Arnaud Lallement, Chef de l’Année 2014 (magazine Le Chef)


Lundi 22 septembre 2014, la 28ème cérémonie des trophées Le chef, décernés par le chef magazine s'est déroulée au pavillon d'Armenonville à Paris (75). La profession a voté et a récompensé
Arnaud Lallement, Chef de l’Année 2014, Ophélie Bares, Pâtissière de l’Année 2014 et Caroline Furstoss, Sommelière de l’Année 2014

Fabien Ferré est l' Espoir de l’Année 2014 et Christian Constant a été récompensé du prix de la transmission, remis par Jacques Le Divellec, lauréat de l'an dernier.


Arnaud Lallement, Chef de l’Année 2014 (magazine Le Chef)
Au cours d’une soirée exceptionnelle, animée par Stéphane Rotenberg et Anne Luzin, les grands acteurs de la haute cuisine ont été couronnés. Plus de 6000 chefs cuisiniers, pâtissiers et sommeliers ont voté, à bulletin secret, pour élire les 3 personnalités représentant le mieux la profession en 2014.

Cette année encore, des hommes mais surtout des femmes d’exception ont été récompensés à la hauteur de leur engagement et de leur talent.

Arnaud Lallement est le chef de l'année 2014

Arnaud Lallement, Chef de l’Année 2014 (magazine Le Chef)
Cette année, c’est à  Arnaud Lallement que revient cette distinction ! Il rejoint donc le prestigieux palmarès des années précédentes : Arnaud Donckele en 2013, Eric Frechon en 2009, Anne-Sophie Pic en 2007…

Arnaud Lallement, le chef de L’Assiette Champenoise, a décroché le titre de Chef de l’Année 2014. Sobre, généreux et définitivement porté par les valeurs familiales, le jeune quadragénaire reçoit une distinction professionnelle qui récompense un chef talentueux ayant fructifié l’héritage de son père. Après avoir décroché à 18 ans son diplôme de l’Ecole Hôtelière de Strasbourg, il a officié sous les ordres de Roger Vergé, chef du mythique Moulin de Mougins, Michel Guérard, l’un des plus anciens chefs 3 étoiles de France, ou encore Alain Chapel et son célèbre établissement à Mionnay.

En 1997, il rejoint son père à l’Assiette Champenoise, à Tinqueux, et prend les rênes des cuisines à seulement 26 ans. Sa passion et son inventivité agissent et plus rien n’arrête sa progression, 1 puis 2 et enfin 3 étoiles en 2014 ! Avec ce titre, Arnaud, élu par ses pairs, a bouclé la boucle, on lui souhaite que ça dure le plus longtemps possible….

Ophélie Bares, Pâtissière de l’Année 2014 !

Arnaud Lallement, Chef de l’Année 2014 (magazine Le Chef)
Elevée au rang d’art depuis quelques années, la pâtisserie est devenue un véritable phénomène. Des émissions de télévision ou des salons lui sont dédiées, de grands chefs ouvrent leur propre pâtisserie, de multiples concours la mettent à l’honneur. Et depuis 2008, la profession récompense le pâtissier qui, à travers son talent, a le mieux représenté la pâtisserie au cours de l’année. C’est au tour d’Ophélie Bares, officiant à L’Auberge du Jeu de Paume à Chantilly (60), de recevoir des mains de ses pairs le prestigieux prix.


Arnaud Lallement, Chef de l’Année 2014 (magazine Le Chef)
Preuve de son exceptionnelle maturité, la chef pâtissière dirige à seulement 27 ans une équipe de quatre personnes au sein du prestigieux établissement de Chantilly, L’Auberge du Jeu de Paume. L’hôtel Meurice lui offre d’ailleurs sa première expérience professionnelle. Elle y reste 2 ans et demi, avant de rejoindre le Ritz durant 3 ans. Grande compétitrice, la spécialiste des desserts a brillé lors de la finale de l’émission « Qui sera le prochain grand pâtissier ? » sur France 2 après plusieurs semaines de compétition acharnée.

Les nominés
Ophélie Bares, L'auberge du Jeu de Paume,
Yann Couvreur, Prince de Galle,
Arthur Fevre, Les Crayères,
Cédric Grolet Le Meurice,
François Perret Shangri-là
Julien Dugourd, La Chèvre d'Or

Caroline Furstoss, Sommelière de l’Année 2014 !

Arnaud Lallement, Chef de l’Année 2014 (magazine Le Chef)
Rarement mis en valeur, le titre de Sommelier de l’Année met à l’honneur une profession parfois méconnue mais nécessitant un grand sens de la dégustation et une culture œnologique importante.

Depuis 2002, les meilleurs sommeliers français se sont succédés pour remporter cette récompense prestigieuse. Après Sylvain Nicolas en 2013 officiant au restaurant Guy Savoy (75), cette année c’est Caroline Furstoss qui est récompensée.

Arnaud Lallement, Chef de l’Année 2014 (magazine Le Chef)
A trente ans à peine, cette passionnée montre au quotidien que le vin est un plaisir épicurien qui se partage et se décline à l’infini. La jeune alsacienne peut se targuer d’avoir effectué une belle boucle étoilée. Après une formation en sommellerie à l'école hôtelière de Strasbourg, Caroline Furstoss, développe sa connaissance œnologique dans des maisons étoilées et groupes hôteliers renommés tels que le Méridien à Dubaï, l'Apicius à Paris, et l'Hôtel Shangri-La Paris. Nouvelle aventure : elle a rejoint récemment l'équipe de Jean-François Piège et de son restaurant Thoumieux en tant que chef sommelière.

Les nominés
Caroline Furstoss, Restaurant Jean-François Piège,
Romain Iltis, L'Arnsbourg
Manuel Peyrondet, Royal Monceau
Florian Balzeau, Restaurant Thierry Drapeau
Lionel Campan Hotel Negresco

Les Tremplins Le Chef 2014 sont…

Arnaud Lallement, Chef de l’Année 2014 (magazine Le Chef)
Chaque année, le magazine professionnel Le Chef met à l’honneur des jeunes chefs entrepreneurs, qui se sont installés dans l’année à leur propre compte. La profession met en lumière et accorde un soutien et une reconnaissance aux nouveaux entrepreneurs. Véritables coups de pouce, les Tremplins Le Chef assurent aux lauréats une visibilité certaine et saluent leur prise de risque. Les grands gagnants 2014 sont :

Steven Ramon (Le Rouge Barre, Lille),
Keigo Kimura (L’Aspérule, Auxerre),
Olivier Da Silva, (L’Odas, Rouen)
Damien Boudier (Bissac, Paris)

Fabien Ferré, Espoir de l’Année 2014 !

Arnaud Lallement, Chef de l’Année 2014 (magazine Le Chef)
Le Prix de l’Espoir de l’Année est décerné chaque année à un jeune chef ou second de cuisine de moins de 30 ans. Sous les yeux attentifs d'un jury prestigieux composé de 14 chefs, rassemblant 37 étoiles au Guide Michelin, Fabien Ferré de l’Hôtel du Castellet a su se démarquer des cinq autres finalistes (Cédric Bobinet, Le Taillevent, Alexandre Lechêne, Hôtel Alta Peyra, Kévin Dubois, Restaurant Jean Sulpice, Jean-François Beauduin, Domaine des Hauts de Loire et Luc Riegert, Le Cygne).

Les 6 candidats en compétition ont rivalisé de technique et de créativité pendant trois heures d’épreuve, lors de laquelle ils devaient confectionner un plat et un dessert, imaginés par Arnaud Donckele, président du jury et Chef de l’Année 2013.

Un jury prestigieux :

Arnaud Lallement, Chef de l’Année 2014 (magazine Le Chef)
Arnaud DONCKELE, Résidence de la Pinède ***, Saint Tropez
Frédéric BLANC, Restaurant Georges Blanc***, Vonnas
Christopher COUTANCEAU, Restaurant Richard et Christopher Coutanceau**, La Rochelle
Alain DUTOURNIER, Le Carré des Feuillants**, Paris
Patrick JEFFROY, Hôtel de Carantec**, Carantec
Jean-Georges KLEIN, L’Arnsbourg***, Baerenthal
Arnaud LALLEMENT, L’Assiette Champenoise***, Tinqueux
Régis MARCON, Restaurant Régis et Jacques Marcon***, Saint Bonnet-le Froid
Anne-Sophie PIC, La Maison Pic***, Valence
Éric PRAS, Maison Lameloise***, Chagny
Emmanuel RENAUT, Flocons de Sel***, Megève
Nicolas SALE, Le Kintessence** et Le Kilimandjaro**, Courchevel 1850
Michel SARRAN, Restaurant Michel Sarran**, Toulouse
Christophe SCHMITT, Fouquet’s Barriere Restaurant Le Diane*, Paris

Christian Constant a été récompensé du prix de la transmission, remis par Jacques Le Divellec, lauréat de l'an dernier
Christian Constant a été récompensé du prix de la transmission, remis par Jacques Le Divellec, lauréat de l'an dernier
Créé en 1987, les Trophées Le Chef sont devenus une référence dans le secteur de la restauration, car ce sont les seuls prix décernés par les chefs pour les chefs. Il s'agit d'un vote à bulletin secret et non une élection..


Ils ont fait la Une du Magazine Le Chef en 2014
Ils ont fait la Une du Magazine Le Chef en 2014
Créé en 1987 par Francis Luzin, fondateur du magazine professionnel Le Chef, le titre de Chef de l’Année est incontestablement devenu une référence prestigieuse dans le monde de la gastronomie. Les plus grands noms français ont obtenu ce trophée tant convoité, décerné par leurs pairs. Lors de la soirée, Arnaud Lallement a reçu la Une de son père, encadrée. Il l'a brandit comme un second trophée. Un joli cadeau !

Cliquer sur le visuel pour voir la remise du prix à Arnaud Lallement


Cliquer sur le visuel pour voir la remise du prix à Ophélie Barès


Cliquer sur le visuel pour voir la remise du prix à Caroline Furstoss


voir toutes les photos en cliquant sur le visuel










A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 53

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires