A Strasbourg : "Qu'est-ce qu'on mange?" Chez Charles Sengel


Le 3 février 2015, Vanessa Rochman et Charles Sengel unissent leurs compétences et ouvrent leur restaurant "Qu’est-ce qu’on mange ?" dans une petite ruelle très animée du 7 rue des Tonneliers à Strasbourg (67) au cœur de la Petite France. Anciennement Le Kobus, Charles et Vanessa remettent le restaurant au goût du jour et propose une carte bistronomique faite maison.


A Strasbourg un nouveau resto : "Qu'est-ce qu'on mange?" ©SandrineKauffer
A Strasbourg un nouveau resto : "Qu'est-ce qu'on mange?" ©SandrineKauffer
Après sa formation au CEFPPA à Illkirch et 7 ans (en tout) passées à la winstub Le Clou chez ses parents Marie et Roger Sengel, passant par La Salamandre de Franck Meunier avec Fernand Graff, Charles Sengel rejoint la brigade du Buerehiesel d'Eric Westermann à Strasbourg, 1* Michelin. C'est durant cette période que Charles et Vanessa se rencontrent et projettent tout doucement l’ouverture de leur restaurant.


Charles Sengel et Vanessa Rochman ont repris l'ancien Kobus rue des Tonneliers ©SandrineKauffer
Charles Sengel et Vanessa Rochman ont repris l'ancien Kobus rue des Tonneliers ©SandrineKauffer
Elle, originaire de Strasbourg, diplomée d’un CAP au lycée Charles de Foucauld à Schiltigheim et d'un Bac Pro au CEFPPA d’Illkirch après quelques expériences au Hilton à L'Atelier du Goût des Morabito ou aux Armes de Strasbourg, elle décroche sa place également chez Eric Westermann.
" Jamais je n'aurai pu imaginer que j'allais devenir chef d'entreprise" déclare Vanessa " C'est magique!" s’exclame-t-elle.

Charles Sengel tient à ce tableau, vestige du restaurant Le Clou ©SandrineKauffer
Charles Sengel tient à ce tableau, vestige du restaurant Le Clou ©SandrineKauffer
Le Kobus a tiré sa révérence le 31 décembre 2014, "Ca été très vite" précise Charles Sengel "L'opportunité était là, nous l’avons saisie, l’endroit nous a plu et il n’avait de travaux investissements (30.000€)" Nous avons reçu les clés le 13 janvier et décidé d’ouvrir le 3 février 2015"

"Cette ouverture le 3 février est une date symbolique", souligne Roger Sengel, président de l’UMIH 67 "Elle coïncide avec la mort de mon père Charles, lui-même restaurateur", confie Roger Sengel. "Mais, mon fils ne le savait pas, il ne l'avait pas connu", poursuit-il. "Un vrai hasard … Une renaissance ?"
"Charles est la quatrième génération des Charles Sengel" sourit le père
Quant à sa participation à l’ouverture du restaurant "Qu’est-ce qu’on mange ?" il affirme : "J'ai élevé mes enfants afin qu'ils soient indépendants. J'ai juste un regard bienveillant et je suis présent pour des conseils si besoin".

Aux murs, des oeuvres de Francis Willm ©SandrineKauffer
Aux murs, des oeuvres de Francis Willm ©SandrineKauffer
Peu de changements ont été opérés. "Nous avons donné un coup de pinceau orangé sur les colonnes grises pour les raviver et les personnaliser aux couleurs de notre logo et accroché les tableaux de Francis Willm, un ami de la famille". Seul vestige, un tableau du restaurant Le Clou auquel le jeune chef accorde une valeur sentimentale.

Leur coup de cœur se matérialise en une salle de 32 couverts et une terrasse accueillant 25 gourmets l’été. Une petite cuisine de 9m2, suffisamment équipée leur permettent à deux -avec Franck Lasserre-, un ancien du Bubu, il change la carte tous les deux/trois mois proposant 4 entrées, 4 plats et 4 desserts

en amuse bouche espuma betteraves/chèvre ©SandrineKauffer
en amuse bouche espuma betteraves/chèvre ©SandrineKauffer
Qu'est-ce qu'on mange ? "Ce nom évoque un rituel de mes parents" explique Vanessa. " Tous les lundis, ils prennent une feuille de papier pour composer le menu de la semaine en demandant : "Qu'est ce qu'on mange ?" et c’est resté"

Malgré leur jeune âge, Vanessa Rochman et Charles Sengel, pas encore trentenaires, sont conscients de leurs nouvelles responsabilités. Mais selon Corneille "Aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années."

Velouté de potimarron à l'orange œuf à la coque ©SandrineKauffer
Velouté de potimarron à l'orange œuf à la coque ©SandrineKauffer
À la carte, le chef propose des légumes du marché, le bœuf Simmental, le poisson des distributeurs locaux, quant au fromage, il vient de la Maison Lorho, la brioche de la boulangerie "Pain Westermann" et la glace élaborée par la maison Erhard", précise Charles.


Onglet de veau déclinaison de carottes ©SandrineKauffer
Onglet de veau déclinaison de carottes ©SandrineKauffer
Du Tartare de thon rouge à la coriandre, au Foie gras poêlé sur lit de mâche, pomme granny Smith, jus vinaigré, du Filet de bœuf polenta aux olives et légumes glacés au Lieu jaune de ligne petits légumes et pommes grenaille rôtie en passant par les Saint Jacques lardées à la coppa, risotto aux poireaux, la partie salée fait la part belle aux beaux produits.

Brioche façon pain perdu à l'agrume ©SandrineKauffer
Brioche façon pain perdu à l'agrume ©SandrineKauffer
La touche sucrée est gourmande avec un Cheese cake spéculos coulis de fruits de la passion ou un Fondant au chocolat noir cœur chocolat au lait glace à la vanille.

Ananas confit, caramel beurre salé, crumble et glace ©SandrineKauffer
Ananas confit, caramel beurre salé, crumble et glace ©SandrineKauffer
Des idées, des projets plein la tête pour ce jeune couple plein d'ambition et de volonté. A suivre rue des Tonneliers.

Par Zoi Ketella
Crédit photos ©SandrineKauffer


Qu'est ce qu'on mange ? Restaurant
7 rue des Tonneliers
67000 Strasbourg
03 88 32 59 71
Ouvert tous les jours du mardi au samedi

Cliquer sur le visuel pour voir plus de photos ©SandrineKauffer











1.Posté par Kropott le 16/06/2015 11:43

Habitué du Kobus, j'irai essayer cette nouvelle adresse.
Sait-on ce qu'est devenu Eric Kuhn, le très sympathique patron du Kobus ?


A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 53

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires