" Ca bouge à Colmar ! " Par Gilles Pudlowski


Dans notre revue de presse, un article de Gilles Pudlowski " ça bouge à Colmar " faisant un tour de piste des restaurants : retrouvez Caroline Cordier et Loic Lefebvre, de l'atelier du peintre, "la table du moment", le traiteur Patrick Fulgraff, Table de Louise et "La petite Venise" de Julien Schroeder.

Par ailleurs, je viens de reprendre les cuisines du
Rendez-vous de Chasse depuis le mois de mai, mais bien évidemment, je vous en parlerai plus longuement d'ici quelques temps.


" Ca bouge à Colmar ! " Par Gilles Pudlowski
" Un paysage gourmand, actif et chamboulé, dans la ville d'Hansi. A redécouvrir.

Longtemps, la ville d'Hansi nous avait habitué au conservatisme, voire à l'immobilisme. Voilà que de nouvelles étoiles scintillent dans son ciel gourmand. On a parlé récemment de la constellation Schillinger, relayé par le financier ami Marc Rinaldi (Côté Cour, JYS, JY Sushi). On a évoqué le Rendez-Vous de Chasse et sa voisine Auberge, comme la toujours sérieuse Maison des Têtes.

L'Atelier du peintre : " la table du moment "

Mais il faut découvrir " la "table du moment " au coeur de la vieille ville.
A deux pas de la Maison Pfister, face à la maison Schongauer, l'auteur de la Vierge au Buisson de Roses, Loïc Lefèbvre a fait de son Atelier du Peintre, la maison à découvrir.
L'Atelier du Peintre avec Caroline Cordier et Le chef Loic Lefebvre
L'Atelier du Peintre avec Caroline Cordier et Le chef Loic Lefebvre

Il y a le cadre contemporain, le service dynamique, les vins conseillés par Fabien Riboust, qui connaît la musique.
Reste que la cuisine fine et précise de ce natif de Verdun, passé sur la côte d'Azur, chez Chibois, Willer au Martinez, les frères Pourcel à Montpellier, joue le goût du jour avec allant et sans chichi.

Pour ne rien gâcher, les prix sont justes et le premier menu affaire superbe, propose des mets pleins de fraîcheur à la légèreté grande. Salade de boulgour aux encornets, blanc-manger à l'huile de truffe blanche et dés de foie gras, truite de mer poêlée et fricassée de fenouil ou gigot d'agneau au tian de tomate possèdent un côté sudiste qui plaît sans mal. Et, en issue, la pêche pochée à la vanille avec sa pâte façon streussel et sa glace citronnelle sont du cousu main.
On y ajoute l'accueil alerte de Caroline Cordier. Et l'on se dit que l'adresse est à marquer d'une pierre blanche.

Patrick Fulgraff : " Le petit Lenôtre de Colmar "

" Ca bouge à Colmar ! " Par Gilles Pudlowski
Patrick Fulgraff, alias Fufu pour les amis, était le cuisinier star du Fer Rouge, rue des Marchands.

Un imbroglio juridique lui a fait fermer boutique (la demeure est toujours vide et en vente à l'heure où j'écris), le contraignant à s'éloigner du centre.

C'est l'occasion de la redécouvrir en traiteur expert.
Il prépare des plats tout prêts, des banquets, agapes de copains, repas d'affaires en sur mesure. Et joue les épiciers modestes dans une boutique doublée d'un atelier moderne.

Fufu devenu le petit Lenôtre de Colmar : c'est une des nouveautés du moment.

Chaque jour, il propose et signe, à sa façon légère et fine, des mets à emporter. Riz façon paella, sandre à la fleur de pistil, sauté d'agneau au pistou, quenelle de brochet indiquent que cet orfèvre des mets fins n'a pas perdu la main.
Et les vins qu'il conseille, surtout venant de la vallée du Rhône, valent la dégustation et l'emplette.

La table de Louise ; Un Bistrot Chic

La Table de Louise fut jadis une des premières tables étoilées de la ville. C'est désormais un bistrot chic et rétro dans les tons grisés, avec des clins d'oeil à un journal disparu (l'Express de Mulhouse) et à une grand-mère imaginaire.
" Ca bouge à Colmar ! " Par Gilles Pudlowski

Le chef/gérant de la maison est Alain Baradel, associé à Philippe Bohrer, qui possède on le sait depuis sa reprise du " Croco ", une douzaine de demeures entre Strasbourg, Rouffach et Mulhouse. Ancien de Marchal aux Trois Epis, formé chez Schillinger et Gaertner, le petit Alain sait charmer son monde avec une cuisine classique pleine de tact et de malice.
Tranche de saumon fumé à la crème de raifort, croustillant de pieds de porc aux écrevisses, suprême de poulet aux champignons et flan d'ail doux ou jubilée de griottes au kirsch et amandes grillées avec son dôme de crème brûlée font plaisir.
Jolis plats mijotés et menus habiles."

Par Gilles Pudlowski

Publié dans le Reflet des Dernières Nouvelles d'Alsace


RELIRE

L'atelier du peintre : une carte en vue

Restaurant Le Fer rouge ; toujours à vendre









A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 11

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires