EGAST 2016 : Noémie Schott remporte le trophée des Femmes & Chefs


Le mercredi 17 mars 2016, le Trophée des Femmes & Chefs, Trophée Bernard Jacob, a été remporté par Noémie Schott, de L'Opéra Café à Strasbourg (67). Jessica Bruno, « Le Laurier », Saint Satur (Cher) s'est hissé sur le seconde marche du podium et Tiffany Schwoob, Lycée hôtelier Alexandre Dumas, Illkirch-Graffenstaden à la troisième place. Un joli concours qui s'est déroulé sur le salon EGAST et qui s'est terminé avec beaucoup d'émotions.


Noémie Schott remporte le trophée des Femmes & Chefs
Noémie Schott remporte le trophée des Femmes & Chefs
Sylvie Grucker (Le Pressoir de Bacchus, Blienschwiller) l'une des chevilles ouvrières de ce concours était émue en présentant les membres du jury, « ses filles » comme elle les appelle affectueusement. Les siennes ont en revanche pris le dessus à l'annonce des résultats. Noémie Schott a essuyé quelques larmes à l'annonce de sa victoire. « C'est une jolie surprise, une belle récompense. Je ne m'y attendais pas, car je sais que j'ai commis quelques erreurs. Dans un tel concours, c'est inévitable », souligne la jeune femme de 23 ans, Chef à l'Opéra Café de Strasbourg.

Les candidates avaient 2h pour réaliser le plat
Les candidates avaient 2h pour réaliser le plat
Le panier surprise Terre & Mer était à base de dorade, d'encornet, de jambon de Parme et de salsifis. Chaque candidate disposait de 2 heures pour réaliser son plat. Et certaines se sont fait piéger par le chronomètre.

« Avoir sa place en finale, donner le meilleur dans un minimum de temps, c'est au quotidien qu'on le joue », estime Émile Jung, membre du jury dégustation, qui s'est senti une âme de poète en commentant le niveau du concours « Femmes & Chefs », animé de main de maîtresse par Isabelle Chalaye. « Nous avons des rêves plus ou moins forts, mais à travers ces plats il y a une telle diversité que tout est beau, que tout est bon. Et nous les hommes aimons particulièrement la cuisine des femmes. Sans doute aussi parce qu'elle nous rappelle celle de nos mamans », a fait remarquer l'ancien grand Chef du Crocodile.

le jury dégustation
le jury dégustation
De son côté, Marie Wucher (Hôtel Restaurant Le Parc à Obernai) a regretté un petit manque d'audace de la part des candidates. « Il n'y a pas eu trop de risque dans la préparation, pas d'extravagance non plus avec les légumes. Un peu de déception aussi dans la cuisson qui a manqué de justesse. Or, la cuisson, comme la chaleur et l'assaisonnement sont indissociables. Mais ce type d'erreurs est tout à fait compréhensible, car toutes les candidates étaient très jeunes. Et les concours servent aussi à palier ce manque d'expérience. »


les candidates avant la proclamation du palmarès
les candidates avant la proclamation du palmarès
Née à Strasbourg voici 23 ans, Noémie Schott a fait ses classes au Domaine de Rochevilaine (1* Michelin) à Billiers dans le Morbihan au bord de la mer. Chef au Café de l'Opéra, elle fait une cuisine au « gré de ses envies. » «Ma maman m'appris les bases et c'est sans doute grâce à elle que j'aime la cuisine. Peu importe le plat, c'est faire évoluer le produit qui m'intéresse. La prochaine étape dans me carrière sera vraisemblablement l'ouverture de mon restaurant. J'y songe. »

au centre avec l'écharpe grise Julia Sedefdjian
au centre avec l'écharpe grise Julia Sedefdjian
Cette première place au Trophée Bernard Jacob pourrait servir d'accélérateur. Même si Noémie Schmitt essaie de ne pas se projeter plus loin, malgré la présence de Julia Sedefdjian, (Les Fables de la Fontaine à Paris), plus jeune étoilée de France. « Une étoile demande un cahier des charges très important. Ce n'est vraiment pas un objectif à court terme. Mais grâce à ce genre de concours, je vais pouvoir progresser. Et l'avoir remporté constitue une belle reconnaissance. »

Les résultats

1ere : Noémie Schott, « Opéra Café », Strasbourg
2e : Jessica Bruno, « Le Laurier », Saint Satur (Cher)
3e : Tiffany Schwoob, Lycée hôtelier Alexandre Dumas, Illkirch-Graffenstaden

4es ex aequo :
Julie Bronner, « Goh Sofitel», Strasbourg,
Esther Molnar, « La Ruche et ses 2 Reines », Strasbourg,
Justine Tavernier, restaurant « Côté Lac », Schiltigheim.

Le plat de Noémie Schott

Un filet de daurade accompagné de salsifis confits au beurre, d'encornets quadrillés et frits avec une vinaigrette, petites betteraves au beurre en croute de jambon de Parme.

le jury

Jury degustation

- Julia Sedefdjian, restaurant Les Fables de la Fontaine, Paris et présidente du jury
- Emmanuelle Hermans la gagnante 2014 : 
- Laurine Gutleben, La Vieille Forge, Kaysersberg
- Marie Wucher, Le Parc, Obernai
- Coralie Andt, Le Pont Corbeau, Strasbourg
-Isabelle le Sann ( représentante du partenaire es)
- Émile Jung


Jury technique cuisine
- Marie-Hélène Goepp, chef de cuisine collectivité
- Sylvie Grucker, restaurant Le Pressoir de Bacchus, Blienschwiller
- Stella Layen, restaurant L’amuse-Bouche, Strasbourg
⁃ Francette Loewenguth, chef à domicile, Wissembourg

Par Patrick Schwertz
Crédit photos ©Patrick Schwertz









A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 53

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires