L'actualité d'Antoine Westermann


Nous retrouvons Antoine Westermann, ancien chef triplement étoilés du Buerehiesel à Strasbourg, dans le régional Corse-Matin. J'ai eu la chance de travailler à ses cotés pendant quatre années et de concourir, avec toute la brigade de Valère Diochet, à l'obtention de la troisième étoile du guide Michelin. Je me réjouis de suivre son actualité "Chez Drouant " à Paris, le célèbre restaurant des jurés du Prix Goncourt, et la récente publication de son livre "Antoine: cuisine-moi des étoiles".
Aujourd'hui, le " Bubu " peut se targuer d'avoir récupéré la première étoile, grâce à son fils Eric Westermann, qui lui succède aux fourneaux.


Philippe Gildas, Antoine Westermann et David Khayat trois amis en vacances

Un article signé Dominique Landron et paru dans Paru dans Corse-Matin 23 août 2009


EXTRAIT :

Philippe Gildas reçoit ses deux amis régulièrement à San Ciprianu. Voilà plus de 25 ans qu'il y réside avec Maryse. "Je suis un Breton définitivement amarré à la Corse !".

Philippe, Antoine, David... Trois prénoms qui pourraient participer au titre d'un film de Claude Sautet, trois amis réunis le temps des vacances dans une villa de Lecci, propriété de Philippe Gildas le créateur de la chaîne de télévision Vivolta, Antoine Westermann le prestigieux chef de Chez Drouant à Paris, le restaurant des jurés du Prix Goncourt et David Khayat le grand professeur cancérologue de l'hôpital La Pitié-Salpetrière à Paris.

Un ciel gastronomique sans étoile

L'actualité d'Antoine Westermann
Antoine Westermann est une référence dans le monde de la gastronomie, ancien trois étoiles pour son établissement strasbourgeois Le Buerehiesel, dont Eric le fils, a pris désormais la succession dans la capitale alsacienne avec une étoile.

Antoine a été l'un des premiers chefs à rendre ses macarons au célèbre bibendum :

" Je ne renie rien et surtout pas l'aide apporté par Michelin, mais j'avais envie d'autre chose, d'évoluer hors des codes établis, sortir du système, offrir à mon fils la possibilité de s'exprimer seul, et moi de faire une autre cuisine axée sur les légumes au prix le plus juste.

Mes seuls juges sont mes clients, ce n'est désormais que du bonheur
".

Un parcours qu'il relate dans un livre à paraître, à la rentrée :

" Antoine: cuisine-moi des étoiles" .




Coup de foudre pour la Corse

Antoine Westermann est séduit par la Corse et sa cuisine qu'il découvre :
" Un vrai coup de foudre, une cuisine de famille et de soleil pleinement méditerranéenne avec ses particularismes : la délicieuse soupe corse n'a rien à voir avec la garbure ou le minestrone, la charcuterie la vraie je précise, si rare, demeure sans conteste la meilleure au monde, à se mettre à genoux ! Le brocciu frais ou affiné que l'on cuisine sucré ou salé et puis les poissons. Le denti cuisiné au four avec citron et tomates c'est unique ! De la vraie cuisine qui est un hommage aux produits frais et rend la papille heureuse ! ".

Parlons de ce qui fâche, la baisse de la TVA ? :
" Un vrai cadeau du gouvernement, vital pour la restauration car la profession ne se porte pas bien. On gagne ainsi quelques points de marge dont le consommateur doit profiter, Chez Drouant, le plat du jour est désormais à 17 euros au lieu de 20 " .

(...)
Dominique Landron
Photo : Michel Luccioni
Paru dans Corse-Matin 23 août 2009

Prochainement, dans le Journal de chefs de cuisine : "Antoine Westermann, le chef du Drouant "

Julien Binz
contact@julienbinz.com









A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 11

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires