L’Ami Fritz : Le gibier en bonne table


Notre partenaire le magazine mensuel de chasse et de nature, "La Chasse en Alsace" n°109 (mai2012) a publié un article sur l'Ami Fritz à Ottrott.

"L’Ami Fritz", c’est d’abord un clin d’œil au héros d’Erckmann et Chatrian, Fritz Kobus, ce bon vivant amateur de vin et de bonne chère. Mais le clin d’œil ne tient pas qu’au décor, puisque l’enseigne fait aussi référence au patronyme de la famille, qui dirige cette adresse de charme depuis quatre générations. Le chef actuel, Patrick Fritz, y renouvelle une cuisine de tradition, consacrée depuis 1998 par un "Bib Gourmand" au Guide Michelin.


Patrick Fritz, chef de l'AMI FRITZ à Ottrott ©Boris Selke
Patrick Fritz, chef de l'AMI FRITZ à Ottrott ©Boris Selke
Sur les hauteurs d’Ottrott, à l’ombre d’une église et d’arbres centenaires, le cadre ne manque pas de charme et invite à la contemplation. Le bâtiment, entièrement construit en pierre de taille, date du xviiie siècle. C’est en 1895 que cette maison bourgeoise est transformée en boulangerie et restaurant, puis en hôtel et restaurant à partir de 1960. Patrick Fritz et son épouse Sophie reprennent l’affaire familiale en 1987. "Je dois bien avouer que j’ai dû expérimenter beaucoup avant de trouver ma propre voie ", confie le chef Patrick Fritz qui, après sa formation à l’école hôtelière de Strasbourg, est parti chercher l’inspiration dans les cuisines du Majestic de Cannes, avant de rejoindre le Périgord puis Paris.

Dans les faubourgs de la capitale, il travaille au Duc D’Enghien, puis passe par la prestigieuse maison Lenôtre. Pour la touche d’évasion, reste certainement aussi dans sa mémoire la figure de son grand-oncle, parti aux États-Unis avec quelques dollars en poche, d’abord dans les cuisines du paquebot reliant Le Havre à New York, puis dans celles des prestigieux "private clubs" américains.

la salle de l'AMI Firtz ©Boris Selke
la salle de l'AMI Firtz ©Boris Selke
Mais c’est certainement dans ses racines alsaciennes qu’il trouve toute l’âme de sa cuisine, celle que pratiquaient sa grand-mère et sa mère.Du côté de l’assiette, le gibier local a sa place parmi les suggestions et au gré des arrivages. Pour une mise en bouche, on pourra goûter au jambon fumé de sanglier ou encore à un délicieux saucisson de cerf. On appréciera aussi les grands classiques comme le lièvre à la royale, le baeckeoffe de sanglier au rouge d’Ottrott, la selle de chevreuil ou encore le presskopf de sanglier.Salade de cochon.

Parmi les plats emblématiques de la maison, on retiendra la salade tiède de cochon de lait ou un cœur de ris de veau accompagné de ses rognons poêlés et nem de chou vert. À la carte, on trouve aussi un joli choix de poissons frais, dont l’original "baeckeoffe de sandre", accompagné de gambas et de pommes de terre, dont le léger craquant contraste, avec bonheur, avec le fondant du poisson. Précisons, enfin, que la carte fait honneur aux produits locaux et de saison, pour une cuisine entièrement faite maison.

Filet de jeune sanglier en croûte de noix et ravioles de butternut ©Boris Selke
Filet de jeune sanglier en croûte de noix et ravioles de butternut ©Boris Selke
Avec 250 références d’Alsace et de France, la carte des vins fait bien évidemment la part belle au rouge d’Ottrott, en particulier les vins du petit domaine Fritz-Schmitt. On vous conseillera un Gewurtraminner Grand Cru Bruderthal pour accompagner un marbré de Foie gras, un sylvaner "Vieilles vignes" du domaine Ostertag pour un baeckeoffe de sandre ou plus simplement, pour rester dans l’esprit du lieu, un sympathique rouge d’Ottrott "Réserve de l’Ami Fritz".

L’Ami Fritz : Le gibier en bonne table
Les trois salles que compte le restaurant offrent une centaine de couverts, sans compter les 70 places de la confortable terrasse. À l’intérieur, quelques tableaux de maîtres, évoquant la vie rurale en Alsace, viennent souligner les boiseries et poutres apparentes des plafonds d’époque Renaissance. Le caveau, et ses murs en pierres apparentes, offre un espace privatif, avec sa jolie cheminée de pierre de taille, équipée pour la cuisson d’une viande à la broche. Une perspective à laquelle les chasseurs ne sauraient rester de marbre !

Guillaume Lahaye
Crédit photos ©Boris Selke


Hôtel-restaurant L’Ami Fritz
8, rue des Châteaux
67530 Ottrott-le-Haut
Tél. : 03 88 95 80 81
www.amifritz.com


Retrouvez également cet article dans le magazine " La Chasse en Alsace" n°109-mai 2012), partenaire du Journal de Julien Binz


RELIRE

A l’ombre des platanes sur la terrasse de l’AMI FRITZ

Bienvenue chez Patrick Fritz, l’aubergiste de l’année 2011 relire ICI

Baeckeoffe de sanglier au Rouge d’Ottrott, par Patrick Fritz relire ICI


VOIR L'ALBUM PHOTOS










A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 11

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires