Fernand Mischler ; aux fourneaux pour les Charbonniers


Cette semaine, dans notre revue de presse, nous retrouvons Fernand Mischler, l'actuel président de l'association des Etoiles d'Alsace ( jusqu'en janvier 2011) et l'ancien chef de cuisine du cheval Blanc à Lembach (67) aux fourneaux pour animer " un repas gastronomique insolite, réunissant quelques 200 convives, qui s'est déroulé durant la semaine des charbonniers, au pied du château de Fleckenstein".


Fernand Mischler ; aux fourneaux pour les Charbonniers
" Il s'agissait d'un vrai repas de salon, avec nappes, couverts et décorations comme dans un grand restaurant, mais organisé en pleine nature, au pied du château, avec bancs et tables pliantes.
Mardi dernier, en accueillant les 200 participants, le maire de Lembach et président des charbonniers, Charles Schlosser, qualifia cette soirée " d'histoire de fous " : " C'est fou pour celui qui a proposé et fou pour celui qui a accepté, pour démontrer que la haute gastronomie n'est pas une affaire de salle confortable, mais qu'elle peut s'exprimer dans un cadre naturel et bucolique comme le Fleckenstein."

Charles Schlosser expliqua que la raison ce repas était la volonté d'impliquer un grand chef, attaché à Lembach et aux traditions, dans la semaine des charbonniers.

En effet, c'est l'étoilé Fernand Mischler qui était aux fourneaux, assisté des chefs Bruno Birling (maison de retraite de Lembach), Olivier Fuchs (La Pépinière à Woerth) et de Francis le pâtissier (Cheval Blanc de Lembach). Les cuisiniers avaient été secondés pour la préparation des plats par le boucher-traiteur Guido Muller (Lembach).


Le temps étant également de la partie, près des meules fumantes, les convives ont passé une très bonne soirée avec, au menu, une terrine de poissons d'eau douce légèrement fumée, un braisé de Highland avec une garniture de Kohlebranner et une " meule glacée des charbonniers ". Le choix de cette carte n'était pas innocent, car contrairement à ce qu'on peut penser, les charbonniers d'antan, même s'ils ne roulaient pas sur l'or, mangeaient bien. Car ils n'avaient qu'à ce servir sur place. Les ruisseaux regorgeaient de truites et le gibier ne manquait pas dans la forêt. Ils savaient prendre les poissons sous les pierres et le collet faisait parti de leur équipement : charbonnier et braconnier riment bien !

Les charbonniers assurèrent le service et les organisateurs avaient réservé quelques surprises aux participants. Fernand Bernecker (des clarinettes du Heimbach) au saxo et à la clarinette, Bernard à la guitare et Jeannine à l'accordéon assurèrent le fond musical durant le dîner qui se termina bien après minuit.

Pour cette première, le pâtissier Francis avait réalisé sur socle le blason de Lembach en sucre. Il est quasiment certain que la soirée gastronomique, en fin de compte pas si folle que ça, figurera dans le programme de la semaine des charbonniers 2011.

Un article publié dans les Dna le 03/08/2010









A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 11

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires