explique le chef. "Nous avons toujours fait un plat du jour le midi, même si nous réalisons en parallèle une carte semi-gastronomique. J’aime surtout cuisiner le poisson, je me fournis essentiellement chez le Chalutier", précise-t-il. Formé à l’excellence, le chef est très sensible aux bons produits, à la finesse de leur préparation.

La salade de ris de veau, vinaigrette à la mangue ©JulienBinz
La salade de ris de veau, vinaigrette à la mangue ©JulienBinz
D’autres classiques sont plébiscités par les clients, tels l’assiette du pêcheur, La cassolette d'escargots à la crème de Riesling et aux champignons des bois ou le Foie Gras d'oie et canard préparé par leurs soins. Alors qu’en ce moment le chef recommande son feuilleté d’Asperges d’Alsace aux morilles d’Alsace, précisant que la cueillette des champignons est sa seconde passion.

La première, et de loin, est le bon vin. Que dire de sa cave riche de plus de 600 références et récompensée en 2005 du prix d'une des "plus belles cartes des vins de France" remis par la Revue des Vins de France. "C’était la première année que la RVF décernait ce prix. 20 restaurants avaient été distingués", se souvient le chef.

Le dos de skrei (cabillaud sauvage de norvège) saisi à l'ail des ours ©JulienBinz
Le dos de skrei (cabillaud sauvage de norvège) saisi à l'ail des ours ©JulienBinz
"Le vin c’est une passion" semble se justifier le chef-cuisinier, qui a rejoint l’ ASA (Association des Sommeliers d’Alsace) en 1984. "J’aime dénicher et faire partager mes découvertes" commente le chef, "nous proposons beaucoup de vins au verre et parmi mes 12.000 bouteilles stockées, nous avons de très beaux domaines et de rares millésimes, puisque j'ai la chance d'être inscrit chez des viticulteurs "stars"". Ces vins sont proposés à des prix très corrects, ce qui rajoute au charme de la dégustation.


Un menu "spécial anniversaire" va être proposé aux clients avec l'apéritif offert. renseignements et réservations au 03.89.27.08.41

L'Entrecote et ses garnitures ©JulienBinz
L'Entrecote et ses garnitures ©JulienBinz
Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©JulienBinz et DR


Taverne Alsacienne
99, Rue de la République
68040 Ingersheim
03.89.27.08.41
www.tavernealsacienne-familleguggenbuhl.com
Fermé le lundi (journée) ainsi que le jeudi et dimanche (soir).
Menu du midi: 18 €, régional :21€, retour du marché: 28€, gourmand :32€, des Gastronomes :54€









A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 53

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires