La Nouvelle Auberge de l’Ill ; «Une évolution, pas de révolution»


Mars 2017, la réouverture de la mythique Auberge de l’Ill à Illhaeusern (68) qui vient de fêter ses 50 ans de 3* Michelin, était très attendue. En effet, des travaux d’embellissement et de restructuration ont été accomplis, modifiant également l’entrée du restaurant. L’auteur Patrick Jouin a toute la confiance de la famille de Marc Haeberlin. Visite des lieux.


la salle de la véranda avec ses flaques en intox martelé ©Pascal Morgenroth
la salle de la véranda avec ses flaques en intox martelé ©Pascal Morgenroth
«Nous n’avons pas fait de révolution, mais c’est une douce évolution de la décoration » précise Marc Haeberlin. «C’est la continuité du travail de Patrick Jouin », précise le chef triplement étoilé de l’auberge de l’Ill.

4 salles de restaurant se succèdent, toutes différentes et pourtant, conservant toutes le même fil conducteur ; la nature. L’environnement, la faune, la flore, l’Ill, la terre, la nature et le savoir-faire Alsacien sont omniprésents. Dans toutes les salles, de nouvelles chaises-fauteuils, dessinées par Patrick Jouin, complètent le décor.

Marc Haeberlin entre le mur de Murano et la paroi en tissu et en acier ©Sandrine Kauffer
Marc Haeberlin entre le mur de Murano et la paroi en tissu et en acier ©Sandrine Kauffer
Dans la première salle nommée « la véranda », des immenses flaques en inox martelé et plafonnières éclairent, miroitant et reflétant l’Ill, fil conducteur sur la moquette nuancée de verts, et faite sur mesure.

Les clients empruntent ce passage pour se diriger vers la Pièce Alsacienne et le Pigeonnier ©Sandrine Kauffer
Les clients empruntent ce passage pour se diriger vers la Pièce Alsacienne et le Pigeonnier ©Sandrine Kauffer
Dans la «salle à manger», la seconde pièce sublimée par le mur de Murano, se révèle un décor de faune et de flore. «Tous les éléments de la faune alsacienne se retrouvent sur ce mur confectionnés de 14 tissus, (velours, toile, flanelle, imprimé Hermès) et lames de cuivre», explique Edouard Baumann, le fils de Danielle Baumann-Haeberlin, responsable marketing et commercial de l’Auberge de l’Ill. Il se dégrade en hauteur d’une nuance de verts vers le bleu du ciel, animé par des papillons et des oiseaux. Les tissus dessinés par Patrick Jouin, ont été assemblés chez notre tapissier Victor Oberlin à Jebsheim», mentionne-t-il. « Il y un vrai contraste qui valorise le mur de Murano ».

La Nouvelle Auberge de l’Ill ; «Une évolution, pas de révolution»

la plus grande marqueterie du monde se niche dans la Pièce Alsacienne de l'auberge de l'Ill ©Sandrine Kauffer
la plus grande marqueterie du monde se niche dans la Pièce Alsacienne de l'auberge de l'Ill ©Sandrine Kauffer
Dans l’enfilade, se dévoile le renouveau de la «Pièce Alsacienne » surnommée la P.A. «La marqueterie est en voie d’être homologuée. C’est la plus grande du monde, elle s’étend sur 21m1 (7, 70 m de long et trois mètres de haut)», précise-t-il.

«C’est un engouement artistique et culturel. Réalisée par l’ébénisterie Fabar à Barr et le meilleur Ouvrier de France Michel Wagner, elle est unique, étincelante de feuilles d’or. La P.A. est ainsi plus chaleureuse, cosy, avec ses banquettes, ses tonalités douces, entourée de « roseaux » patinés de bronze. Nos clients souhaitent spécialement la réserver ».

Marc Haeberlin pose devant l'envolée des cigognes en feuilles d'or ©Sandrine Kauffer
Marc Haeberlin pose devant l'envolée des cigognes en feuilles d'or ©Sandrine Kauffer
Enfin, la dernière salle, tout au fond du restaurant, celle qui se fait appeler le « pigeonnier », fait écho à un chalet de montagne. Elle s’impatiente de réceptionner un magnifique lustre fait de branchages, un fagot géant de 4 m de long en verre soufflé couleur ambre et sable, sur des tonalités chromatiques boisées.

à l'entrée l'espace salon et boutique du restaurant ©Sandrine Kauffer
à l'entrée l'espace salon et boutique du restaurant ©Sandrine Kauffer
«Deux ans de réflexions ont été nécessaires pour finaliser le nouveau projet», reconnaît Marc Haeberlin. «J’ai fait 100% confiance à Patrick Jouin, c’est un homme de goût».

Enfin, le plus grand changement se découvre immédiatement à l’entrée du restaurant avec le salon d’accueil, puis une réception cosy qui a conservé le korloff et le vaisselier ancien.

le salon se découvre dès l'entrée du restaurant ©Sandrine Kauffer
le salon se découvre dès l'entrée du restaurant ©Sandrine Kauffer

Marc Haeberlin installé confortablement sur une nouvelle chaise du jardin ©Sandrine Kauffer
Marc Haeberlin installé confortablement sur une nouvelle chaise du jardin ©Sandrine Kauffer
«Nous avons aussi entrepris des travaux importants d’insonorisation, de climatisation, de chauffage et de lumière non visibles, mais qui vont contribuer au bien-être de nos clients. Dès l’ouverture, ils nous ont confortés dans notre choix ; « L’âme de la maison est intacte, on s’y retrouve !», nous ont-ils dit.

La dernière étape sera l’arrivée du nouveau mobilier de jardin. Avec les beaux jours, la terrasse de l’auberge de l’Ill demeure paradisiaque.

Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©Sandrine Kauffer et Pascal Morgenroth


Auberge de l´Ill
2, rue de collonges au mont d´or
68970 illhaeusern
tel.: 0033.3.89.71.89.00
www.aubergedelill.com

RELIRE










A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 53

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires