Colmar : Carnet Gourmand de Gilles Pudlowski


Dans notre revue de presse cette semaine, le carnet gourmand de Gilles Pudlowski, consacré aux bonnes adresses de Colmar.


Les tables stars avec Jean-Yves Schillinger, Caroline Cordier & Loic Lefebvre et Julien Binz
Les tables stars avec Jean-Yves Schillinger, Caroline Cordier & Loic Lefebvre et Julien Binz
LES TABLES STARS

Au rendez-vous de chasse
7, place de la Gare. 03.89.23.59.59. Menus : 44, 75 E.
La belle table cossue et étoilée du Bristol change de genre, mais non de style avec l'arrivée de Julien Binz. Cet ancien de Gaertner et de L'Auberge de l'Ill joue avec dextérité les variations sur le foie gras, les escargots ou le cochon. Belle cave sous la houlette du maestro de salle, Jean-Marie Dirwimmer

JYS
17, rue de la Poissonnière. 03.89.21.53.60. Menus : 32 E (déj.), 54, 72 E.
Formé chez Robuchon, Boyer et au Crillon, Jean-Yves Schillinger (photo) est revenu au pays, après sept ans à New York et l'idée d'un restaurant concept. Il joue aussi bien tendance que régional avec des idées fusion, épouse la mode, mais la restitue avec une technique imparable. Beau décor moderne et situation idéale au coeur de la Petite Venise.

L'Atelier du peintre
1, rue Schongauer. 03.89.29.51.57. Menus : 23, 37, 55 E.
Face à la maison de Martin Schongauer, voici " la " nouvelle belle table au coeur de la vieille ville. Loïc Lefèvre, natif de Verdun, passé côté sud chez Chibois, Willer et les Pourcel, joue en finesse la cuisine contemporaine. Le premier menu est superbe, les mets pleins de fraîcheur, la légèreté constante. Pimpant accueil de Caroline.



LES CLASSIQUES

Côté cour
Place de la Cathédrale. 03.89.21.19.18. Menu : 19,50 E (déj.). Carte : 30-45 E.
Marc Rinaldi, financier gastronome, a créé avec succès cette brasserie moderne qui accueille entre jolie cour, intérieur chic avec fresque signée Malher et véranda. On goûte, sous la houlette de Benoît David (photo), qui fut chef chez Stucki et Aux trois rois à Bâle, une cuisine au goût du jour et de toujours.

La Maison des têtes
19, rue des Têtes. 03.89.24.43.43. Menus : 27,90, 35,90, 39,50, 64 E.
Cette demeure Renaissance, qui est désormais un hôtel de charme, est aussi, sous la houlette des Rohfritsch, une table de qualité. Carmen accueille, Marc cuisine avec sérieux conciliant tradition et novation.

La Table de Louise
2, rue Edouard-Richard. 03.89.24.00.00. Menus : 19,90, 29,90, 39 E.
Ce bistrot chic et rétro dans les tons grisés est la bonne table colmarienne de Philippe Bohrer, de Rouffach, qui a placé Alain Baradel en chef-associé. Cet ancien de Schillinger et Gaertner concocte jolis plats mijotés et menus habiles.

Bartholdi
2, rue des Boulangers. 03.89.41.07.74. Menus : 21,80, 28,40, 34,10, 39,80, 51,30 E.
Cette brasserie historique dévolue à l'auteur de la statue de la Liberté est portée à bout de bras par les Foit. Thierry le fils et Roland le père accueillent tout sourire, proposant des mets de qualité à tous les prix, dans un cadre de taverne joliment rénovée. Belle carte des vins.

Meistermann
2, avenue de la République. 03.89.41.65.64. Menus : 11,50 E (déj.), 20, 25 E (vin c.), 38,50 E.
Gino Di Foggia tient avec alacrité cette brasserie classique du centre. Les classiques alsaciens (choucroute, bibelaskaes) figurent à côté des classiques tout court (tête de veau, rognon au pinot noir). Décor boisé, service empressé.

Aux trois poissons
15, quai de la Poissonnerie. 03.89.41.25.21. Menus : 19,40 E (déj., sem.), 28, 45 E.
Dans cette maison de tradition au bord du Lauch, Gilles Seiler travaille le poisson en finesse et les mets du jour avec application. Bon rapport qualité/prix.



LES MODESTES

La Petite Venise
4, rue de la Poissonnerie. 03.89.41.72.59. Carte : 30 E.
Julien Schroeder, natif de Sélestat, qui travailla à L'Auberge de l'Ill, a repris cette winstub de charme. Le cadre boisé avec ses photos souvenirs est croquignolet. La cuisine est simple, mais soignée. Accueil charmant de Viriginie Butterlin, qui travailla tout à côté, chez JYS.

Le Jardin du caveau Saint-Jean
47, Grand-Rue. 03.89.24.09.73. Menus : 11 E (déj.), 22, 25 E. Cette winstub de la Petite Venise a été reprise façon jardin par Marie et Nelly Braeunig, mère et fille. Avec l'exquise Nadège en salle, elle propose salades, plats frais et malicieux

Au chaudron
5, rue du Conseil-Souverain. 03.89.24.42.21. Menus : 9,20 E (déj.), 17,50, 27,30 E. Cette petite boîte, face au tribunal, a depuis peu à sa tête une jeune équipe, Raphaël Garcia en salle et Gaël Bodenan, formé au Bristol, en cuisine. Petits prix et plats sages.

Le Comptoir de Georges
1, place des Six-Montagnes-Noires. 03.89.20.60.72. Menu (" plat du jour ") : 8,20 E. Carte : 28 E. Michel Herrscher, boucher star, a ouvert, en complément de sa boutique, un comptoir dédié à son père. La déco est moderne, le lieu convivial. On peut venir boire à toute heure et goûter les mets du terroir, les belles viandes ou les suggestions du jour. Winstub Brenner 1, rue de Turenne. 03.89.41.42.33. Menu : 25,90 E. Agustino Di Foggia, dont les parents tiennent deux établissements fameux (papa Meistermann, maman Unterlinden) a repris la winstub mise à la mode par Gilbert Brenner. Il sourit avec allant, tandis que les classiques du genre ont droit de cité en cuisine.

Le Flory
1, rue Mangold. 03.89.41.78.80. Menus : 11, 21, 22 E. Jacques Geismar, charcutiertraiteur à Colmar, a repris avec dynamisme cette winstub vedette de la vieille ville. Registre simple et petits prix

Auberge du Neuland
2, chemin du Neuland. 03.89.23.49.37. Menus : 13 E (déj.), 23,90, 38, 45 E. Perdue dans la forêt, banale d'aspect, cette maison moderne vaut le détour. Philippe Gervasi, qui a travaillé chez Jean-Yves Schillinger, l'a revue contemporaine avec sobriété. Développant la belle terrasse, il joue la cuisine du marché au gré de menus-cartes étudiés

A la ville de Paris
4, place Jeanne-d'Arc. 03.89.24.53.15. Menu : 19,50 E. Claudine Bartholomé fait régner la bonne humeur dans cette winstub fameuse. Prix doux et plats du terroir s'affichent au quotidien



LES EXOTIQUES

Au soleil levant 15, rue Berthe-Molly. 03.89.24.48.55. Menus : 35, 55 E. Yasuaki Sato et son épouse, Hui Ling (photo), lui Japonais de Yokohama, elle Chinoise de Mandchourie, tiennent, dans un cadre sobre et discret, un QG nippon de qualité. Sushis, udons, sobas, tempuras, yakitoris figurent au top du genre

Anadolu
31, rue Vauban. 03.89.23.71.71. Menus : 27, 30 E. Talat Gurbuz (photo) est l'ambassadeur de la cuisine turque de la ville dans cette salle intime décorée de tapis d'Anatolie, prolongée d'une terrasse sur la rue piétonne. On se régale de mets exécutés avec art sans se ruiner

L'Annexe
5, place de l'Ancienne-Douane. 03.89.24.03.57. Assortiment de 12 sushis : 15,80 E. Jean-Yves Schillinger a imaginé un bar à sushis moderne et lumineux, avec comptoir tournant, tabourets, poissons crus en folie (sushis, makis, sashimis, rolls), tous extrafrais. Quelques plats chauds (brochettes, ravioles), salades, soupe miso et nouilles en prime.


Par Gilles Pudlowski

Publié dans LePoint le 02/09/2010









A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 11

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires