"CRISTA’LION", le restaurant du Musée Lalique


Parcourant Le Pays de La Petite Pierre en Alsace, il y a quelques semaines, après avoir fait escale à l’Hôtel-restaurant Le Lion d’Or à la Petite-Pierre, il aurait été dommage de ne pas poursuivre jusqu’à Wingen-sur-Moder, pour visiter le Musée Lalique, dédié au verre et à la magie du Cristal.
Au fin fond de cette contrée Bossue, au moment de se restaurer, on découvre le café-Brasserie "Crista’Lion", l'étape gourmande du musée. Tenu par Agnès Velten, la sœur de Philippe Velten, créateur du nouveau concept le 'Lion's Crok', une exclusivité du Crista'Lion.


La terrasse du Crista'Lion, attenante au musée ©JulienBinz
La terrasse du Crista'Lion, attenante au musée ©JulienBinz
Les deux entités, Musée et Restaurant, partagent la même genèse, une ouverture le 2 juillet 2011, pour valoriser la tradition verrière des Vosges du Nord et l’installation du célèbre bijoutier et joaillier René Lalique (1860-1945).
Peu prospère, la région avait le mérite d’offir aux maîtres-verriers les matières premières nécessaires à l’exercice de leur art. L’épais manteau de grès couvrant la contrée fournit en effet la silice, élément de base pour la fabrication du verre, et les forêts abondantes, le combustible.

Aujourd’hui le musée unique en Europe expose 650 pièces de toute beauté exposées sur 900m2. La visite s’achevant, l’espace restauration en contrebas, réjouit notre vue de ce large panorama. "Au vert" tranquille, paisible, l’esprit toujours vagabondant, on s’installe pour rêver. La jolie terrasse aménagée, boisée et de vert anisé, évoque le printemps à la fraîcheur automnale, et permet surtout de profiter des derniers rayons ensoleillés. Le restaurant, une ancienne maison de verrier, haut de plafond, est d’une structure surprenante. Moderne, agencée de manière contemporaine -bois, plastique et baies vitrées-, s’organisant sur une mezzanine, il donne une hauteur sur le concept de restauration avant-gardiste.

Vue depuis la mezzanine ©JulienBinz
Vue depuis la mezzanine ©JulienBinz
Le temps d’un café ou d’un déjeuner, Crista’Lion, appartenant au Musée Lalique, prolonge la visite. Agnès Velten, la responsable, exploite une concession renouvelable tous les deux ans. Diplômée du lycée hôtelier d’Illkirch, elle a toujours travaillé dans l’établissement familial Au Lion d’or, dans lequel, polyvalente, elle officiait en salle, en réception, entretenant le potager ou renforçant la brigade de cuisine les jours de grandes affluences. Elle gère aujourd’hui ce nouveau concept, avec la complicité de Philippe Velten, qui a élaboré ; le Lion's Crok ; un plat traditionnel décliné dans un chausson.

Le Lion' s Crok : jambon, oeuf, fromage.©JulienBinz
Le Lion' s Crok : jambon, oeuf, fromage.©JulienBinz
3 personnes s’activent pour servir –uniquement au déjeuner- jusqu'à 50 couverts. La carte propose tout aussi bien des petits plats du jour, soupes de saison, quiches, salades strasbourgeoises ou pâtés en croûte "Lion d’or", et vous l’aurez compris l’hôtel-restaurant à la Petite Pierre, gère une partie de la production, finalisée et envoyée sur place. À l’arrière, une petite cuisine très fonctionnelle, suffit amplement pour le service. Mais notre attention est attirée par ce petit appareil, type gaufrier, qui avale la feuille de brick et les garnitures du Crok Lion, pour le fermer en chausson.

Le Crok façon matelote ©JulienBinz
Le Crok façon matelote ©JulienBinz
Quelles recettes Philippe Velten a-t-il imaginées ? Goûteuses et généreuses, elles symbolisent la tradition revisitée, croquée par le géant de la Petite Pierre. Le Crok’Alsacien se garnit de boudin et compotée de pommes, Le Crok Façon matelote, comme son nom l’indique, de saumon, d’oignons grelots, de champignons de Paris et de nouilles, le Crok au fromage raffole de chèvre, poire et châtaigne, Le Crok végétarien, revisite la pizza avec les champignons, la mozzarelle et la pulpe de tomates, alors que le Lion’s Crok , fourré de jambon, œuf et fromage, reste et restera, une valeur sûre.

le généreux mille-feuille en dessert ©JulienBinz
le généreux mille-feuille en dessert ©JulienBinz
Tout au long de l'année, des animations thématiques sont organisées en fonction du calendrier, des manifestations du Musée Lalique ainsi que des événements du Pays de La Petite Pierre. Les groupes, qui visitent le musée ainsi que les séminaires d'entreprises, bénéficient de l'auditorium du musée pour travailler, puis du Crista'Lion pour se détendre et se restaurer.

Par Sandrine Kauffer
Crédit photos ©JulienBinz



Café - restaurant Crista'Lion
rue du Hochberg
67290 Wingen sur Moder
Tél : 03 88 02 54 04
Plat du Jour 8€
Formules : entrée + plat :11€, - Plat + dessert : 9,50€ - 3 plats: 14€

Musée Lalique
www.musee-lalique.com/


RELIRE

"CRISTA’LION", le restaurant du Musée Lalique
Le Lion d'Or à La Petite Pierre; entre tradition et innovation

Situé au coeur du Parc Naturel régional des Vosges du Nord, sur la route principale de La Petite Pierre, cette historique adresse hôtelière se découvre au détour d'un itinéraire de forêt, de colline et de sous-bois, alternés, passant devant la demeure châtelaine de Cléone la couturière. Stationné devant la fresque peinte par Edgar Mahler, on découvre un établissement 3* tenu par la famille Velten depuis 6 générations. ..
LIRE LA SUITE en cliquant ICI


"CRISTA’LION", le restaurant du Musée Lalique
Le Lion d'or se revitalise avec l'Arbrothérapie®

En 2002, le Lion d'Or est à un tournant de son histoire, et prend de la hauteur pour ne pas dire de la stature avec la prise de responsabilités de Philippe Velten, qui succède à son père Robert Velten, décédé en 2010, toujours épaulé avec attention par sa maman Liliane Velten. Ce complexe hôtelier, classé 3*, d'une quarantaine de chambres, doté d'un Spa, ses deux salles de restaurants, LA S'Loewestuewel et le restaurant gastronomique, ainsi que son nouveau concept de soins autour de l'Arbrothérapie®..
LIRE LA SUITE en cliquant ICI

VOIR L'ALBUM PHOTOS











1.Posté par tine le 17/11/2013 18:04

Avant de visiter le musée, nous avons souhaité déjeuner. Nous avons tenté le restaurant du musée Lalique. La carte est très réduite et les plats proposés chers pour ce qu'on a dans l'assiette.
La bouchée à la Reine de mon mari était réchauffée au micro-ondes et pas très bonne. Mon crok au saumon n'a pas tenu ses promesses. Cela pouvait convenir pour une entrée, éventuellement, mais pas pour un plat. Je suis restée sur ma faim. Il faisait froid dans la pièce ce qui n'a pas contribué à nous mettre à l'aise.Heureusement que le musée vaut le détour.


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 53

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires