FAV 2015 : Un Cook-Show sous le signe de l'humour


Si le 12 aout 2015 à 14h30 le thermomètre à l'extérieur de la Foire au Vins de Colmar affichait 39°, dans la Halle aux vins, il faisait minimum 45°. Philippe Marchegay journaliste aux DNA de Colmar et commis d'un jour aux cotés de Marie Charlotte Schertenlieb chef de cuisine du restaurant Côté Vigne à Kientzheim, était en nage, prêt à plonger dans le grand bain du cook show. Un reportage signé Zoi Kettela.


De G à D: Nicolas Rieffel, Marie Charlotte Schertenlieb, Philippe Marchegay et Caroline Furstoss
De G à D: Nicolas Rieffel, Marie Charlotte Schertenlieb, Philippe Marchegay et Caroline Furstoss

Un commis pas comme les autres

Philippe Marchegay enfile pour la première fois de sa vie un tablier de cuisine : "En cuisine je n'y connais rien" "J'ai appris récemment qu'il fallait de l'eau chaude pour cuire les spaghettis", déclare t-il amusé. "Je suis à la cuisine ce que Ribery est à l'orthographe; un total inconnu, mais un parfait gourmet".

Nicolas Rieffel chargé de l'animation, se réjouit : "Yes! je vais pouvoir le chambrer ! "
Quant à Marie-Charlotte, le sourire aux lèvres elle reste confiante : "Tout est presque préparé à l'avance, il va juste faire de l'assemblage, il va y arriver "
FAV 2015 : Un Cook-Show sous le signe de l'humour

Devant le piano rempli d'ingrédients Philippe Marchegay s'interroge : "Que dois-je faire?". Pendant ce temps Nicolas Rieffel lui, se frotte les mains : "On va s'amuser". Il rassure tout de suite Philippe "les langoustines sont mortes, elles ne te sauteront pas dessus!." Philippe un peu déçu, les langoustines dans le récipient. Nicolas un tantinet provocateur initie Philippe au langage professionnel : "On l'appelle "Cul de poule" dans le jargon pro"..

Puis, Marie-Charlotte confie à son commis du jour la tache ardue d'incorporer les ingrédients de la farce qui constitue les ravioles. Philippe obéit au doigt et à l'œil. Avec beaucoup de patience, Marie–Charlotte dicte à Philippe ce qu'il doit accomplir: "Voici le bac avec la brunoise de champignons, je rajoute des échalotes ciselées, un jaune d'œuf pour lier, la chaire des pinces de langoustines, 50 g de Philadelphia... - "Philadelphia le fromage", précise de loin Nicolas Rieffel,- du miel et de la coriandre".

Philippe réfléchit la cuillère à la main. Marie-Charlotte Schertenlieb vole à son secours et lui montre comment mélanger le tout. Dans la salle, il y a de l'animation. Les spectateurs se divertissent des blagues de Nicolas Rieffel tout en encourageant et félicitant Philippe pour sa performance jusque là réussie.
FAV 2015 : Un Cook-Show sous le signe de l'humour

"Ce n'est pas tout, il faut farcir les ravioles maintenant" s'écrie Marie-Charlotte amusée. Philippe se liquéfie : "C'est facile on prend la pâte à raviole, on dépose au centre la face, on humidifie les bords avec du jaune d'œuf battu et on renferme comme un petit bonbon" "Waouwww tout ça!?" s'exclame Philippe.

Bienveillante, Marie-Charlotte réitère ses explications. Un premier essai, puis un second et on entend: "Ca y est j'ai réussi" et le public applaudit. Pour accorder le vin approprié à ce plat, Caroline Furtoss élue Sommelière de l'année 2014 par le magazine Le Chef, intervient. Elle goûte, elle hume, elle propose 3 vins différents: "Le Riesling me semble adapté" .. mais...

C'est la pause pour Philippe. Originaire de Champagne il en connaît un rayon. Un autre "schluk" de Crémant blanc à base de Chardonnay puis du Crémant Rosé. Philippe opte pour le Crémant blanc.
Entre temps, Marie-Charlotte avec l'aide de son époux, habituellement dans la salle de leur restaurant, détaille sa recette au public et la finalise. Puis vint l'épreuve du dressage. "Sois créatif, fais comme bon te semble" lui signifie Marie-Charlotte.
Philippe soucieux de bien faire, essaye de l'imiter. "Alors là, je ne sais pas si je vais y arriver" dit–il.
FAV 2015 : Un Cook-Show sous le signe de l'humour

Il pose l'emporte pièce dans l'assiette, le garnit de brunoise, puis le retire avec brio. "Mais ce n'est pas fini", répond Marie-Charlotte en tendant la brochette de langoustines toute chaude, sortie de la poêle. Philippe prend son courage à deux mains et essaye de faire tenir bien droite sa brochette avec l'aide de Nicolas Rieffel d'un coté et de Marie-Charlotte de l'autre.

Parmi le public: on entend "Bravo" "Tu as réussi sans te couper un doigt". Quant au verdict final pour l'accord met et vin, Caroline Fustross penche pour le Crémant blanc à fines bulles excellent par cette chaleur. Philippe Marchegay ravi de cette expérience : "J'ai tout de suite été mis en confiance, bien conseillé, (bien chambré, mais c'est de bonne guerre)"

"N'étant pas biologiquement programmé pour faire de la cuisine, pour moi ce fût une expérience originale de voir une chef à l'œuvre à quelques centimètres de moi avec une maitrise et une zénitude exceptionnelle"

Grosses langoustines poêlées au romarin © Valérie Grillot-Wehrlé - Objectif Culinaire.
Grosses langoustines poêlées au romarin © Valérie Grillot-Wehrlé - Objectif Culinaire.

"Je remettrais mon tablier et non seulement je saurais glisser les pates dans l'eau, mais je pense que je serais un peu plus audacieux en matière de préparation de plats. Un peu plus confiant, je vais pouvoir confectionner des recettes très basiques mais je serais forcément moins bien entouré." déclare Philippe Marchegay en exclusivité pour le journal de Julien binz

Par Zoé Kettela
Crédit photos ©Zoé Kettela


Restaurant Côté Vigne
30 Grand-Rue, 68240 Kientzheim
03 89 22 14 13
www.cote-vigne.fr/

RELIRE










A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 54

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires