L'Essentiel, une nouvelle adresse à Colmar


Anne-Lise et Olivier Reither ont ouvert le restaurant L’Essentiel à Colmar (68), le 14 juin 2017. Ce jeune couple d’une trentaine d’années s’est rencontré à la Maison des Têtes de Colmar (68) et pour eux « ouvrir leur restaurant ensemble était une évidence ».


Anne-Lise et Olivier Reither ont ouvert leur restauranl'Essentiel à Colmar ©Johanna Wiss
Anne-Lise et Olivier Reither ont ouvert leur restauranl'Essentiel à Colmar ©Johanna Wiss
Le restaurant L’Essentiel est venu compléter le paysage gastronomique colmarien depuis le mois de juin dernier.

Olivier Reither, le chef, a fait ses classes au lycée Storck de Guebwiller, tout en réalisant son apprentissage dans les cuisines de l’hôtel restaurant Le Rapp à Colmar (68). Les grandes maisons se suivirent ensuite. Le chef, avoue "avoir le plus évolué au sein de la Maison des Têtes à Colmar", où il a occupé tous les postes sous les ordres de Marc Rohfritsch. Ce chef passionné et rigoureux, lui a transmis l’amour de la cuisine française à travers les grands plats classiques, qu’Olivier Reither souhaite aujourd’hui retranscrire dans son propre établissement.


Un cadre cosy pour ce restaurant situé entre la gare et le centre-ville de Colmar © Johanna Wiss
Un cadre cosy pour ce restaurant situé entre la gare et le centre-ville de Colmar © Johanna Wiss
Il enchaina ensuite un passage chez Philippe Bohrer, chef 1* à Rouffach (68), avant de rejoindre la brigade l’Auberge de l’Ill 3* à Illhaeusern (68), où il occupa le poste de chef de partie responsable viande durant 5 ans. Cette formation complémentaire lui a appris le souci du détail et des finitions, tout en lui apportant le regard étoilé de la profession.

Anne-Lise Reither, la femme du chef a, quant à elle, obtenu son diplôme à l'école hôtelière à Nancy, sa ville d’origine, avant de rejoindre à la Maison des Têtes, où elle rencontra Olivier Reither. Elle poursuivit son cursus à l’hôtel restaurant Le Rapp durant 3 ans puis dans le restaurant traditionnel La Comtesse de Turckheim (68), où elle resta 4 années.

Le chef Olivier Reither revendique une cuisine 100% fait maison © Johanna Wiss
Le chef Olivier Reither revendique une cuisine 100% fait maison © Johanna Wiss
Chacun poursuivait personnellement le rêve de posséder un jour son propre établissement.
C’est donc tout naturellement qu’ils décidèrent de chercher ensemble le lieu de leur futur restaurant.
En tant que véritable colmarien, le chef ne se voyait pas s’installer trop loin de la route des vins et de la cité de Bartholdi. Trois années de recherches et de visites ont suivi, avant de trouver ce qui allait devenir leur perle rare.

Ensemble, ils avouent « avoir eu un coup de cœur et s’être projetés tout de suite ici ». Ce bâtiment « a un truc en plus qu’il n’y avait pas chez les autres », enchérit Anne-Lise Reither.

Quasi de veau crème citronnée, ravioles de blettes aux champignons © Restaurant L'Essentiel Colmar
Quasi de veau crème citronnée, ravioles de blettes aux champignons © Restaurant L'Essentiel Colmar
Situé rue Jacques Preiss, non loin de la gare et à deux pas du centre-ville, le restaurant n’est cependant pas implanté dans un quartier touristique. « C’était volontaire » explique le chef. « Nous cherchons avant tout à travailler avec une clientèle locale et nous ne proposons pas de carte traditionnelle avec choucroute et baeckaoffe comme demandent les touristes. Le quartier est dans une bonne dynamique, avec plusieurs ouvertures de nouveaux commerces et des facilités de stationnement… ».

Un mois de travaux pour la cuisine et un gros coup de nettoyage en salle suffirent pour ouvrir l'Essentiel en juin dernier, avec une capacité de 30 couverts.

Une cuisine 100% fait maison © Restaurant L'Essentiel
Une cuisine 100% fait maison © Restaurant L'Essentiel
La cuisine prône le 100% fait maison. Olivier Reither aime travailler les produits bruts et les transformer de A à Z. Il se fournit chez des producteurs locaux, comme la maison Herrscher, avec qui il travaille depuis son apprentissage.

Blanquette de veau, tagliatelles maison, œuf parfait sauce meurette ou encore un filet de lieu noir, beurre blanc et spaetzle maison, « des choses simples, faites avec le cœur ». Seuls les pains, de la boulangerie Schmitt à Colmar et Husser à Turckheim, ainsi que les glaces ne sont pas réalisés par le chef.
Le midi, un menu affaire est proposé tous les jours de semaine, allant de 14 à 17,50 € selon la formule. Au diner, les menus se situent entre 35 et 55 €, complétés de la carte.

Carré d'agneau aux épices tajine, fleischnaka de légumes maison © Restaurant L'Essentiel
Carré d'agneau aux épices tajine, fleischnaka de légumes maison © Restaurant L'Essentiel
« L’Essentiel reflète notre vision des choses. L’envie de recevoir les gens chez nous et qu’ils se sentent bien comme chez eux » confie Anne-Lise Reither. « Une ambiance cosy, la cuisine du coeur, une qualité des produits bruts étaient essentiels pour nous. Ce terme revenait systématiquement lors de l’élaboration de notre projet. C’est pour cela que nous avons choisi ce nom pour le restaurant », ajoute le chef. « C’est ce que nous voulions faire transparaitre chez nous, et nous avons déjà les retours positifs dans ce sens de nos clients. » conclut-il.

Par Johanna Wiss
Crédit photos ©Johanna Wiss et ©Restaurant l'Essentie


Restaurant L’Essentiel
9 rue Jacques Preiss
68000 Colmar
03 89 24 16 14

RELIRE

Restaurant L'Essentiel d'Anne-Lise et Olivier Reither © Johanna Wiss
Restaurant L'Essentiel d'Anne-Lise et Olivier Reither © Johanna Wiss










A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 55

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires