Jean-Yves, roi de Colmar par Gilles Pudlowski


Dimanche dernier a eu lieu la dernière représentation du spectacle "envol au paradis" au Music-hall du Paradis des Sources à Soultzmatt (68). Sur scène Francis Staub, le créateur des cocottes éponymes, a remercié ses troupes avant d'annoncer le prochain spectacle qui commence en septembre " Énergie ".
Seule constance, la présence du chef Jean-Yves Schillinger " le roi de Colmar" pour reprendre l'expression du critique gastronome, "Jean-Yves est un nom et Schillinger est une marque"


Egast 2010, Cook-show de Jean-Yves Schillinger qui réalise un SEIN GOURMAND pendant la représentation de la troupe du Paradis des Sources.
Egast 2010, Cook-show de Jean-Yves Schillinger qui réalise un SEIN GOURMAND pendant la représentation de la troupe du Paradis des Sources.
Dans notre revue de presse, un article de Gilles Pudlowski

" Il est le petit roi de Colmar non dit, son wonderboy au coeur du quartier touristique, pile face à l’eau.

Revenu de New York et de ses folies, conseiller tout azimut (il le fut et l’est encore pour les financiers gourmets de la région, Philippe Bosc, ex-roi de la coiffure à domicile, présentement aubergiste à Jungholtz, Marc Rinaldi, " Monsieur Ferrari ", présent au restaurant Côté Cour, comme à son annexe boulangère Côté Four, brasseur d’idées et homme de pain chic, Francis Staub, hier roi de la cocotte, aujourd’hui animateur de cocottes à Soulzmatt et prince de l’image liée aux saveurs de toutes sortes – je vous en reparle très vite): Jean-Yves Schillinger est un cuisinier pas comme les autres.

Jean-Yves Schillinger dans les cuisines du Paradis des Sources -© GP
Jean-Yves Schillinger dans les cuisines du Paradis des Sources -© GP
Blond éclatant, rieur, malicieux, surdoué de son métier, formé jadis chez Robuchon, Boyer, au Crillon époque Bonin, il joue chez lui, sous façade néo gothique, signée Edgar Mahler, la cuisine fusion à sa manière agile. Sushis en tout genre (il tient l’Annexe avec une équipe 100 % nippone en ville), thon cru du Pacifique avec sa mayonnaise épicée, en croûte de quinoa soufflé, en bonbon au pavot, langoustine royale poêlée àl’huile d’olive avec fèves japonaises au wasabi, pluma ibérique façon Döner Kebab avec un wok de légumes et une sauce pimentée, agneau rôti à la fleur de sel et massala, plus une gremolata au citron jaune: tonique en vérité!

Bref, ça déménage chez Jean-Yves.
Les desserts (millefeuille de fraises des boise à la crème de bergamote avec sorbet framboise/violette ou abricots en brochette caramélisée sur brownie à la noix de pécan avec glace pécan) assurent joliment. Les vins jouent le grand jeu de la région, avec, notamment, le muscat de Rolly-Gassmann, au fruité somptueux et éclatant et le pinot noir très bourguignon signe Albrecht à Orschwihr.

Bref, JYS, c’est un lieu, Jean-Yves un nom et Schillinger déjà une marque. Mais on le savait! "

JY’S, 17, rue de la Poissonnerie, 68000 Colmar. Tél. 03.89.21.53.60.
Menus : 32, 36 (déj.), 54, 72 €.
Site: www.jean-yves-schillinger.com


Un article signé Gilles Pudlowski et publié le 18 juillet 2010 sur www.gillespudlowski.com


RELIRE

Colmar L'annexe de Jean-Yves Schillinger

Jean-Yves, roi de Colmar par Gilles Pudlowski, dna 09-08-2009

Restaurant JY'S à Colmar by Chantal

Jean-Yves Schillinger, chef de l'année, édition Pudlo 2010









A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 11

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires