Ammerschwihr : 4 intronisations sur le Salon des vins et de la gastronomie


Pour la 13 ème année consécutive, Ammerschwihr, sur la route des vins d'Alsace (68) accueille des vignerons de tous les horizons dans sa salle polyvalente. Le samedi 12 mars 2016, La confrérie des amis d'Ammerschwihr et du Kaefferkopf présidé par François Bluem ainsi que la Commanderie des Cordons Bleu de France section Alsace et son Président Gérard Kuehn, tous deux réunis par leur complémentarité (vins et pains) ont procédé à l'intronisation de quatre nouveaux membres.


Côte à côte: deux confréries de la gastronomie
Côte à côte: deux confréries de la gastronomie
François Bluem, en habit d'apparat, et en cortège, entre en salle suivi des membres d'honneur. "Collègues de la table et de la vigne, je déclare ce salon ouvert. Après avoir remercié er salué les élus présents, rappelé le principe du salon (le 13ème), le nombre des nouveaux arrivants, la qualité des mets servis par la Commanderie des Cordons Bleus de France Délégation Alsace et la bonne convivialité qui réunit les participants et ce qui en fait son succès, il souligne que "Le pain et le vin sont les deux fondamentaux de notre civilisation et qu'ils doivent être dégustés ensemble."

François Bluem préside la confrérie des amis d'Ammerschwihr et du Kaefferkopf
François Bluem préside la confrérie des amis d'Ammerschwihr et du Kaefferkopf
Porteur des valeurs et ambassadeurs de La confrérie des amis d'Ammerschwihr et du Kaefferkopf, il souligne ses finalités qui sont de valoriser l'image d'Ammerschwihr et célébrer son Kaefferkopf ainsi que les vins de son domaine viticole. "Notre Kaefferkopf est la perle des vins parmi les meilleures au monde", s'exclame-t-il, tout sourire.

Il procède ensuite au rituel des l'intronisation avec la prière du Kaefferkopf et le serment prêté par les trois récipiendaires "Je fais le serment de défendre, de faire aimer et d'aimer jusqu'à la fin de mes jours ce prestigieux nectar, breuvage de paix et d'amour" ont proclamé en choeur Julie Lorimer Viudes, vigneronne du Domaine De La Rencontre, Roger Hindenoch, ancien carrossier, responsable des espaces verts de la ville de Lampertheim et Jean-Luc Klein, électricien-frigoriste chez un brasseur connu.

3 intronisations sur le salon
3 intronisations sur le salon
Pour conclure le rituel, François Bluem saisit le "cep de vigne" par le "côté le plus dangereux", plaisante-t-il afin de l'apposer sur leurs épaules. Le final est la dégustation du cépage-roi dans un verre en cristal ancien.

"Le fait de promouvoir le savoir-faire des vignerons des autres régions et pays, est une ouverture d'esprit que j'apprécie énormément. C'est la raison pour laquelle je suis une assidue de ce salon" confie Julie Lorimer Viudes.

Puis François Bluem cède la parole à son homologue président Gérard Kuehn. "Chose rare", introduit-il, "La Commanderie va procéder à une intronisation sur un salon".

Gérard Kuehn préside la Commanderie Des Cordons Bleus de France section Alsace
Gérard Kuehn préside la Commanderie Des Cordons Bleus de France section Alsace
"Nous sommes une association non professionnelle, un groupe d'épicuriens et d'amis", souligne Gérard Kuehn Commanderie Des Cordons Bleus de France section Alsace

"Quatre fois dans l'année, nous organisons des repas d'études chez un restaurateur visité par plusieurs membres anonymes", explique-t-il en guise de présentation. "Pour ces repas, nous fixons un budget par personne au restaurateur qui nous propose alors un menu à son idée et les vins qu'il aura choisi. A la fin de ces repas, l'officier de bouche fait le commentaire sur ce qui nous a été cuisiné. Si nous sommes satisfaits, nous remettons au restaurateur le panonceau de la Commanderie. Libre à lui de se faire introniser ou non", conclut-il. "Nous transmettons ensuite nos commentaires à notre Commanderie mère de Dijon qui en fait juste usage", conclut Gérard Kuehn, ancien second de Pierre Gaertner aux Armes de France à Ammerschwihr et ancien hotelier-restaurateur à Ingersheim

Sandrine Kauffer a été intronisée Honoris Causa
Sandrine Kauffer a été intronisée Honoris Causa
"Je vais à présent procéder à l'intronisation Honoris Causa de Sandrine Kauffer fondatrice du Journal de Julien Binz et qui vient d'ouvrir le restaurant JULIEN BINZ à Ammerschwihr fin 2015.

Sandrine Kauffer s'est ainsi faite "adouber" par une épée datant de la première guerre mondiale des mains de Gérard Kuehn. Pour ce faire elle a été parrainée par Georges Huchelmann (boulangerie Aux Champs de blé à Ammerschwihr) et Cathy Kuehn, secrétaire de la Commanderie et qui ouvre mardi prochain son restaurant l'Abreuvoir à Turckheim

Entourée de sa marraine Cathy Kuehn et de son parrain Georges Huchelmann
Entourée de sa marraine Cathy Kuehn et de son parrain Georges Huchelmann
Cette distinction vient s'ajouter au prix du "Rayonnement De La Gastronomie Alsacienne à travers le monde" créé par La région Alsace et qui lui a été remis par Jean-François Piège et Guy Domonique Kennel lors d'une soirée en l'honneur des Grandes Tables du Monde au palais des Rohan en 2014.

Depuis, élue par les lecteurs du Journal L'Alsace " Alsacienne de la semaine " en décembre 2015, elle a multiplié son concept du journal à Paris et en Touraine et a créé l'émission culinaire Les Gastronautes

" Je remercie Gérard Kuehn de m'avoir intronisée Honoris Causa", cette distinction est une reconnaissance pour mon travail journalistique et mon engagement pour défendre les acteurs et les produits de la gastronomie. C'est aussi, sans doute, une façon de nous dire bienvenue à Ammerschwihr puisque nous venons d'ouvrir notre restaurant JULIEN BINZ le 16 décembre dernier."

Longe de veau, cuite à basse température, spaetzlés aux morilles, sauce foie gras
Longe de veau, cuite à basse température, spaetzlés aux morilles, sauce foie gras
Puis dans la grande salle dressée en banquet les visiteurs ont dégusté les différents mets préparés par les membres de la Commanderie des Cordons Bleus de France, section Alsace.

Foie gras de la commanderie, Djalaïe, salade de chou-fleur, Dacquoise de saumon mariné, mousse de chèvre frais et raifort, Terrine aux deux truites et sauce cocktail, Escargots en condriglioni rigati, tomates du jardin en sauce, Tourte aux deux truites et sauce Riesling avec petits légumes, Fischnaka, sauce tomatée, Magret de canard, sauce Pinot noir, purée de céleris, Longe de veau, cuite à basse température, spaetzlés aux morilles, sauce foie gras, Brick d’effiloché de queue de boeuf, confiture d’oignons, Parmentier de biche, croustillant de chou-rouge et jus de truffe, Les fromages d’Alsace et Les gourmandises de Georges.


Parmentier de biche, croustillant de chou-rouge et jus de truffe ©G.Thomas
Parmentier de biche, croustillant de chou-rouge et jus de truffe ©G.Thomas
Quant aux vins, les épicuriens n'avaient que l'embarras du choix, à moins de rester fidèles au cépage-roi d'Ammerschwihr; le Kaefferkopf représenté sur le salon par les vignerons Freyburger, Simonis, Alphonse Heitzmann ou encore Sick-Dreyer.

Par Zoe Kettela.
Crédit photos © Zoe Kettela et Guy Thomas


www.kaefferkopf.net/

www.cordonsbleusalsace.com/

RELIRE


Cliquer sur le visuel pour voir plus de photos


Cliquer sur le lien pour voir toutes les photos










A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 55

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires