La Cour des chasseurs: dans le respect de la tradition alsacienne


Viviana Schrenck est la "fille adoptive" de la Wantzenau (67). La patronne de la Cour des chasseurs a repris le fameux restaurant il y a une dizaine d’années, et travaille avec un associé, Riva Andrés, dans le plus pur respect des traditions alsaciennes. Recette de la tarte flambée, cadre, équipe : presque rien n’a changé depuis qu’ils sont aux manettes.


" Les anciens propriétaires nous ont légué leur recette de la tarte flambée quand on a repris le restaurant. Comme elle était réputée et que je n’avais pas envie d’effacer ce qui avait déjà été fait, j’ai continué dans le respect des traditions régionales alsaciennes. Je l’ai fait en honneur à mon mari aussi. Il est Alsacien", explique Viviana Schrenck qui elle, est Argentine d’origine, mais vit depuis 24 ans en France avec son mari. "Quand s’est présentée l’opportunité de la reprise de la Cour des chasseurs, nous habitions déjà à la Wantzenau", précise Viviana. " J’ai été bien acceptée par tous", se souvient-elle. "Certains de nos employés travaillent à la Cour des chasseurs depuis plus de 20 ans maintenant !", ajoute Viviana Schrenck.

La Cour des chasseurs -DR
La Cour des chasseurs -DR
Au restaurant, on y parle couramment l’alsacien et l’allemand, bien sûr. "J’ai une très bonne équipe, et c’est ça qui fait un bon restaurant", remarque la patronne. Elle, et son associé, ne sont pas aux cuisines. C’est Abdel L’Houchni qui y officie depuis quatre ans. Outre, les typiques choucroutes, munsters frits, rognons de veau à la moutarde, bœufs gros sel, il y prépare, à la française, badigeonnée et passée au grill, de la viande argentine : du filet et de l’entrecôte venant directement de la Pampa, environnant Buenos Aires.

Pour l’accompagner, deux vins argentins, du Malbec et du Chardonnay, un très mince échantillon de ce que produit l’Argentine.

La terrasse de La Cour des chasseurs à La Wantzenau -DR
La terrasse de La Cour des chasseurs à La Wantzenau -DR
Les clients viennent autant pour les spécialités alsaciennes que pour les viandes et vins argentins à La Cour des chasseurs. Ils sont une cinquantaine, en moyenne, les midis, et entre 100 et 200, les soirs. Forte de ce succès "carné", et parce qu’elle a enfin trouvé un lieu à la hauteur, Viviana Schrenck, toujours avec son associé, a ouvert récemment un second restaurant : La Pampa, à Strasbourg.

Viviana Schrenck, Fête de la gastronomie 2013 à La Wantzenau ©JulienBinz
Viviana Schrenck, Fête de la gastronomie 2013 à La Wantzenau ©JulienBinz
Là-bas, toute une carte est consacrée à la viande argentine et aux spécialités de ce pays, dont les desserts, et 60 références de vins argentins remplissent sa cave. "Avec ces deux restaurants, j’ai trouvé un bon équilibre entre mes racines d’origine et d’adoption", sourit Viviana Schrenck, qui a, entre autres, embauché des Franco-argentins à La Pampa.


Par Anne FRINTZ
Crédit Photos -DR et JulienBinz


La Cour des Chasseurs
47 Faubourg du Capitaine d'Alençon,
67610 La Wantzenau
03 88 96 24 83

Res­tau­rant « La Pampa »,
8 rue du Fai­san à Stras­bourg.
Tel : 03 88 36 44 87.
www.lapampa.eu










A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 55

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires