3000 participants au Street Food Music Festival à Strasbourg


Dimanche 15 janvier 2017, s’est déroulée la deuxième édition du Street Food Music Festival appelé "Street Bouche Corner", à la Halle du marché du Neudorf à Strasbourg (67), organisé par Laurent David et Thierry Tixier de l’association "Street Bouche". Pour cette seconde édition les participants devaient s’acquitter de la somme de 3euros pour rentrer au festival.

Le Festival Street bouche proposait de déguster un mix de saveurs autour de dix stands, faisant la part belle à la cuisine japonaise, au bocaux, en passant par des barbecues américains, burgers, un aperçu globale des nouvelles tendances du street food.


Street Bouche Corner s’inscrit dans une démarche responsable en valorisant les produits sains de la région, participant ainsi au développement local, mais aussi à travers une logique respectueuse de l’environnement.

Dans la Halle du marché du Neudorf, où se mêlait de nombreuses recettes de finger food mises en avant dans un décor très urbain, différents DJ venant de Paris ou du Grand Est ont mis l’ambiance tout au long de la journée.

Selon les organisateurs, plus de 3000 visiteurs ont pu découvrir le meilleur de Street bouche local ou d’ailleurs comme le food truck Strasbourgeois le Moogy’s, fondé par un jeune couple Clément Moog et Besarta Osaj.

Clément Moog et Besarta Osaj ont créé le Moogy’s
Clément Moog et Besarta Osaj ont créé le Moogy’s
A l'affiche des Burgers. «Nous travaillons avec des produits frais, nos buns viennent de la boulangerie pâtisserie Maret situé à la Wantzenau, nous cherchons nos pommes de terre chez un producteur local de Geudertheim Epluch Leg et notre viande de boeuf est Charolaise en provenance de la boucherie Steinmetz. Nous avons trouvé chez ces producteurs un gage de qualité», déclarent les créateurs du Food truck Moogy’s.

Street bouche Winter : pain artisanal, steak haché charolais, morbier, oignons rouges, salade, lardons grillés et moutarde au miel
Street bouche Winter : pain artisanal, steak haché charolais, morbier, oignons rouges, salade, lardons grillés et moutarde au miel
Le Moogy’s proposait 4 types de burgers : le Street bouche winter, le Moogy’s, le Bacon Lover et le Koridzo, à partir de 6,50€.

la Piadine Street bouche, magret de canard mariné au miel, pommes de terres rôties au romarin, pleurotes grises accompagnés d’un confit d’oignons.
la Piadine Street bouche, magret de canard mariné au miel, pommes de terres rôties au romarin, pleurotes grises accompagnés d’un confit d’oignons.
Au Street bouche Festival, les visiteurs ont pu découvrir Loca Devore et ses piadines. La Piadine est un pain italien présenté sous forme de galette, cuite à la plancha, qui tire ses origines dans la région Romagna.

Laurent Blanchard et Stéphanie Tagland ont cuisiné la Piadine SB Vegan Falafels de lentilles, courges butternut rôties, épinards avec sauce au sésame et la Piadine Street bouche au magret de canard mariné au miel, pommes de terres rôties au romarin, pleurotes grises accompagné d’un confit d’oignons.


Du côté local, les visiteurs ont pu découvrir Moi, Moche et Bon une entreprise qui permet de revaloriser les pommes qui devaient être jeter car elles ne correspondaient pas aux normes des super et hypermarchés tenant compte du calibrage ou leur couleur.

Sur le stand, Séverin Meuillet, Jérémy Flippes et Thomas Garcia proposaient du jus de pomme 100% alsacien pressé à Rottelsheim (67), ainsi que des tartes flambées sucrées aux pommes. Une action qui permet de réduire le gaspillage en Alsace en réduisant les pertes.

Thomas Abramowicz fondateur de The Beast à Paris
Thomas Abramowicz fondateur de The Beast à Paris
Plus loin, Thomas Abramowicz, fondateur du restaurant The Beast à Paris (75) proposait des pièces de bœuf black Angus acheminées de la Creekstone Farm, cette ferme est située au Kansas aux Etats-Unis. Elle bénéficie de la certification USDA, cette certification assure des produits supérieurs grâce à des lignes directrices plus strictes et sur les inspections en cours. Les pièces de bœuf sont fumées près de 20h dans un fumoir en chêne.

« C’est la 1ere fois que je viens à Strasbourg, j’ai choisi de participer à ce festival car il n'y a que des partenaires qualitatifs, qui proposent de bons produits avec des producteurs locaux. Les organisateurs sont des clients de mon restaurant à Paris et veillent à la bonne sélection des partenaires, afin de respecter les valeurs du festival » explique Thomas Abramowicz.

Poitrine de bœuf black angus fumée pendant 20h00
Poitrine de bœuf black angus fumée pendant 20h00
Au total de cette journée, plus de 3000 participants et une centaine de personnes ont contribué au succès de ce festival, dont une quarantaine de bénévoles.

Par Julie Jacques
Crédits photos : Julie Jacques


Plus d'info
Street bouche Festival info@streetbouche.com










A lire dans la même rubrique...
1 2 3 4 5 » ... 55

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires

Nos partenaires