Aline Guiot, élue Meilleure Gastronome d'Alsace 2016


Jamais deux sans trois pour Aline Guiot qui remporte la 57 ème édition du concours du Meilleur Gastronome d'Alsace du Club Prosper Montagné, sur le thème : Mousseline de Brochet, garniture au choix, qui s'est déroulé dans le restaurant historique de la Maison des Têtes à Colmar (68).

Pour ce grand rendez-vous tant attendu des gastronomes, cinq candidats se sont affrontés derrière les fourneaux: Martine Kaufmann de Fessenheim -Christa Grass de Pfaffenhofen - Christian Grand de Colmar - Sandrine Viry de Rosheim et Aline Guillot de Tagsdorf. Le jury était composé de Loïc LEFEBVRE, Président du jury (1*, L'atelier du Peintre à Colmar) - Jean-Michel EBLIN (1*, le Maximilen à Zellenberg) , Alexis ALBRECHT (1*, Au Vieux Couvent à Rhinau) et François PAUL Président du club Prosper Montagné d’Alsace.


de G à D : S. Viry, A. Albrecht, M. Kaufmann, J-M Eblin, F. Paul, C. Grass, A. Guiot, L. Lefebvre, E. Girardin et C. Grand ©Z.Kettela
de G à D : S. Viry, A. Albrecht, M. Kaufmann, J-M Eblin, F. Paul, C. Grass, A. Guiot, L. Lefebvre, E. Girardin et C. Grand ©Z.Kettela
Le jury est unanime : " Il y a du niveau, les candidats se démarquent de plus en plus par leur technique et leur créativité ".

C'est la présentation d'Aline Guiot qui a fait pencher la balance, suivie de très près par Sandrine Wiry. Après s'être hissée à la deuxième place les 2 années précédentes (2014 et 2015), Aline Guiot, professeur d'art plastique au collège Françoise Dolto à Sierentz, persiste une troisième année et décroche le fameux sésame du Meilleur Gastronome d'Alsace 2016, avec son plat intitulé "Quenelle de brochet en deux façons, velouté d'écrevisses, corail d'oursin , brunoise d'asperges vertes, écrevisse snackée aux grains d'Umami. "

"J'avoue aimer regarder les shows culinaires à la télévision, non pas pour le coté téléréalité mais plutôt pour m'inspirer et être toujours à l'affut des petites astuces" révèle Aline. "J'aime bien tester des recettes, essayer de nouvelles saveurs, gouter .... En deux mots j'aime me faire plaisir."

Francois Paul a remis la coupe Prosper Montagne à Aline Guiot ©Z.Kettela
Francois Paul a remis la coupe Prosper Montagne à Aline Guiot ©Z.Kettela
"Je ne connaissais pas du tout ce concours. C'est David Boespflug MOF en 2004 à la boucherie charcuterie traiteur où je travaillais qui m'avais incitée à me lancer dans l'aventure. Il était strict et rigoureux; deux qualités qui m'ont bien servie ", reconnait Aline Guiot

"Dans l'établissement où j'enseigne l'art plastique, je fais faire à mes élèves des faux plats, en papier mâché. En attendant de réaliser un atelier de cuisine pédagogique avec la complicité du chef de la cantine, je pense refaire la déco du réfectoire" déclare Aline Guiot

Aline Guiot, élue Meilleure Gastronome d'Alsace 2016 ©Z.Kettela
Aline Guiot, élue Meilleure Gastronome d'Alsace 2016 ©Z.Kettela

Sandrine Viry se classe  ©Z.Kettela
Sandrine Viry se classe ©Z.Kettela
Déjà Lauréate du concours Prosper Montagné 2013, Sandrine Viry est une habituée des compétitions telles que « les Toqués de l'entreprise », organisée par Cuisine Aptitude à Strasbourg. "Je cuisine souvent avec ma maman, pour moi la cuisine c'est un moment de détente, où l'on ne pense à rien." note Sandrine "J'aime bien gouter aux plats des grands chefs, je trouve ça plaisant d'intégrer leur cuisine" poursuit-elle amusée. Dans les cuisines du restaurant historique de la maison des têtes, l'ambiance était très détendue.

Hugo Ehrhardt (cuisinier de la brigade d'Eric Girardin) a mis les candidats à l'aise dès leur arrivée. "Ce n'est pas évident pour quelqu'un qui n'est pas habitué à utiliser du matériel professionnel. J'aime ce que je fais et je voudrais que les candidats se sentent le mieux possible dans les cuisines tout comme les clients dans la salle", explique Hugo en restant très attentif à la moindre sollicitation.


Christa Grass vient de loin, 1h30 de route depuis Pfaffenhoffen. La maman de trois enfants s'installe en toute sérénité. " Je cuisine pour ma famille, je regarde souvent les émissions culinaires, je prends parfois des cours de cuisine et quand j'ai vu l'annonce dans le Journal de Julien Binz, je me suis décidée de tenter l’expérience pour voir. C’est la première fois que je participe à un concours", raconte-t-elle enchantée d'avoir été sélectionnée.

Christa Grass participe pour la première fois à un concours de cuisine ©Z.Kettela
Christa Grass participe pour la première fois à un concours de cuisine ©Z.Kettela
Quant à Christian Grand, retraité de l'Education Nationale, il est arrivé en premier, "On reconnaît bien les fidèles passionnés". Christian est un vrai mordu. Ce défenseur de la culture culinaire alsacienne aime se lancer des défis. Pas plus tard qu'il y a deux mois (Suite à une annonce parue dans les Nouvelles Gastronomique de Paris) Christian avait réalisé des madeleines au Munster et aux Knacks, lors du concours amateur de l’École de Cuisine Gourmets de l'Institut Paul Bocuse à Lyon. Il est également un grand fidèle du concours Prosper Montagné, et il y participe depuis un quelques années. "J'aime la cuisine mais surtout la pâtisserie au point de partager ma passion en animant des ateliers boulangerie/pâtisserie avec l’ALEP, une association de loisirs à Colmar."

Le plat d'Aline Guiot : Quenelle de brochet en deux façon, velouté d'écrevisse, corail d'oursin , brunoise d'asperges vertes écrevisse snacké aux grains d'Umami ©Z.Kettela
Le plat d'Aline Guiot : Quenelle de brochet en deux façon, velouté d'écrevisse, corail d'oursin , brunoise d'asperges vertes écrevisse snacké aux grains d'Umami ©Z.Kettela
Toujours aussi admiratif, Jean Michel Eblin , jury invétéré et membre du club Prosper Montagné déclare. "Les amateurs ont beaucoup évolué ces dernières années, ils sont de plus en plus jeunes, les concours amateurs ont la cote sur les écrans de télé et prennent une grande ampleur. Je participe presque tous les ans quand j'ai le temps, et ceci depuis une vingtaine d'années, j'aime bien cet échange", dit-il. "Les candidats arrivent toujours à nous surprendre"

Jean Michel Eblin, membre des étoiles d'Alsace et qui qualifie sa cuisine de "juste", ni trop traditionnelle, ni trop innovante, se trouve dans son élément avec la recette imposée de mousseline de brochet : "J'affectionne tout particulièrement le poisson et les crustacés, mais plutôt crus, surtout la langoustine que je suis capable d'intégrer dans tous les plats," ajoute le chef. "En tout cas, j'ai trouvé que l'assiette d'Aline reflète bien sa personnalité. Elle est professeur d'art plastique et on retrouve justement différentes formes, différentes couleurs, c'est bien structuré, une très belle assiette avec en plus une bonne texture et du goût," souligne Jean-Michel Eblin.

Le plat de Sandrine Viry : Mousseline de brochet sauce velouté de crevettes grises , épinard au beurre et ses deux croustillants ©Z.Kettela
Le plat de Sandrine Viry : Mousseline de brochet sauce velouté de crevettes grises , épinard au beurre et ses deux croustillants ©Z.Kettela
" De nos jours, on nous demande d'être de plus en plus des artistes dans nos assiettes, on mange avec les yeux avant de manger avec la bouche. Aline a du talent, Bravo ! " s'exclame Jean-Michel Edlin.

François Paul, président du club Prosper Montagne a chaleureusement félicité les candidats qui n'ont pas démérité et qui, chaque année gagnent en expérience. "Toutes vos réalisations ont été faites avec du goût et de la créativité, avec de petites imperfections pour les uns, un manque de moelleux pour les autres, néanmoins ces petites erreurs vous font évoluer et vous font grandir. Mais il fallait designer un vainqueur, comme pour chaque concours " a déclaré le président du club, juste avant la proclamation des résultats par M Gérard Kritter secrétaire général du club Prosper Montagné, qui a remis par la même occasion les coupes des années précédentes; les Coupes Prosper Montagné Paris, pour la lauréate 2014 Coralie Lignier et la Lauréate 2015 Doris Baumgartner ainsi que les Coupes Prosper Montagné Alsace à Aline Guiot qui s'est classée deuxième deux années de suite.

Les deux lauréates remportent deux bons pour une immersion dans les cuisines d'un chef membre du club Prosper Montagné ainsi qu'un bon repas pour les trois autres candidats à valoir dans l'un des établissements membres du Prosper Montagné Alsace de leur choix.

Par Zoe Kettela
Crédit photos Zoe Kettela

Le concours s'est déroulé dans la cuisine de la brasserie de la Maison des Têtes en attendant l'ouverture de la nouvelle cuisine du nouveau restaurant gastronomique prévu en juin 2016 ©Z.Kettela
Le concours s'est déroulé dans la cuisine de la brasserie de la Maison des Têtes en attendant l'ouverture de la nouvelle cuisine du nouveau restaurant gastronomique prévu en juin 2016 ©Z.Kettela









A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 53

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires